L1 - L'équipe-type de la première partie de saison

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la première partie de saison
L'équipe-type de la mi-saison en Ligue 1. NEYMAR FEKIR THAUVIN RONGIER RAMI ROUSSILLON DANI ALVES LECOMTE MARCELO LUIZ GUSTAVO

La trêve hivernale a démarré depuis quelques jours. L'occasion pour la rédaction de MadeInFOOT.com de vous dévoiler son équipe-type de la première partie de saison 2017-2018 en Ligue 1.

Lecomte : Dernier rempart de la meilleure défense du championnat (seulement 13 buts encaissés), le portier du Montpellier Hérault Sport Club a réalisé une très bonne première partie de saison sous ses nouvelles couleurs. Son président, Laurent Nicollin, en est persuadé : l'ancien gardien de Lorient se rapproche de plus en plus de l'équipe de France en vue de la Coupe du Monde 2018. S'il continue sur cette lancée, Didier Deschamps sera obligé de réfléchir à ce sujet !

Roussillon : Avec 2 buts et 3 passes décisives, le latéral gauche du Montpellier Hérault réalise un énorme début de saison, au même titre que la formation de Michel Der Zakarian. Maillon essentiel du 5-3-2 pailladin, Roussillon (24 ans) fait parler sa vitesse et son explosivité sur son couloir pour mettre à mal la défense adverse (20 fautes subies).

Rami : À 32 ans, le défenseur central en a encore sous le pied ! Auteur de très belles performances sous la tunique de l'Olympique de Marseille, il s'est rapidement imposé comme le taulier de l'arrière-garde phocéenne. Qu'il soit associé à Aymen Abdennour ou à Rolando, il rayonne et se comporte comme un vrai patron. 18 matches disputés en championnat et seulement 2 cartons jaunes reçus : signe qu'il joue également avec sa tête.

Marcelo : S'il a connu un léger coup de moins bien à l'approche de la trêve, le défenseur brésilien est rapidement devenu incontournable dans le onze de Bruno Genesio (18 matches disputés sur 19). Solide comme un roc, intelligent dans son placement et pas maladroit balle au pied, il est clairement une des bonnes pioches du dernier mercato estival. "Marcelo a une grande part dans nos résultats dans sa faculté à rassurer les joueurs autour de lui. Il est toujours sérieux, régulier", dit Bruno Genesio de lui. Difficile de trouver meilleur compliment !

Dani Alves : Le latéral brésilien n'a pas eu besoin de s'acclimater à la Ligue 1. Apte dès les premières rencontre, Dani Alves s'est tout de suite imposé comme un leader technique et mental sous les couleurs du Paris Saint-Germain. Intenable à droite, l'international Auriverde a déjà distribué 3 passes décisives, du haut de ses 35 ans. Dans le jeu aussi, l'ex-Barcelonais a brillé par sa qualité de passe et ses dribbles.

Rongier : À 23 ans, le milieu de terrain est futur tout bon. Oscillant avec brio entre récupérateur et numéro 10, le joueur du FC Nantes semble à l'aise de partout. Prépondérant dans la belle première partie de saison des Canaris (13 matches joués), il doit en revanche progresser en terme d'efficacité (1 seule passe décisive distillée, aucun but).

Luiz Gustavo : Ou comment devenir indispensable en quelques jours ? Le Brésilien, débarqué cet été sur la Canebière, n'a pas mis longtemps à devenir le favori des fans phocéens. Un abattage impressionnant, une lecture de jeu au-dessus de la moyenne et, surtout, une intelligence de jeu exceptionnelle. Toujours bien placé, il ne passe jamais à côté d'une rencontre. De surcroît, il se met à marquer (5 buts inscrits en 16 matches de Ligue 1). En un mot : indispensable !

Thauvin : Élu joueur du mois de novembre en Ligue 1, le numéro 26 des Phocéens a réalisé une première partie de saison de très grande qualité. Buteur (8 buts) mais aussi passeur (8 passes décisives), il est le détonateur de la formation drivée par Rudi Garcia. Longtemps critiqué pour son incapacité à enchaîner les bons matches, il est semble-t-il arrivé à maturité cette saison, se montrant régulier et décisif. À 24 ans, l'avenir lui appartient.

Fekir : Avec les départs de Lacazette et Tolisso, Nabil Fekir a hérité du brassard de capitaine de l'Olympique Lyonnais, mais aussi des responsabilités qui vont avec. De retour au meilleur de sa forme, le Gone a régalé sur les pelouses de Ligue 1 avec 13 buts et 3 passes décisives. Sa célébration, lors du derby contre l'ASSE, a aussi marqué le début de saison.

Neymar : L'homme le plus cher du monde réussit a justifié les 222 millions d'euros investis par le Paris Saint-Germain. Le nouveau leader du club parisien attire, chaque semaine, des milliers de personnes dans les stades, pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Avec déjà 11 buts et 9 passes décisives en à peine 14 rencontres, Neymar est également "détesté" par les défenseurs adverses puisqu'il a déjà subi 68 fautes !

Cavani : On l'avait laissé, l'an passé, meilleur buteur de Ligue 1 et Edinson Cavani a décidé de repartir pour la nouvelle saison, tambour battant ! Toujours en pointe de l'attaque parisienne, El Matador a enfilé les buts comme des perles pour atteindre, déjà, 19 réalisations (en 18 matchs). Aux côtés de Neymar et Mbappé, l'Uruguayen s'est découvert un don de passeur grâce à ses deux passes décisives.