à la une
Lundi 26 Octobre

L1 - L'OM à la fête avant les fêtes (analyse et notes Marseille-Nîmes)

Commentaire(s)
L1 - L'OM à la fête avant les fêtes (analyse et notes Marseille-Nîmes)
L'OM s'est imposé face à Nîmes. 19E JOURNéE L1

L'Olympique de Marseille a conclu son année 2019 par un probant succès face à Nîmes (3-1) lors de la 19ème journée de Ligue 1. Les Olympiens confortent ainsi leur seconde place avant les fêtes.

Ligue 1 - 19e Journée

Marseille
3 - 10 - 0 Nîmes
S. Alakouch (CSC) 46'
D. Benedetto 65'
D. Payet 81'
92' A. Briançon

LE FAIT DU MATCH

Penalty oublié pour Nîmes ? Alors que le score était encore nul et vierge, le temps additionnel de la première période vient de débuter. Alakouch percute, réalise un petit pont sur Caleta-Car à l'entrée de la surface et s'empale sur le défenseur croate. Les Nîmois réclament un penalty alors que le Marseillais considère que c'est le défenseur nîmois qui lui est rentré dedans. Sur les images, on voit le défenseur olympien agrandir la surface de son corps en écartant les jambes et en tendant le bras. Néanmoins, M.Letexier décide - après consultation de la VAR - qu'il n'y a pas penalty et laisse reprendre le jeu.

LES BUTS

1-0 (46e) : L'OM prend les devants dès le retour des vestiaires ! Alors que les Marseillais viennent de donner le coup d'envoi de la second période, Sakai est servi à droite. Le Japonais trouve un relais avec Radonjic. Le Serbe se retourne et lance Benedetto dans la surface de réparation. Payet est trop court pour couper le centre au sol de l'Argentin mais juste derrière, Alakouch détourne le ballon dans ses propres filets !

2-0 (65e) : Les Olympiens font le break sur un contre ! Dans le couloir gauche, Payet récupère le ballon. Il remonte tout le terrain balle aux pieds et recentre sa course avant de décaler Sanson à droite. Le milieu est mis en échec par Bernardoni qui s'interpose avec son pied mais le ballon file vers le second poteau, où Benedetto est plus prompt que Briançon pour conclure et doubler la mise !

3-0 (81e) : Payet participe à la fête ! Le capitaine olympien hérite du ballon dans l'axe. Sur son contrôle, il élimine un Briançon trop naïf et pénètre dans la surface. Après un crochet intérieur, il décoche une frappe au premier poteau et trompe Bernardoni, la messe est dite !

3-1 (90e+2) : Briançon, pour l'honneur ! Dans le couloir droit, Ferhat déborde avant de centrer à hauteur du point de penalty. Briançon, resté aux avant-postes en fin de rencontre, reprend de l'intérieur du pied et envoie le ballon sous la barre d'un Pelé impuissant. Un véritable but d'attaquant pour le défenseur nîmois.

L'HOMME DU MATCH

D.Payet (OM). Si Rongier et Sanson ont été moins en vue qu'à l'accoutumée, Payet a de nouveau livré une prestation de grande classe. Métronome de l'équipe olympienne, le Réunionnais était dans tous les bons coups, souvent à la dernière passe (7 passes clés, 86% de passes réussies, 7 centres). Il a ponctué sa belle performance d'un but en solitaire.

LES CONSEQUENCES

Après son coup d'arrêt face à Metz (1-1), l'Olympique de Marseille est reparti de l'avant face à la lanterne rouge du championnat. Toutefois, le score est plutôt flatteur pour la formation d'André Villas-Boas. Maladroits dans le dernier geste en première période, les Phocéens ont profité d'un but malheureux contre son camp d'Alakouch pour entamer la seconde période de la meilleure des manières. Mais après ce but, ce sont les Nîmois qui ont dominé les débats, forçant les Marseillais à s'acculer dans leurs trente derniers mètres. Finalement, le contre conclu par Benedetto a mis un coup derrière la tête des Crocos et l'OM en a profité pour assurer sa victoire. Marseille porte son compteur à 38 points avant les fêtes et détient 5 points d'avance sur son premier poursuivant, le Stade Rennais, qui compte un match en moins.

Le Nîmes Olympique termine l'année sur un nouveau revers, le dixième en championnat cette saison. Incapables de s'imposer depuis 12 matchs en Ligue 1, les Crocos sont derniers, à égalité de points avec le TFC. Globalement solides défensivement en première période, et aidés par les parades de Bernardoni, les joueurs de Blaquart n'ont pas su profiter de leur très bon quart d'heure après l'ouverture du score marseillaise. La trêve hivernale permettra peut-être d'étoffer un effectif pas suffisamment armé, comme le répète l'entraîneur nîmois depuis l'été dernier.

Photos associées