L1 - La répartition des droits TV en 2018-2019

Commentaire(s)
L1 - La répartition des droits TV en 2018-2019
Les droits TV représentent la majeure partie des recettes des clubs français.

La saison 2018-2019 de Ligue 1 a fermé ses portes il y a quelques semaines et les vingt formations qui ont pris part à cet exercice savent désormais ce qu'elles vont recevoir au titre des recettes télévisuelles. Le quotidien L'Equipe s'est procuré un document officiel de la Ligue de Football Professionnel où tout y est détaillé.

En attendant de franchir le seuil symbolique du milliard d'euros, pour la période 2020-2024, les droits TV de la Ligue 1 ont été distribués à l'issue de cette saison 2018-2019. Au total, c'est un peu plus de 602 millions d'euros qui ont été distribués aux clubs de l'élite cette saison. Sans réelle surprise, le Paris Saint-Germain est le grand gagnant. Le Champion de France, en tête de tous les classements - le sportif et la notoriété, cette dernière étant calculée par rapport au nombre de diffusions télé -, va empocher 59,8 millions d'euros. Un chiffre en nette hausse par rapport à la saison dernière (56,7 M€).

Troisième de la Ligue 1, l'Olympique Lyonnais arrive à la deuxième place de ce classement. La formation rhodanienne va percevoir 48,2 millions d'euros, soit à peu près le même montant que lors du précédent exercice (48,7 M€). L'Olympique de Marseille, décevant cinquième sur le terrain, touchera 46,6 millions d'euros pour cet exercice (51,7 M€ en 2017-2018), soit le troisième plus gros total de l'élite hexagonale. Quatrième sur le plan sportif, l'AS Saint-Etienne va, de son côté, recevoir 40,4 millions d'euros (38,7 M€ l'an dernier).

Le Lille OSC, dauphin inattendu du Paris Saint-Germain, empochera le cinquième montant, avec une somme de 38,3 millions d'euros. Un chiffre, bien évidemment, en très nette augmentation par rapport à celui de la saison dernière (26,5 M€). En bas de tableau, l'AS Monaco, qui s'est maintenue in extremis, va récolter 32,4 million d'euros (44,4 M€ en 2017-2018). Relégués en Ligue 2, le Stade Malherbe Caen et l'En Avant Guingamp empochent respectivement 21,3 et 21,89 millions d'euros (une aide à la relégation de l'ordre de 3 millions d'euros est comprise dans ces sommes).


LA RÉPARTITION DES DROITS TV DE LA L1 EN 2018-2019

  1. Paris (1er au classement sportif) : 59,8 M€ (56,7 M€ en 2017-2018)
  2. Lyon (3e) : 48,2 M€ (48,7 M€)
  3. Marseille (5e) : 46,6 M€ (51,7 M€)
  4. Saint-Etienne (4e) : 40,4 M€ (38,7 M€)
  5. Lille (2e) : 38,3 M€ (26,5 M€)
  6. Monaco (17e) : 32,4 M€ (44,4 M€)
  7. Nice (7e) : 32 M€ (29,7 M€)
  8. Montpellier (6e) : 29,5 M€ (24,7 M€)
  9. Bordeaux (14e) : 28,5 M€ (35,3 M€)
  10. Rennes (10e) : 28 M€ (31,1 M€)
  11. Reims (8e) : 24,8 M€
  12. Nantes (12e) : 24,8 M€ (24,2 M€)
  13. Nîmes (9e) : 22,7 M€
  14. Guingamp (20e) : 21,8 M€ (21,5 M€)
  15. Toulouse (16e) : 21,5 M€ (20,2 M€)
  16. Strasbourg (11e) : 21,5 M€ (17,9 M€)
  17. Angers (13e) : 21,5 M€ (19,6 M€)
  18. Caen (19e) : 21,3 M€ (19,2 M€)
  19. Amiens (15e) : 19,3 M€ (18,8 M€)
  20. Dijon (18e) : 19 M€ (20,4 M€)