à la une
Vendredi 10 Avril

L1 - Le TFC continue de creuser, l'OGC Nice s'offre le droit de rêver

Commentaire(s)
L1 - Le TFC continue de creuser, l'OGC Nice s'offre le droit de rêver
Le Toulouse FC s'est incliné face à l'OGC Nice (0-2), ce samedi soir en Ligue 1. 25E JOURNéE L1

À l'issue d'un match cauchemardesque (deux exclusions, un penalty raté), le Toulouse Football Club s'est incliné face à l'OGC Nice (0-2), ce samedi soir dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1. Les Violets foncent vers la Ligue 2, tandis que les Aiglons peuvent rêver d'Europe.

Ligue 1 - 25e Journée

Toulouse
0 - 20 - 1 Nice
12' P. Lees Melou
90' +5 C. Herelle

Disposés dans un 4-3-3, les Toulousains réalisaient la meilleure entame. Matthieu Dossevi avait rapidement le ballon de l'ouverture du score mais ratait, du pied droit, l'immanquable (4ème). Passé proche de la correctionnelle, le Gym réagissait très vite et Pierre Lees-Melou, parfaitement servi par Adam Ounas, crucifiait les Violets d'un tir du pied droit entre les jambes de Baptiste Reynet (0-1, 12ème). Sonnés et bousculés, les hommes de Denis Zanko se compliquaient encore un peu plus la tâche, quelques minutes plus tard, lorsque Ruben Gabrielsen voyait rouge pour une faute sur Kasper Dolberg (27ème). Une exclusion qui modifiait un peu la physionomie de la partie, les Aiglons tombant dans un faux rythme. Le Téfécé en profitait pour confisquer le ballon, sans toutefois se montrer réellement dangereux.

Après le repos, les Violets revenaient plus mordants, déterminés à renverser la rencontre. Mais l'efficacité n'était toujours pas au rendez-vous. Aaron Leya Iseka, parfaitement décalé par Steven Moreira, avait pourtant le ballon de l'égalisation au bout du pied mais sa frappe du droit n'attrapait pas le cadre de Walter Benitez (54ème). En manque de réussite dans le dernier geste, le TFC perdait peu à peu ses nerfs au fil des minutes. Steven Moreira se fendait alors d'une énorme faute sur Adam Ounas et était prié de regagner les vestiaires, exclu directement (77ème). À 9 contre 11, les coéquipiers de Max-Alain Gradel avaient finalement l'opportunité de décrocher un nul inespéré sur un penalty obtenu en fin de match, consécutif à une faute de Myziane Maolida sur l'ailier ivoirien (90ème).

Malheureux jusqu'alors, Aaron Leya Iseka cherchait à se rattraper mais sa tentative, du droit, dans l'axe du but, était détournée par Walter Benitez (90ème+1). Finalement, le Gym mettait fin à tout suspense dans les derniers instants de la partie sur une réalisation marquée du droit, à la suite d'un contre, par Christophe Hérelle (0-2, 90ème+5). Peu inspirés, les Aiglons s'offrent leur première victoire à l'extérieur depuis le 1er septembre dernier, grimpent à la 8ème place du classement (36 points) et peuvent toujours rêver d'Europe. Le TFC, de son côté, n'en finit plus de sombrer. Avec ce 15ème match de rang sans succès en Ligue 1 (14 défaites, 1 nul), les Violets restent bloqués à la 20ème et dernière place (13 points). La Ligue 2 n'est, déjà, vraiment plus très loin.

L'HOMME DU MATCH

Christophe Hérelle : Dans son couloir droit, le défenseur des Aiglons a rendu une copie plutôt solide. Rarement battu (2 dégagements, 3 tirs bloqués, 1 tacle, 4 duels remportés) et serein balle au pied (98 ballons touchés, 93% de passes réussies), il a complété sa belle soirée dans la ville rose par le but du break (sur son seul tir du match), inscrit dans les dernières secondes de la partie.