à la une
Mercredi 8 Avril

L1 - Le génie de Payet a fait la différence (résumé et notes de ASSE-OM)

Commentaire(s)
L1 - Le génie de Payet a fait la différence (résumé et notes de ASSE-OM)
Dimitri Payet a brillé 23E JOURNéE L1

L'Olympique de Marseille s'est imposé, ce mercredi soir, à Saint-Etienne grâce à une belle prestation de Dimitri Payet (2-0). Avec cette victoire, l'OM consolide sa deuxième place en prenant 6 points d'avance sur Rennes.

Ligue 1 - 23e Journée

Saint-Etienne
0 - 20 - 1 Marseille
7' D. Payet
85' N. Radonjic

Au très haut niveau, le dernier geste est, sans aucun doute, l'élément le plus important pour faire la différence. Et Dimitri Payet le maîtrise à la perfection. Plutôt bavard en conférence de presse hier après-midi, où il a clairement mis la pression sur l'OM concernant son avenir, le numéro 10 phocéen a répondu, comme souvent, sur le terrain, à l'image de son doublé retentissant face à l'OL en novembre dernier. Dès la huitième minute, le milieu offensif, qui disputait là son 400ème match en L1, fait parler sa technique pour offrir un tour de reins mémorable à Yann M'Vila avant de tromper Stéphane Ruffier dans un angle fermé (8ème). Un véritable coup de froid s'abat sur le Stade Geoffroy-Guichard, qui avait avant le coup d'envoi reçu un nuage de gaz lacrymogènes.

Le dernier geste est un poil moins bien maitrisé côté stéphanois et, forcément, l'OM parvient à maintenir sa cage inviolée. Wahbi Khazri et Loïs Diony sont, tour à tour, tout proche d'égaliser au cours de ce premier acte. Le premier, grâce à une superbe inspiration du milieu de terrain, est à quelques centimètres de lober Steve Mandanda du milieu de terrain (23ème), tandis que le second voit sa tentative être repoussée par le portier marseillais (38ème). Des deux côtés du terrain, les défenseurs brillent par leur solidité, que ce soit Saliba et Fofana côté stéphanois, Alvaro à Marseille. L'OM, grâce à l'ouverture du score précoce de Payet, n'a d'ailleurs pas hésité à laisser le jeu aux Verts, comme Villas-Boas l'avait préconisé contre Angers en décembre dernier. A tel point qu'il n'y a eu aucun tir marseillais entre la 16ème minute et la mi-temps.

Dario Benedetto inexistant, Sanson et Payet envoient Radonjic sur orbite

Si la première mi-temps a offert un peu de spectacle aux spectateurs présents à Geoffroy-Guichard, les supporters phocéens, environ 400, n'ont pas pu accéder au parcage visiteur. En effet, les cars des fans marseillais ont "été la cible d’individus cagoulés qui les ont violemment attaqués" selon le communiqué de presse de l'OM. Des heurts avec des Stéphanois sont notamment la cause du coup d'envoi retardé, en raison des gaz lacrymogènes dispersés aux abords du stade et qui ont perturbé l'échauffement des différents acteurs...

Dans une deuxième période peu spectaculaire (0 ballon récupéré dans les trente derniers mètres adverses jusqu'à la 80ème), l'OM n'a pas pu relancer Dario Benedetto. En cruel manque de confiance depuis le début de l'année 2020, l'attaquant argentin enchaine un nouveau match sans et une 5ème rencontre consécutive sans inscrire le moindre but. Il a d'ailleurs été remplacé dans le dernier quart d'heure par Valère Germain...

Le Français est d'ailleurs à l'origine du deuxième but, qui scelle la victoire phocéenne, en récupérant, dans le camp adverse, un ballon devant Aholou (entré en jeu à la mi-temps). Dimitri Payet casse ensuite une ligne avec un petit extérieur lobé du pied droit, qui permet à Sanson de se diriger vers les cages. Là, l'ancien Héraultais fait parler sa technique, lui aussi, pour trouver Radonjic dans la profondeur avec une sublime talonnade. L'attaquant serbe, lancé à pleine vitesse, n'a plus qu'à croiser son tir pour tromper Ruffier (85ème). Avec cette victoire, l'OM, qui n'a plus perdu en L1 depuis le 27 octobre et la défaite 4-0 au Parc des Princes, prend six points d'avance sur le Stade Rennais, battu par Lille hier (0-1). Saint-Etienne, de son côté, reste à une décevante 15ème place. La soirée cauchemardesque des Verts s'est d'ailleurs conclue avec la blessure, dans le temps additionnel, de Wahbi Khazri.

Photos associées