à la une
Vendredi 3 Avril

L1 - Les notes détaillées de Lyon-PSG

Commentaire(s)
L1 - Les notes détaillées de Lyon-PSG
Les notes des joueurs détaillées par notre rédaction... PSG OL 22E JOURNéE L1

Lyon et Paris se sont quittés sur une victoire 2-1 de l'OL ce dimanche soir, en clôture de la 22e journée de Ligue 1. À cette occasion, la rédaction de MadeinFOOT a noté, sur 10, les acteurs de la rencontre ayant joué l'équivalent d'une mi-temps ou plus. Voici, en détails, nos appréciations pour chacun d'entre-eux...



LES NOTES DES LYONNAIS

Anthony Lopes (7) : il devait certainement s’attendre à avoir plus de travail. Peu mis à contribution dans le deuxième acte, il a surtout brillé avant la pause en repoussant une tête de Morel qui prenait la direction de sa lucarne (18e). Sa position très avancée lui a aussi permis de réaliser quelques belles sorties, devant Di Maria (8e) et surtout Mbappé (29e), qu’il a contraint à sortir.

Rafael (7) : même si sa tête manquée a permis à Kurzawa d’égaliser (48e), il a bien tenu son couloir droit, que ce soit devant Di Maria ou Draxler. Le brésilien s’est également montré dans la surface adverse, avec une première tête manquée sur un coup-franc de Fekir (26e) et une autre, plus compliquée, qui a fini au-dessus des buts d’Areola (78e).

Marcelo (6) : quelques interventions pleines d’autorité, comme sur Cavani qui s’apprêtait à reprendre un centre de Dani Alves (44e), mais une relance ratée qui aurait pu permettre à Kurzawa de s’offrir un doublé s’il n’avait pas frappé au-dessus (56e).

Jérémy Morel (4) : sûrement le Lyonnais le moins en vue sur la pelouse. Il faut dire que son entame ne l’a pas mis dans les meilleures conditions, suite à cette tête qui a failli tromper son propre gardien dès la 18e minute. La suite fut surtout marquée par des erreurs de relance, parfois dangereuses (53e, 68e).

Ferland Mendy (6) : quelques bonnes interventions défensives, mais un placement pas irréprochable sur le centre de Dani Alves amenant l’égalisation de Kurzawa (48e). Plus intéressant offensivement, il a frisé l'expulsion en échangeant quelques noms d’oiseaux avec Cavani en fin de match, alors qu’il avait reçu un jaune, déjà évitable, pour une poussette sur Di Maria (60e).

Tanguy Ndombélé (8) : incontestablement l’homme du match ! Toujours bien placé pour récupérer les seconds ballons, il a souvent transpercé le milieu de terrain parisien grâce à ses remontées de balle rageuses. L’une d’elles a abouti sur une passe millimétrée pour Mariano (63e), les autres ont provoqué les cartons jaunes de Lo Celso, Verratti et Dani Alves, finalement exclu pour contestation. Son déchet un peu plus prononcé en fin de match n’a pas de quoi ternir sa prestation de haut vol.

Lucas Tousart (6) : travailleur de l’ombre derrière Fekir et Ndombélé, il s’est appliqué à bien défendre, se projetant rarement aux abords de la surface adverse. Propre, sans fioriture.

Nabil Fekir (7) : on aurait pu penser que son but, somptueux et inscrit très tôt dans le match (2e), le mettrait dans les meilleures conditions pour survoler cette rencontre, mais le numéro 18 des Gones a finalement été plutôt discret. À l’exception de quelques coups de pied arrêtés bien frappés (26e, 35e, 39e), il n’a pas énormément pesé, même s’il a terminé sa prestation avec une passe décisive pour Memphis (94e).

Maxwel Cornet (5) : assez discret, parfois brouillon, il a tout de même posé quelques soucis à l’arrière-garde parisienne, comme sur cette frappe détournée de justesse par Areola en fin de match (85e).

Mariano Diaz (4) : rarement trouvé par ses partenaires, il n’a pas su convertir l’offrande de Tanguy Ndombélé, en butant sur Areola après avoir pris Thiago Silva de vitesse (63e). Notons tout de même son travail sans relâche dans le pressing sur la défense centrale adverse. Remplacé par Bertrand Traoré (non noté), qui n’a pas eu le temps de trop se montrer.

Houssem Aouar (5) : excentré sur l’aile gauche, le dernier joyau du centre de formation lyonnais a livré un match satisfaisant, perdant peu de ballons mais sans parvenir à bien les exploiter. À vingt minutes du terme, Bruno Genesio l’a remplacé par Memphis Depay (non noté), auteur du but vainqueur sur une merveille de frappe de l’extérieur de la surface (94e).


LES NOTES DES PARISIENS

Alphonse Areola (4) : dès la 2e minute de jeu, le portier parisien a été mis en difficulté, et de quelle manière ! Surpris par la puissance de frappe de Fekir, Areola s’est incliné et a trainé ce « boulet » tout au long du match. Pas forcément en confiance, il a multiplié les contrôles hasardeux et les passes imprécises. Sur sa ligne, il s’est, en revanche, rassuré notamment sur un un contre un contre Mariano à la 62e. Un quart d’heure plus tard, il concède un corner en hésitant à sortir sur un ballon à ras-de-terre. À la 86e, il repousse en corner une belle frappe de Cornet du gauche. Un éclair de génie de Memphis Depay l’a pourtant cloué sur place en toute fin de match...

Dani Alves (3) : avec plusieurs pertes de balles dans les dix premières minutes, le latéral droit brésilien a mis du temps à rentrer dans son match. Quelques ballons dangereux (une relance pleine axe totalement ratée à la 7e, un ballon mal négocié face à Aouar deux minutes plus tard) ont provoqué des frayeurs chez les Parisiens. Cependant, dès le quart d’heure de jeu, l’ancien de la Juve a retrouvé son football, et a provoqué plusieurs corners. Un de ses centres est aussi à l’origine d’une tête dangereuse de Morel vers ses cages (19ème). En fin de première période, il distille sa 4e passe décisive de la saison pour Kurzawa (45+2e). Mais le retour des vestiaires a été express pour Dani Alves. Après une faute sur Ndombele, le Brésilien perd ses nerfs et s’approche de M.Turpin pour faire un front contre front. Carton rouge (57e).

Marquinhos (6) : malgré une mauvaise passe à la 12e minute, le central brésilien s’est vite mis au diapason de l’équipe. Solide face au pressing de Mariano, Marquinhos s’est également montré crucial en repoussant une frappe de l’attaquant dominicain à la 47e minute.

Thiago Silva (6) : le capitaine du Paris Saint-Germain a dû montrer le chemin après le but de Fekir. Il sauve notamment Alves dès la 7e minute en étant vigilant sur une remise dans l’axe. Comme la plupart de ses coéquipiers, il a montré quelques signes d’égarement, notamment avec un dégagement contré par Mariano à la 64e. Offensivement, il alerte Lopes sur une tête cadrée à la 62e.

Layvin Kurzawa (5) : coupable de la faute amenant le but de Fekir en tout début de match, le gaucher a connu quelques difficultés défensivement, en multipliant les fautes (ballon perdu à la 26e, faute sur Cornet à la 39e…). De l’autre côté du terrain, Kurzawa a apporté bien plus, et s’est offert l’égalisation avec la manière avec une sublime reprise de volée du gauche. Au retour des vestiaires, il a une nouvelle fois tenté sa chance, sans réussite. Son dégagement totalement raté dans les arrêts de jeu trouve Nabil Fekir, qui décale Memphis Depay pour le but (94e).

Marco Verratti (5) : gêné par la puissance physique de Tanguy Ndombele (il a d’ailleurs été averti à la 76e), Marco Verratti a tout de même proposé de belles choses au Parc OL, en provoquant énormément de fautes. À la 51e minute, il est tout proche de trouver le cadre sur une frappe limpide du droit. Remplacé par Pastore (non noté) en fin de match (86e).

Giovani Lo Celso (4) : pour la première fois de la saison, l’argentin était aligné face à une grosse opposition. Un test grandeur nature mitigé. S’il manque sa frappe à la 17e, l’ancien de Rosario Central a bien orienté le jeu en première période. Juste avant la mi-temps, il s’offre une grosse intervention devant Houssem Aouar (45e). Il est averti à la 53e sur une faute sur Ndombele. En deuxième période, les efforts physiques ont eu raison de lui, puisqu’il s’est éteint petit à petit et a manqué de fraicheur physique pour sortir sur Depay lors du deuxième but lyonnais.

Adrien Rabiot (6) : malgré les difficultés du milieu de terrain parisien en première période, le natif de la région parisienne a fait parler sa technique et sa qualité de passe pour décaler Alves sur le centre amenant le but. Il a également gratté 16 ballons au fil du match.

Kylian Mbappé (non noté) : dès la sixième minute, il s’est confronté aux sorties musclées d’Anthony Lopes. Mbappé, après être ouvert au crâne par Aouar à la 20e, est sorti sur blessure un quart d’heure plus tard sur un énorme tampon du portier Lyonnais, qui joue le ballon en première intention. Remplacé par Julian Draxler (4), qui a tantôt essayé de jouer à gauche, tantôt à droite, sans jamais vraiment trouver de solution. Il a toutefois offert une belle occasion à Thiago Silva en début de seconde période.

Edinson Cavani (4) : profitant d’une sortie de Lopes loin de ses cages, l'Uruguayen a failli marquer l'un des buts de la saison, mais n'a pas cadré sa frappe de près de 50 mètres (8e). Quatre minutes plus tard, il a coupé un centre de Di Maria mais sa tête n'a pas inquiété le gardien portugais. Pas grand chose à se mettre sous la dent par la suite, si ce n'est un jaune pour contestation (80e).

Angel Di Maria (4) : peu précis sur ses coups de pied arrêtés, l'argentin n'a pas beaucoup pesé sur le match. Il a tout de même posé quelques problèmes à Ferland Mendy, qu'il a débordé sans que son centre n'aboutisse (48e), avant de provoquer son carton jaune à l'heure de jeu (60e). Victime de l'expulsion d'Alves, il a été remplacé à la 61e par Meunier (non noté), qui a tenu son poste.

Photos associées