à la une
Mardi 20 Octobre

L1 - L'OL résiste au retour de Strasbourg et se relance ! (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - L'OL résiste au retour de Strasbourg et se relance ! (résumé et notes)
L'Olympique Lyonnais s'est imposé face au Racing Club Strasbourg Alsace (2-3), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 7E JOURNéE L1

Ce dimanche après-midi, au terme d'un match complètement dingue, l'Olympique Lyonnais est venu à bout du Racing Club Strasbourg Alsace (2-3), à l'occasion de la 7ème journée de Ligue 1. Les Gones mettent fin à une série de cinq matches sans succès et enfoncent des Alsaciens admirables de courage mais trop friables défensivement.

Ligue 1 - 7e Journée

Strasbourg
2 - 31 - 3 Lyon
H. Diallo 43'
J. Aholou 55'
12' T. Kadewere
25' K. Toko Ekambi
42' K. Toko Ekambi

Dans une Meinau peu remplie mais déjà bien bouillante, les Bleu-et-Blanc ont pris le meilleur départ. Dès le coup d'envoi, les protégés de Thierry Laurey ont mis du rythme dans leurs échanges et se sont créés plusieurs opportunités. Malheureusement pour le Racing, l'adresse a fait défaut en ce début de match. Les tentatives signées Ludovic Ajorque (4ème), Mohamed Simakan (6ème), puis Dimitri Liénard (8ème) n'ont ainsi pas trouvé le cadre. Malmené, le club rhodanien est parvenu à répliquer via Memphis Depay, qui a perdu son duel face à Bingourou Kamara (10ème). Un très sérieux premier avertissement pour le Racing, qui a finalement cédé sur le second. Lancé dans le dos de la défense strasbourgeoise par Memphis Depay, Tino Kadewere a décoché une frappe puissante du droit que Bingourou Kamara, pas exempt de tout reproche sur le coup, n'a pu que détourner dans ses propres filets (0-1, 12ème). Sonnés par cette ouverture du score concédée contre le cours du jeu, les coéquipiers de Stefan Mitrovic ont ensuite flirté avec la correctionnelle. Heureusement pour eux, le but du break inscrit par Lucas Paqueta, d'un lob du pied gauche, a logiquement été refusé pour un hors-jeu de position (16ème).

Memphis Depay distribue les caviars

À peine dix petites minutes plus tard, l'Olympique Lyonnais est finalement parvenu à prendre deux buts d'avance au tableau d'affichage. Lancé dans le couloir droit, Memphis Depay a poussé son effort jusqu'au bout avant de déployer un centre du droit au second poteau. Délaissé par l'arrière garde alsacienne, en grandes difficultés à chaque prise de profondeur lyonnaise, Karl Toko Ekambi ne s'est pas fait prier pour catapulter le cuir dans les filets (0-2, 26ème). Breaké, le Racing a tenté de réagir et Jean-Eudes Aholou, d'une volée au sol, a contraint Anthony Lopes à un arrêt décisif des pieds (32ème). Le portier lusitanien, de retour sur les terrains après son infection au covid-19, s'est ensuite montré vigilant sur une tentative de la tête de Stefan Mitrovic (39ème). Passé en 4-4-2 losange depuis l'entrée en jeu d'Habib Diallo en lieu et place de Lionel Carole (37ème), le RCSA a affiché un visage de plus en plus séduisant au fil des minutes. Problème, les soucis défensifs ont persisté et Lyon en a profité. Ainsi, sur une troisième offrande de Memphis Depay, parfaitement lancé dans l'espace par une passe lumineuse de Thiago Mendes, Karl Toko Ekambi s'est offert le doublé (0-3, 42ème). L'OL, ultra réaliste, pensait avoir le fait le plus dur... Mais, sur le coup d'envoi, le Racing a repris espoir grâce à Habib Diallo, buteur de près du pied droit à la suite d'une frappe de Jean-Ricner Bellegarde difficilement repoussée par Anthony Lopes (1-3, 43ème).

À voir aussi : Le film de Strasbourg - Lyon

Au retour des vestiaires, le second acte a connu quelques difficultés à vraiment se lancer. Il faudra ainsi attendre près de dix minutes pour assister au premier frisson de cette deuxième période qui s'avérera, elle aussi, complètement dingue. Sur un centre déployé de la droite par Jean-Ricner Bellegarde, Habid Diallo s'est élevé plus haut que tout le monde et a smashé une tête sublime, qu'Anthony Lopes a détournée brillamment (55ème). Dans la continuité de l'action, Jason Denayer a eu du mal à dégager les siens et Jean-Eudes Aholou, bien décalé par Mohamed Simakan, a fait mouche d'une reprise du plat du pied gauche peu académique (2-3, 55ème). La Meinau pouvait chavirer de bonheur et faire encore plus de bruit pour pousser ses favoris ! L'OL a alors tenté de climatiser l'antre alsacienne mais s'est heurté, à trois reprises, à des retours alsaciens décisifs. C'est d'abord Memphis Depay qui a vu son centre menaçant être repoussé sur le fil par Jean-Ricner Bellegarde (59ème). Moussa Dembélé, après avoir dribblé Bingoura Kamara, est ensuite passé tout près du quatrième but des siens mais Stefan Mitrovic, en bon capitaine, a sauvé son équipe sur sa ligne de but (73ème). Moins de 60 secondes plus tard, c'est enfin Kenny Lala qui a enfilé le costume de sauveur en repoussant sur sa ligne une tête de Marcelo (74ème).

La balle de match pour Memphis Depay

Malgré la fatigue présente de part et d'autre, le rythme de ce second acte n'est pas retombé et les occasions ont continué de se multiplier. Après le temps fort lyonnais, le Racing a répliqué mais est tombé sur un Anthony Lopes décidément bien inspiré dans son but. Le dernier rempart rhodanien a sorti des arrêts importants, d'abord sur une frappe de Dimitri Liénard (80ème), puis en s'interposant sur un centre d'un Mohamed Simakan au four et au moulin (81ème). En face, Bingourou Kamara a tenté d'imiter son homologue lyonnais en captant magnifiquement une tête puissante de Moussa Dembélé, à nouveau caviardiser par Memphis Depay (83ème). Le Batave, intenable en ce début d'après-midi, a ensuite eu le ballon du break final mais il n'a pu reprendre, pour quelques petits centimètres, le centre de Mattia De Sciglio (85ème). Un raté qui s'est finalement avéré sans conséquence puisque l'Olympique Lyonnais est parvenu à conserver son avantage jusqu'au coup de sifflet final. Grâce à ce succès arraché de haute lutte, le deuxième de l'exercice, l'OL met fin à une série de cinq matches sans victoire en Ligue 1 et remonte à la huitième place du classement (10 points). Le RCSA, de son côté, concède son - déjà - sixième revers de la saison et reste bloqué au dix-huitième rang (3 points).

Photos associées