L1 - L'équipe-type de la 3e journée

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la 3e journée
L'équipe-type de la 3e journée de Ligue 1. EQUIPE-TYPE EQUIPE-TYPE L1 3E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Comme chaque lundi, MadeinFOOT dévoile son équipe-type du week-end de Ligue 1. Pour cette troisième journée, on retrouve cinq joueurs du LOSC, facile vainqueur de Guingamp ce dimanche. Nîmes, Dijon, St-Etienne, le PSG, Bordeaux et Amiens sont également représentés.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 3E JOURNÉE

  • Paul Bernardoni (Nîmes) : déjà présent dans l’équipe-type après sa belle prestation face à l’OM, dimanche dernier, le portier des Crocodiles (prêté par Bordeaux) récidive cette semaine, suite à son très bon match à Toulouse (1-0). Malgré trois arrêts, dont un pénalty stoppé, il a dû s’incliner sur un nouveau tir au but, encore frappé par Max-Alain Gradel.
  • Valentin Rosier (Dijon) : même si son vis-à-vis Myziane Maolida s’est montré à quelques reprises devant les buts de Runarsson, l’international Espoirs français (4 sélections) a livré un match très solide à Nice, où le DFCO l’a emporté 0-4. Bon dans la récupération (2 interceptions, 3 tacles), il s’est comme souvent démené pour apporter des solutions dans son couloir droit, en atteste son débordement en fin de match qui a abouti sur une passe décisive pour Keita.
  • José Fonte (Lille) : titulaire à Monaco la semaine passé (0-0), il a participé au nouveau "clean sheet" de Lille devant Guingamp (3-0). Appliqué, le champion d’Europe portugais a dégagé son camp à 10 reprises (record du match) et aurait même pu s’offrir son premier but sous ses nouvelles couleurs, s’il n’avait pas manqué de promptitude face à Kerbrat aux six mètres.
  • Timothée Kolodziejczak (St-Etienne) : troisième match officiel et troisième poste différent pour le défenseur stéphanois qui, après avoir occupé le couloir gauche contre Guingamp et l'axe gauche à Strasbourg, a cette fois intégré une défense à trois avec Loïc Perrin et Mathieu Debuchy sur la pelouse de Montpellier (0-0). Cela lui a réussi et ses nombreuses interventions défensives (3 interceptions, 2 tirs bloqués, 2 tacles, 3 dégagements) ont parfaitement été exécutées.
  • Fodé Ballo-Touré (Lille) : dépassé dans les dix premières minutes par Marcus Thuram, le jeune latéral Lillois (21 ans) a muselé son adversaire par la suite. Plusieurs récupérations (16 ballons gagnés), peu de risques et beaucoup de débordements, dont un qui aurait pu aboutir sur un but magnifique à la conclusion d’une action de grande classe.
  • Xeka (Lille) : s’il a signé une prestation de haut vol face à l’EAG, le LOSC le doit aussi à son milieu de terrain portugais, auteur de l’ouverture du score d’une frappe de l’extérieur de la surface, mais aussi et surtout excellent dans l’entre-jeu, tant dans la récupération (11) que dans ses transmissions verticales, souvent fatales pour le milieu guingampais.
  • Adrien Rabiot (PSG) : le "Duc" a délivré une prestation presque parfaite contre Angers (3-1). Impressionnant sur le plan physique (9 duels gagnés), précis techniquement (95% de précision dans les passes, 3 dribbles réussis) et pas avare d'efforts, le relayeur a tout simplement régné dans l’entre-jeu.
  • Nicolas Pépé (Lille) : le gaucher Lillois n’a pas marqué, mais s’est offert deux passes décisives pour passer en tête du classement des passeurs de Ligue 1 (avec trois unités). Il a également provoqué le deuxième but du LOSC en butant sur Johnsson, avant que Bamba n’aille conclure seul face aux barres. Un match plein qui n’éteindra probablement pas les rumeurs de départ le concernant (Lyon, Dortmund, FC Séville…), à quatre jours de la fin du mercato.
  • Moussa Konaté (Amiens) : face à Reims (4-1), il a inscrit ses deuxième et troisième buts de la saison, rejoignant ainsi Neymar, Mbappé, Kamano, Bamba et Tavares en tête du classement des meilleurs buteurs de l'élite. Très en vue sur le billard du Stade de la Licorne, l’international sénégalais est aussi impliqué sur le premier but marqué par Eddy Gnahoré.
  • François Kamano (Bordeaux) : son association avec Samuel Kalu fonctionne bien. Les deux hommes ont donné le tournis à la défense monégasque avec leurs dribbles, mais c’est bien l’ancien Bastiais qui s’est montré le plus décisif, en transformant un pénalty puis en offrant la victoire aux Girondins (2-1) sur un amour de frappe enroulée en fin de match.
  • Jonathan Bamba (Lille) : déjà buteur lors de la première journée contre Rennes, il s’est cette fois offert son premier doublé sous ses nouvelles couleurs pour donner de l’éclat au succès nordiste. En corrigeant son léger trop-plein de déchet (4 pertes de balle, 23% de passes ratées), l’ancien Stéphanois peut devenir un joueur majeur du championnat cette saison.