L1 - L'équipe-type de la première partie de saison

Commentaire(s)
L1 - L'équipe-type de la première partie de saison
L'équipe-type de la première partie de saison de Ligue 1. EQUIPE-TYPE L1 EQUIPE-TYPE L1 VIDEOS FOOT

La première partie de saison terminée, la rédaction de MadeinFOOT s'est rassemblée pour constituer l'équipe-type de ces cinq premiers mois de Ligue 1.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 1ÈRE PARTIE DE SAISON

  • Benjamin Lecomte (Montpellier) : après une première saison très aboutie à Montpellier, le gardien de 27 ans a encore franchi un cap ces derniers mois et ses prestations dans les buts de la deuxième meilleure défense de France lui ont permis d’obtenir sa première convocation en équipe de France, tout en renforçant l’intérêt de ses courtisans.
  • Youcef Atal (Nice) : habitué à faire éclore les talents dans ses couloirs ces dernières années (Amavi, Ricardo Pereira, Pied, Souquet…), l’OGC Nice détient une nouvelle pépite sur le flanc droit de sa défense, en la personne de Youcef Atal. Le jeune algérien, arrivé cet été en provenance de Courtrai, est non seulement un bon défenseur mais surtout un excellent contre-attaquant, souvent impliqué dans les offensives azuréennes.
  • Yunis Abdelhamid (Reims) : le défenseur marocain, qui vit sa deuxième saison en Ligue 1 après l’avoir découverte sous les couleurs de Dijon, fait beaucoup de bien à la défense rémoise, dont il peut clairement être identifié comme le patron. Constamment titularisé par David Guion, il est un obstacle très difficile à passer pour les attaquants adverses (6 duels gagnés en moyenne par match), tout en restant propre dans ses interventions (18 fautes, 0 carton jaune depuis le début de saison).
  • Thiago Silva (PSG) : parfois contesté par Unai Emery, le brésilien ne l’est pas du tout par Thomas Tuchel, qui en a refait le chef de file de la défense parisienne. Malgré ses 34 ans, l’ancien Milanais continue de dominer les attaquants adverses (75% de duels remportés depuis le début de saison) et d’assurer la première relance des siens (92% de passes réussies).
  • Ferland Mendy (Lyon) : auteur de sa première sélection en équipe de France fin novembre, il a été récompensé de son excellent début de saison et a continué sur sa lancée par la suite. Pas vraiment gêné par la concurrence qui lui est opposée dans le couloir gauche de la défense, il enchaîne les matchs et a parfaitement su s’adapter au changement de système de Bruno Genesio, dont le 3-5-2 convient à merveille à ses qualités.
  • Houssem Aouar (Lyon) : légèrement dans le dur à la reprise, il a progressivement élevé son niveau de jeu et s’est rendu indispensable à l’OL, dont il est le meilleur buteur en championnat cette saison (6 réalisations). Peu importe le dispositif mis en place ou le calibre de l’adversaire, l’international Espoirs français s’adapte à chaque fois et affiche une régularité que ses partenaires les plus illustres (Ndombele, Fekir, Depay) peinent à égaler cette saison.
  • Ole Selnaes (St-Etienne) : arrivé il y a maintenant trois ans depuis Rosenborg, le milieu de terrain norvégien aura mis le temps pour s’imposer à Saint-Etienne, mais semble enfin avoir pris la mesure de la Ligue 1 et de l’exigence physique qu’elle impose. Plus solide et plus endurant, il peut désormais mettre en avant ses qualités dans la passe et la vision du jeu. Avec 4 passes décisives (en 16 matchs), il est d’ailleurs le meilleur milieu défensif du championnat dans ce domaine.
  • Florian Thauvin (Marseille) : si l’OM est encore dans le coup pour une qualification en coupe d’Europe, voire pour une place sur le podium en fin de saison, il le doit en grande partie à son numéro 26, toujours aussi performant en Ligue 1 (11 buts et 2 passes décisives en 15 matchs). Inutilisé par Didier Deschamps au Mondial, il a immédiatement su retrouver le rythme qui était le sien la saison dernière (26 buts et 18 passes toutes compétitions confondues) et s’impose peu à peu comme le meilleur atout offensif de Rudi Garcia, qui n’a pas hésité récemment à l’identifier comme le fameux "grantatakan" réclamé par les supporters Marseillais.
  • Neymar (PSG) : le brésilien est depuis quelques mois dans l'un des meilleurs états de forme de sa carrière et parvient à faire la différence à chacune de ses sorties en Ligue 1 (11 buts et 5 passes en 12 matchs). L'arrivée sur le banc de Thomas Tuchel, qui l'a fixé au poste de numéro 10 derrière l'attaquant, semble lui avoir fait beaucoup de bien.
  • Nicolas Pépé (Lille) : le LOSC doit vendre cet hiver et pourrait laisser filer son gaucher, courtisé par les plus grands clubs du vieux continent. S'il venait à partir, l'attaquant ivoirien pourrait au moins se targuer d'avoir réussi ses derniers mois dans le Nord, avec notamment 12 buts et 5 passes décisives à la clef (en 19 apparitions).
  • Kylian Mbappé (PSG) : même s’il a connu quelques sorties délicates et une suspension de trois matchs pour une bousculade sur Savanier en début de saison, difficile de ne pas sélectionner l’attaquant Parisien dans cette équipe-type. Meilleur buteur du championnat avec 13 buts en seulement 9 titularisations (13 matchs de L1 au total), le champion du Monde tricolore a poursuivi son ascension fulgurante au cours des derniers mois.