à la une
Mercredi 27 Mai

L1 - Le président de l'UNFP confirme une nouvelle baisse des salaires à venir

Commentaire(s)
L1 - Le président de l'UNFP confirme une nouvelle baisse des salaires à venir
Les dirigeants des championnats de France continuent de négocier... L1 EN DANGER

Alors que la crise sanitaire continue d'accroître les pertes économiques des clubs français, Philippe Piat, le président de l'UNFP, a confirmé de nouvelles baisses salariales à venir.

Il y a quelques jours, L'Equipe révélait des négociations entre un groupe de travail dirigé par la LFP et l'UNFP, le syndicat des joueurs pour trouver un accord visant à réduire de nouveau les salaires. L'information prend davantage de poids ce mardi puisque Philippe Piat, le président de l'UNFP, a confirmé qu'un accord était proche pour procéder à une nouvelle baisse des salaires, et ce alors que les clubs français ont déjà opté pour le chômage partiel.

"On est en discussions avancées avec les clubs pour trouver des solutions qui iraient au-delà du chômage partiel. L'idée, c'est que sur le plan salarial, les joueurs puissent apporter une aide au système qui est en difficulté aujourd'hui. Déjà, les joueurs en France ne vont être payés qu'à hauteur de 70% de leur salaire brut pendant la période de chômage partiel. On va aller encore plus loin. On est d'accord sur un certain nombre de principe. Il faut maintenant affiner les règles juridiques. Parmi les pistes à l'étude, il y a le report d'une partie du solde mensuel du joueur en fonction de la tranche de salaire" a expliqué Philippe Piat à RMC Sports.

Mais le patron du syndicat prévient : les joueurs ne doivent pas être les seuls à réaliser un effort considérable au niveau économique. Il appelle également les clubs à faire des concessions. "Mais attention, on veut bien que les joueurs participent à des réductions momentanées ou définitives de salaire, mais les salaires des joueurs ne doivent pas être l'unique variable d'ajustement des problèmes financiers du football. Il y a aussi les actions que devront mener les clubs. Le but, ce n'est pas de faire porter aux seuls joueurs les problèmes qui ne les concernent pas, d'autant plus s'ils devaient bien jouer l'ensemble des matchs prévus cette saison pour lesquels ils sont payés" a-t-il déclaré.