L1/L2 - Sanctions limitées pour les paris interdits

Commentaire(s)
L1/L2 - Sanctions limitées pour les paris interdits
13 joueurs et 6 éducateurs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont été sanctionné, jeudi soir

Comme nous l'évoquions plus tôt dans la soirée, la commission de discipline de la LFP a auditionné une vingtaine de joueurs et éducateurs de Ligue 1 et de Ligue 2, ce jeudi soir. En cause, des affaires de paris interdits lors de la saison dernière. Au final, aucun joueur ne prend plus de deux matchs fermes de suspension.

"Mea culpa". C'est par ces mots que Jérémy Pied a tenu à reconnaître son implication dans une affaire de paris lors de la saison passée. Auditionné par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), le défenseur niçois a tenu à prendre les devants, quelques minutes avant de connaître sa sanction. "J’ai parié par mégarde sur un match de Ligue 1 pour un montant de 10 euros, le résultat est perdant", a-t-il notamment confié sur son compte Twitter. Dans la foulée, la commission lui a infligé une sanction de trois matchs avec sursis.

Même tarif pour l'un de ses coéquipiers, Albert Rafetraniaina, mais aussi pour trois joueurs : le gardien bordelais Cédric Carrasso, son compère chez les Girondins Thomas Touré, ainsi que l'attaquant du CA Bastia, Anthony Derouard.

Six joueurs et deux éducateurs niçois sanctionnés

Dans un communiqué publié sur son site, la LFP rappelle qu'elle avait convoqué, ce jeudi, "les joueurs et éducateurs de clubs professionnels qui n’ont pas respecté l’interdiction de paris sportifs sur les compétitions organisées par la LFP suite au croisement des fichiers effectué durant la première partie de la saison 2015/2016 avec le concours de l’ARJEL". "Après audition ou lecture de leur lettre d’explications des joueurs et éducateurs", elle a décidé d'infliger cinq matchs de suspension dont trois avec sursis à Calvin Mangan (Châteauroux).

Egalement, quatre autre Niçois ont été sanctionnés. Valère Germain, Kévin Gomis, Olivier Boscagli et Alexandre Mendy ont, eux, écopé de deux matchs de suspension dont un avec sursis, ainsi que de 1500 € d’amende. De leur côté, Pierre Gibaud (Sochaux), Vincent Leca Boucher (CA Bastia) et Kévin Dupuis (US Orléans) se sont vus infliger la même sanction, l'amende étant simplement réduite à 500 euros.

Enfin, côté éducateurs, ils sont six à avoir été sanctionnés. Deux de l'OGC Nice : Alexandre Dellal et et Emmanuel Valance. Le premier a écopé d'un match de suspension de banc de touche et de 500 euros d'amende, comme Pierre Barrieu (Le Havre) et Jean-Michel Huriez (Caen). Le second devra, lui, se contenter de verser 500 euros d'amende, dont 250 avec sursis, comme Julien Witkowski (Reims) et Robin Crouzil (Toulouse). Egalement auditionné, Yannick Ferreira-Carrasco ne figure pas, en revanche, parmi les personnes sanctionnées.