à la une

L1 - Le LOSC s'offre Monaco et enchaîne enfin après la Ligue Europa ! (analyse et notes)

Jonathan David et le Lille OSC ont dominé l'AS Monaco (2-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1.
Jonathan David et le Lille OSC ont dominé l'AS Monaco (2-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 13E JOURNéE L1

Le choc du très haut de tableau opposant, ce dimanche après-midi à l'occasion de la 13ème journée de Ligue 1, le Lille OSC à l'AS Monaco a logiquement tourné à l'avantage des Dogues. À domicile, le club nordiste a réussi, après la pause, à prendre la mesure de la formation de la Principauté (2-1), qui s'est réveillée trop tard.

Ligue 1 - 13e Journée

Lille
2 - 10 - 0 Monaco
J. David 53'
Y. Yazici 65'
90' P. Pellegri

LE FAIT DU MATCH

Monaco perd le fil de son match au retour des vestiaires. Auteurs d'un bon début de rencontre et d'une première période globalement très solide, les joueurs de Niko Kovac ont totalement déjoué après la pause. En manque d'idée sur le plan offensif et déficients sur le plan technique, les Asémistes ont cédé à deux reprises face à un LOSC pourtant loin d'être dans un grand jour.

LES BUTS

1-0 (53ème) : Les Dogues prennent les devants ! Trouvé à l'entrée de la surface, Jonathan Ikoné tente de déclencher une frappe du gauche, finalement contrée par le retour d'un joueur asémiste. Le ballon parvient alors jusqu'à Jonathan David, seul à droite de la surface. Après avoir levé la tête, l'attaquant canadien place une frappe enroulée du pied droit sous la barre de Vito Mannone. C'est le deuxième but marqué cette saison en Ligue 1 par le joueur canadien.

2-0 (65ème) : Le LOSC fait le break sur un contre supersonique ! Après un coup-franc dangereux en faveur de l'AS Monaco, botté par Cesc Fabregas, le ballon revient sur Jonathan Bamba. En une touche, l'ailier des Dogues lance Burak Yilmaz, parti depuis sa moitié de terrain, dans la profondeur. Arrivé aux abords de la surface, l'avant-centre turc décale son compatriote Yuzuf Yazici sur la gauche. D'un plat du pied droit dans le petit filet, l'ancien joueur de Trabzonspor ajuste alors Vito Mannone malgré le retour de Ruben Aguilar. C'est la quatrième réalisation inscrite cette saison en championnat par le numéro 12 lillois.

2-1 (90ème) : Monaco reprend espoir ! Trouvé dans l'entrejeu, Cesc Fabregas lève la tête et adresse un magnifique ballon piqué par-dessus la défense nordiste à destination de Pietro Pellegri, sur la gauche de la surface. Après un bon contrôle de la poitrine, l'attaquant transalpin réalise le geste parfait et trompe Mike Maignan à bout portant du pied gauche. Le numéro 19 asémiste débloque son compteur cette saison avec cette première réalisation.

L'HOMME DU MATCH

Jonathan Ikoné (Lille OSC). En conférence de presse d'avant-match, Christophe Galtier, l'entraîneur des Dogues, avait pointé du doigt les difficultés rencontrées depuis le début de saison dans le jeu par son numéro 10. Mais le tacticien lillois avait aussi mis en avant la récente montée en puissance de son milieu de terrain offensif, décisif face à l'AS Saint-Etienne en Ligue 1 puis contre le Sparta Prague sur la scène continentale. Dans cette affiche face à l'AS Monaco, l'ancien joueur du Paris Saint-Germain a remis ça. Impliqué sur l'ouverture du score de Jonathan David, il a rendu une copie consistante (3 passes clés, 1 occasion créée, 3 dribbles), en se montrant aussi présent dans l'envie et dans le repli défensif. Remplacé à la 69ème minute par Timothy Weah.

LES CONSÉQUENCES

Pour la première fois de la saison, les Dogues ont gagné en championnat après un match de Ligue Europa. Neutralisés jusqu'à la pause, les Lillois ont accéléré en début de seconde mi-temps pour prendre un avantage mérité puis faire le break. Malgré le réveil tardif des visiteurs, les hommes de Christophe Galtier glanent leur second succès, mérité, de la semaine. Au classement, le LOSC conforte sa deuxième place (26 points) et revient à deux petites unités du PSG, leader (28 points).

Après quatre victoires de rang, l'AS Monaco rechute au terme d'une prestation d'ensemble assez décevante. Dominé dans l'impact et étonnamment peu dangereux sur le plan offensif malgré la deuxième attaquant du championnat, le club du Rocher reste à la cinquième place du classement (23 points) suite à ce revers, mais compte désormais cinq longueurs de retard sur la tête.

Photos associées