à la une

L1 - Le RC Lens plombe encore un peu plus le Stade Rennais (résumé)

Le Stade Rennais FC s'est incliné face RC Lens (0-2), ce samedi après-midi en Ligue 1.
Le Stade Rennais FC s'est incliné face RC Lens (0-2), ce samedi après-midi en Ligue 1. 13E JOURNéE L1

Le Stade Rennais n'y arrive plus du tout. Ce samedi après-midi, lors de la 13ème journée de Ligue 1, le club breton a subi la loi du Racing Club de Lens (0-2). La spirale infernale se poursuit pour les Rouge-et-Noir, sans victoire depuis sept rencontres toutes compétitions confondues et désormais huitièmes au classement (19 points). Les Sang-et-Or, après deux matches sans succès, repartent de l'avant et grimpent à la septième position (21 points).

Ligue 1 - 13e Journée

Rennes
0 - 20 - 1 Lens
28' A. Muinga
77' I. Ganago

Diminué par plusieurs absences importantes (Alfred Gomis, Daniele Rugani, Nayef Aguerd, Jonas Martin, Martin Terrier, Sehrou Guirassy), le Stade Rennais a pris le meilleur départ dans cette partie. Après un beau raid solitaire, Romain Del Castillo a décoché, du pied gauche, la première banderille. Une tentative cependant trop écrasée pour surprendre la vigilance de Jean-Louis Leca (15ème). Appliqué dans sa cage, le dernier rempart des Sang-et-Or a ensuite vu la frappe de Benjamin Bourigeaud fuir son cadre (21ème), avant de s'interposer sur un nouvel essai breton, signé Flavien Tait (25ème). Globalement dominés par des Rennais volontaires à défaut d'être géniaux, les hommes de Franck Haise sont peu à peu montés en puissance. Mieux, ils sont même parvenus à faire la différence sur leur toute première occasion du match. Après une interception de Jonathan Clauss sur Adrien Truffert, Gaël Kakuta a hérité du cuir et a parfaitement lancé Arnaud Kalimuendo dans la surface. D'une frappe croisée du gauche à ras de terre, le jeune attaquant a alors fait mouche pour le club artésien, ultra-réaliste (0-1, 28ème). Menés au tableau d'affichage, les protégés de Julien Stéphan ont répliqué rapidement mais Jonathan Clauss s'est montré décisif en sauvant le RCL sur un bon centre en retrait de Romain Del Castillo pour Flavien Tait (31ème). Une timide réaction rennaise, qui sera d'ailleurs la seule de cette fin de premier acte.

Julien Stéphan change tout, en vain

Au retour des vestiaires, Julien Stéphan a essayé de tout changer avec les entrées simultanées de Faitout Maouassa, Eduardo Camavinga, Jérémy Doku et Mbaye Niang (46ème). Des choix qui ne se sont pas avérés très payants. Si le Stade Rennais a conservé la maîtrise du cuir et s'est montré un peu plus intéressant dans le jeu, les occasions franches ont été plutôt rares pour les Rouge-et-Noir. Le RCL, de son côté, a plutôt tranquillement géré sa courte avance. Sur un nouveau caviar de Gaël Kakuta, le club artésien a même rapidement eu l'opportunité de réaliser le break mais Arnaud Kalimuendo est, cette fois, tombé sur un Romain Salin décisif, auteur d'une parade du bout du pied droit (57ème). Le Stade Rennais a alors réagi timidement, via Faitout Maouassa, dont la frappe en force du pied gauche a obligé Jean-Louis Leca à un sauvetage des deux poings (77ème). Déjà puni en première période, le SRFC l'a finalement été une seconde fois à l'entame du dernier quart d'heure, sur un magnifique enchaînement d'Igantius Gagano, buteur d'un tir croisé du pied droit à l'issue d'un contre express (0-2, 78ème). Solides et bien organisés, les Lensois s'offrent un succès de prestige au Roazhon Park. Les Rennais, eux, connaissent un terrible coup de massue avec ce nouveau résultat décevant.

L'HOMME DU MATCH

Arnaud Kalimuendo : Prêté chez les Sang-et-Or par le Paris Saint-Germain, le jeune (18 ans) attaquant s'éclate sous la tunique du RCL. Pour sa troisième titularisation, il s'est offert son troisième but de la saison. Il a même flirté avec le doublé sur un caviar de Gaël Kakuta mais a perdu son duel devant Romain Salin (57ème). Remplacé à la 71ème minute par Ignatius Ganago, auteur du but du break quelques petites minutes plus tard (78ème).