L1 - Les Verts peuvent rêver d'Europe (résumé et notes ASSE-Nîmes)

Commentaire(s)
L1 - Les Verts peuvent rêver d'Europe (résumé et notes ASSE-Nîmes)
L'AS Saint-Etienne a dominé le Nîmes Olympique (2-1), ce lundi soir en Ligue 1. 30E JOURNéE L1

Menés au score, les Verts de l'AS Saint-Etienne sont parvenus à renverser les Crocodiles du Nîmes Olympique (2-1), ce lundi soir dans un match au rythme soutenu comptant pour la 30ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 30ème journée
AS Saint-Etienne - Nîmes Olympique : 2-1 (1-1)
Buts : R.Cabella (24ème), R.Beric (79ème) pour l'ASSE ; A.Bobichon (2ème) pour le NO.

Il ne fallait pas arriver en retard dans le Chaudron de Geoffroy-Guichard en ce lundi soir printanier... Les quelques 20 000 courageux présents dans les travées de l'antre ligérienne avaient à peine le temps de savourer les banderoles déployées dans les deux kops que les Nîmois prenaient déjà la tête. Ainsi, sur une perte de balle dans l'entrejeu de Youssef Aït Bennasser, Téji Savanier lançait Denis Bouanga en profondeur. Depuis le couloir droit, l'ancien joueur de Lorient se fendait d'un centre parfait à destination des six mètres, où Antonin Bobichon se défaisait très - trop - facilement de Neven Subotic pour smasher sa tête dans la lucarne droite de Stéphane Ruffier (0-1, 2ème). Malgré cette entame catastrophique, les Verts repartaient très vite vers l'avant. Il fallait même un immense Paul Bernardoni pour empêcher les locaux de recoller. Le portier nîmois, prêté par les Girondins de Bordeaux, remportait d'abord son duel face à Romain Hamouma (4ème), puis remettait le couvert à deux reprises devant Robert Beric (4ème).

Un petit quart d'heure plus tard, le dernier rempart des Crocos sortait à nouveau le grand jeu en s'interposant parfaitement sur une frappe d'Arnaud Nordin, lancé dans la profondeur sur une merveille de déviation signée de l'inspecteur (18ème). Logiquement, l'ASSE parvenait à faire son retour à égalité au tableau d'affichage, bien aidée par une perte de balle grossière de Jordan Ferri, proche de sa surface. Inspiré, Rémy Cabella profitait de la glissade du joueur prêté par l'Olympique Lyonnais pour s'en aller battre Bernardoni d'un subtil ballon piqué du droit (1-1, 24ème). Dans un gros temps fort, les Verts flirtaient ensuite avec le deuxième but. Malheureusement pour les hommes de Jean-Louis Gasset, en tribunes ce soir, Mathieu Debuchy, à bout portant sur un centre venu de la droite, touchait le poteau (28ème). Le rythme retombait alors, les deux équipes pas avares en efforts ayant besoin de souffler. Peu avant la pause, Faitout Maouassa quittait le terrain sur civière, lourdement touché sur une frappe de Nordin (42ème). Denis Bouanga, lancé par Ferri, décochait ensuite la dernière banderille de ce premier acte plaisant, parfaitement détournée par Ruffier (45ème+4).

La VAR au centre des débats...

Au retour des vestiaires, les Verts se montraient rapidement menaçants mais Arnaud Nordin tombait encore sur un Bernardoni inspiré (49ème). Les Crocos répondaient quelques minutes après mais Bouanga galvaudait une énorme opportunité en tentant de servir Umut Bozok, serré par le marquage ligérien (55ème). Deux autres joueurs nîmois étaient pourtant complètement libres dans la surface forézienne... Ce même Bouanga était ensuite tout proche de se rattraper, sur une frappe lointaine et somptueuse qui prenait la direction de la lucarne de Ruffier. Heureusement pour l'ASSE, le portier sortait une claquette de belle facture (62ème). Dans un temps fort, le Nîmes Olympique touchait ensuite du bois, sur une tête de Bozok consécutive à un corner botté par un Téji Savanier auteur d'un match énorme (64ème). Proches de la correctionnelle, les Stéphanois l'étaient encore un peu plus moins de cinq minutes plus tard lorsque Neven Subotic, au duel dans sa surface, expédiait son pied dans le visage de Bozok (69ème). Un geste répréhensible mais le corps arbitral ne bronchait pas... Pas plus que la VAR...

Sur le reculoir, l'AS Saint-Etienne finissait par sortir la tête de l'eau. Sur un très bon service de Nordin, Romain Hamouma décochait depuis l'entrée de la surface une frappe contrée qui retombait juste au-dessus du but nîmois (73ème). Finalement, Beric délivrait les siens en reprenant astucieusement un très bon centre de Valentin Vada. Initialement refusé pour un hors-jeu de position, le but du Slovène était logiquement validé grâce à la VAR (2-1, 79ème). Les Nîmois pestaient, l'action ayant démarré sur une erreur manifeste de l'arbitre assistant sur une touche. Floués, les Crocos jetaient toutes leurs forces dans la bataille pour tenter d'arracher un nul globalement mérité. Mais l'arrière garde ligérienne tenait bon, à l'image d'un Ruffier à nouveau décisif sur une tentative de Bouanga (90ème). Avec ce succès étriqué, les hommes du Forez, désormais crédités de 49 points, ravissent la 4ème place du classement à l'OM (48 points) et peuvent rêver d'Europe. Les protégés de Bernard Blaquart, quant à eux, quitteront la Loire, où ils ne réussissent guère, avec des regrets évidents, bloqués à la 12ème place (37 points).

LES NOTES

Saint-Etienne : Ruffier (Cap.) (8) - Debuchy (6), Subotic (3), Kolodziejczak (4), Polomat (3) - Aït Bennasser (4), M'Vila (7) - Hamouma (4), Cabella (6), Nordin (6,5) - Beric (6,5).

Nîmes : Bernardoni (7) - Paquiez (4), Briançon (Cap.) (5), Lybohy (4), Maouassa (non noté) puis Miguel (4,5) - Ferri (3), Savanier (7), Bobichon (5,5) - Ripart (5,5), Bozok (5), Bouanga (6).

Photos associées