L1 - Le Stade Rennais fait replonger l'OL dans le doute (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Le Stade Rennais fait replonger l'OL dans le doute (résumé et notes)
Le Stade Rennais FC s'est imposé sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais (0-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 18E JOURNéE L1

Au sortir d'une rencontre globalement terne, marquée par trois sorties sur blessures (Jeff Reine-Adélaïde, Memphis Depay, Faitout Maouassa), le Stade Rennais FC est logiquement venu à bout de l'Olympique Lyonnais (0-1), ce dimanche après-midi, dans le cadre de la 18ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 18e Journée

Lyon
0 - 10 - 0 Rennes
89' E. Camavinga

Après la belle fête en l'honneur de Bernard Lacombe, ancien serial buteur rhodanien, la rencontre peinait à s’emballer. Le premier quart d'heure de jeu n'était rien de plus qu'un round d'observation. Les Lyonnais avaient certes la maîtrise du cuir, mais se montraient inoffensifs. Les Bretons, solides et appliqués dans leurs sorties de balle, faisaient même la meilleure impression. Ils décochaient d'ailleurs la première banderille du match, via M'Baye Niang, dont la tentative du droit n'attrapait pas le cadre d'Anthony Lopes (16ème). Sous les yeux de Bruno Genesio, viré de l'Olympique Lyonnais après une défaite contre... Rennes, les Gones répliquaient par l'intermédiaire d'Houssem Aouar, qui contraignait Édouard Mendy à la parade (28ème).

De son but, le dernier rempart des Rouge-et-Noir voyait ensuite Clément Grenier, parfaitement décalé par Niang, galvauder une énorme opportunité de prendre l'avantage (30ème). Quelques petites secondes plus tard, d'un coup-franc parfaitement enroulé du droit, Benjamin Bourigeaud flirtait à son tour avec l'ouverture du score. Mais Anthony Lopes se fendait d'une belle horizontale sur sa droite et repoussait le danger (31ème). Sur le reculoir, les Gones perdaient alors Jeff Reine-Adélaïde sur blessure, touché au genou, mais parvenaient malgré tout à regagner les vestiaires sur un score de parité. Un moindre mal au vu de la prestation d'ensemble très décevante délivrée par les hommes de Rudi Garcia.

Rennes va chercher sa victoire !

Après la pause, le technicien rhodanien était contraint de lancer Bertrand Traoré dans la bataille, en lieu et place d'un Memphis Depay également touché au cours du premier acte. Le Burkinabé avait le mérite de se montrer tranchant dans son couloir, obligeant Faitout Maouassa à une vigilance extrême. Le latéral gauche rennais était grandement mis à contribution par l'ailier rhodanien mais tenait bon et se fendait même d'un retour décisif et propre, dans la surface, sur son adversaire (53ème). Un tout petit peu mieux dans son match, l'OL s'essayait ensuite de loin, sans réussite, sur deux tentatives de Lucas Tousart (59ème, 64ème). Proche de s'emballer, la rencontre était alors stoppée net à la suite d'un énorme choc entre Rafael et Faitout Maouassa. Groggy, le latéral des Rouge-et-Noir était contraint de quitter le terrain sur une civière, avec une minerve (71ème).

Soudainement, la partie se débridait et Rafael, encore lui, empêchait miraculeusement M'Baye Niang d'ouvrir le score avec un sauvetage décisif (82ème). Décisif, Édouard Mendy l'était également avec une double parade impressionnante devant Maxence Caqueret puis Bertrand Traoré (84ème). Finalement, et logiquement, le Stade Rennais forçait la décision sur un exploit personnel de la pépite Eduardo Camavinga (0-1, 89ème). Le duel perdu par Hamari Traoré face à Anthony Lopes, dans les dernières secondes du temps additionnel (90ème+5), s'avérait ensuite anecdotique et n'empêchait pas les Rouge-et-Noir de s'imposer pour la troisième fois de suite sur le terrain du Groupama Stadium. Un succès, mérité, qui permet aux hommes de Julien Stéphan de grimper à la quatrième place du classement (30 points). L'OL, de son côté, recule au huitième rang (25 points).

Photos associées