à la une

L1/L2 - La LFP pousse pour que Mediapro abandonne les droits TV

Mediapro veut continuer
Mediapro veut continuer CONFLIT MEDIAPRO LFP

Mediapro joue avec les nerfs de la Ligue ! L'actuel diffuseur de la Ligue 1, de 2020 à 2024, doit environ 170 millions d'euros à la LFP pour la retransmission des premiers matchs de la saison. Une échéance initialement prévue le 5 octobre dernier mais qui n'est toujours pas réglée. Le 5 décembre prochain, une autre échéance est programmée mais rien n'indique que le groupe règle cette nouvelle dette. Cette situation est difficilement acceptable pour la Ligue, qui n'a désormais plus confiance en Mediapro selon L'Equipe. On apprend, ainsi, que la LFP souhaite deux choses claires : le règlement des rencontres retransmises et non payées, soit 140 millions d'euros, et ensuite l'abandon des droits TV. Le but est clair, la LFP souhaite être libérée de ce fardeau le plus vite possible pour négocier avec Canal+, prêt à reprendre le flambeau.

Toutefois, Mediapro ne l'entend pas de cette oreille. Le diffuseur actuel est "prêt à continuer" l'aventure avec la Ligue 1 si la réduction du montant des droits TV est acceptée pour cette saison, sans toucher aux conditions financières des trois autres années du contrat. Mediapro aurait toutefois proposé deux autres scenarios : une prolongation du contrat de diffusion jusqu'en 2026, et une cession des droits "en obtenant des garanties de ne pas être poursuivi par ses différents créanciers". Mais ces trois options ne sont pas acceptables pour la Ligue.