L1 - L'OM retombe déjà dans ses travers... (analyse et notes Marseille-Reims)

Commentaire(s)
L1 - L'OM retombe déjà dans ses travers... (analyse et notes Marseille-Reims)
L'Olympique de Marseille s'est incliné face au Stade de Reims (0-2), ce samedi après-midi en Ligue 1. 1E JOURNéE L1

Ce samedi après-midi, dans un Vélodrome copieusement garni, l'Olympique de Marseille a très logiquement subi la loi du Stade de Reims (0-2), à l'occasion de la 1ère journée de Ligue 1. André Villas-Boas, le nouvel entraîneur olympien, a encore énormément de boulot. Les Rémois, de leur côté, confirment qu'il faudra encore compter avec eux cette saison.

Ligue 1 - 1e Journée

Marseille
0 - 20 - 0 Reims
58' B. Dia
90' Hyun-Jun Suk

LE FAIT DU MATCH

Nouvel entraîneur, nouvelle saison, mais mêmes problèmes... Face aux Champenois, les Phocéens, disposés en 4-3-3, n'ont pas montré grand chose. Offensivement, les Ciel-et-Blanc ont flirté avec le néant. Seul Kevin Strootman, d'une frappe du gauche sur la barre transversale (57ème) quelques secondes avant l'ouverture du score rémoise, a fait frissonner le Vélodrome. Sur le plan défensif, comme la saison dernière sous la houlette de Rudi Garcia, les Olympiens ont affiché des largesses inquiétantes, à l'image d'un Duje Caleta-Car proche du catastrophique et qui aurait dû se faire avertir (29ème) puis expulser (41ème).

LES BUTS

0-1 (58ème) : Reims ouvre la marque et refroidit le Vélodrome ! Trouvé vers le couloir gauche du terrain, Boulaye Dia se défait du marquage d'Hiroki Sakai et décale Tristan Dingomé, dans l'axe. À la suite d'un bon contrôle, le milieu de terrain champenois retrouve, d'une passe à ras de terre, son avant-centre dans l'espace. Après avoir contrôlé, ce dernier ajuste Steve Mandanda d'une frappe du pied droit près du poteau droit.

0-2 (90ème) : Le break pour Reims ! Au milieu de trois joueurs, Nathanaël Mbuku fait la différence et glisse astucieusement le ballon à Boulaye Dia. Auteur d'un match énorme, l'avant-centre rémois a encore la lucidité de décaler, sur la gauche, Hyun-Jun Suk. L'attaquant sud-coréen, entré en jeu quelques minutes auparavant, n'a plus qu'à tromper Steve Mandanda du plat du pied droit pour mettre fin à tout suspense.

L'HOMME DU MATCH

Hassane Kamara (Stade de Reims). Quel match énorme réalisé par le latéral gauche champenois. Dès les premières secondes du match, il a impulsé le tempo de son équipe avec des percées tranchantes et une belle solidité défensive (4 dégagements, 6 interceptions, 7 tacles réussis, 12 duels gagnés dont 2 aériens). Surpuissant, rapide et pas maladroit balle aux pieds (85% de passes réussies), il a étincelé sur la pelouse du Vélodrome.

LES CONSÉQUENCES

Une première à oublier pour l'Olympique de Marseille... Dépassés dans les grandes largeurs, les Ciel-et-Blanc démarrent leur saison par une défaite très inquiétante. Avec une seule occasion obtenue et plusieurs situations franches concédées (arrêts décisifs de Steve Mandanda aux 2ème et 31ème minutes), les protégés d'André-Villas Boas ne méritaient pas mieux. Il faudra impérativement réagir dès samedi prochain (17h30, Stade de la Beaujoire) face au FC Nantes (2ème journée).

Le Stade de Reims, lui, mérite largement sa victoire. Solidaires, appliqués et confiants dans leur jeu, les hommes de David Guion ont livré une très belle prestation d'ensemble sur la Canebière, portés par les copies XXL rendues par Axel Disasi, Hassane Kamara et Boulaye Dia. Une entame de championnat parfaite pour les Champenois, qui chercheront à confirmer ce bon résultat face au Racing Club Strasbourg Alsace, dimanche prochain (17 heures, Stade Auguste-Delaune) lors de la 2ème levée.

Photos associées