L1 - Les cinq flops du mercato estival...

Commentaire(s)
L1 - Les cinq flops du mercato estival...
Voici une sélection des pires recrues du dernier mercato en France... OL GIRONDINS LOSC BORDEAUX ASSE ASM DE PRéVILLE THIAGO MAIA DIONY SOUALIHO MEïTé PAPE CHEIKH DIOP MERCATO

Le dernier mercato estival fut très intense en France, où plusieurs clubs en ont profité pour remodeler tout leur effectif. Certains ont fait des paris, en dépensant de petites fortunes pour des joueurs dont le temps d'adaptation s'est avéré plus long que prévu. MadeinFOOT s'est arrêté sur la situation de cinq d'entre eux...

LOÏS DIONY (DIJON => ST-ETIENNE)

Recrue phare d’un mercato stéphanois raté dans sa globalité, l’ancien Dijonnais est arrivé avec l’étiquette du transfert du joueur le plus cher de l’histoire du club forézien (10 M€ bonus compris). Un statut qu’il a du mal à assumer, lui qui attend toujours d’inscrire son premier but sous le maillot vert (malgré 16 apparitions en Ligue 1, pour une passe décisive et deux pénaltys provoqués). On est loin des standards auxquels il nous avait habitués la saison dernière (10 buts et 8 passes en 35 matchs). Depuis peu, une frange de supporters l’ont même pris en grippe, ce qui n’arrange rien à l’affaire...

THIAGO MAÏA (SANTOS => LILLE)

Au coeur de sa campagne de recrutement frénétique, le LOSC a déboursé 14 M€ pour arracher le milieu brésilien, que le PSG avait également à l’oeil pour en faire le successeur de Thiago Motta. Mais son adaptation à la Ligue 1 s’est révélée difficile, autant que la gestion de son cas par Marcelo Bielsa. Après plusieurs matchs décevants devant la défense, il s’est retrouvé à dépanner dans le couloir gauche de la défense. Un repositionnement qui ne s’est jamais avéré payant, au point que son agent brandisse la menace d’un départ si la situation venait à perdurer. El Loco parti, Maïa a retrouvé sa place dans l’entre-jeu, mais pas encore toutes ses sensations.

NICOLAS DE PRÉVILLE (LILLE => BORDEAUX)

Des 14 buts qu’il a inscrits en 2017, l’attaquant de 26 ans n’en a marqué qu’un seul sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Son excellente deuxième partie de saison dernière a motivé le club au scapulaire à débourser 10 millions (bonus compris) pour s’attacher ses services, sans que Marcelo Bielsa ne s’oppose à son départ de Lille, mais l’ancien Rémois tarde à convaincre en Aquitaine. Le bon début de saison de Malcom et ses coéquipiers a correspondu à son temps d’adaptation et, depuis, c’est tout le collectif bordelais qui s’est grippé.

PAPE CHEIKH DIOP (CELTA VIGO => LYON)

Il a fallu attendre longtemps pour le voir sur les terrains. Trois mois et demi, exactement, se sont écoulés entre l’officialisation de son transfert, en provenance du Celta Vigo et pour 10 M€ (+4 M€ de bonus), et sa première apparition en match officiel. Gêné par plusieurs blessures, il n’a étrenné son nouveau maillot que le 13 décembre dernier à Montpellier, en Coupe de la Ligue. Pour une prestation décevante devant la défense et une lourde défaite 4-1. Le jeune hispano-sénégalais devra batailler pour se faire une place au milieu des Tousart, Aouar et Ndombélé...

SOUALIHO MEÏTÉ (ZULTE-WAREGEM => MONACO)

Acheté pour huit millions d’euros au club belge de Zulte-Waregem lors du dernier mercato estival, Soualiho Meïté (23 ans) n'a pas eu l'occasion de démontrer son grand talent lors de la première partie de saison 2017-2018. Le milieu de terrain récupérateur n'a eu le droit qu'à deux petites apparitions en Ligue 1 (94 minutes au total) et à une seule en Coupe d'Europe. En concurrence avec Fabinho, Youri Tielemans et Joao Moutinho, le numéro 18 n’arrive pas à s’imposer dans le onze de Leonardo Jardim, ni même dans la rotation asémiste. Malgré un contrat courant jusqu'en juin 2022 sur le Rocher, un départ hivernal est plus que jamais à l'ordre du jour.