L1 - Lille finit sur une défaite, St-Etienne accroché pour la der' de Gasset

Commentaire(s)
L1 - Lille finit sur une défaite, St-Etienne accroché pour la der' de Gasset
Lille s'est incliné à Rennes pour sa dernière sortie de la saison. 38E JOURNéE L1

Lille et Nantes ont vu leurs belles séries prendre fin, tandis que l'AS St-Etienne a terminé sa saison par un nul pour la dernière de Jean-Louis Gasset.

Déterminante dans la course au maintien, cette 38e et dernière journée de Ligue 1 a également offert des matchs sans enjeu, mais plutôt riches en spectacle. Ce fut le cas au stade Raymond-Kopa d'Angers, où les Verts se déplaçaient sans véritable objectif si ce n'est celui de réussir la dernière sur le banc de leur entraîneur Jean-Louis Gasset, dont le départ a été officialisé cette semaine. Arnaud Nordin a ouvert le score pour les Stéphanois peu après l'heure de jeu, mais Jessy Moulin, titulaire dans les buts à la place de Ruffier, a offert l'égalisation au SCO en marquant contre son camp (1-1).

C'était aussi soir de fête au Roazhon Park, où le Stade Rennais a conclu de la plus belle des manières son excellente saison en disposant du dauphin du PSG, le LOSC (3-1). Loïc Rémy a répondu à la 35ème minute à l'ouverture du score de M'Baye Niang sur pénalty (16ème), mais Ismaïla Sarr a redonné l'avantage aux Bretons (60ème) avant que Niang ne s'offre un doublé à vingt minutes du terme (72ème). Une performance d'autant plus marquante que les hommes de Christophe Galtier restaient sur 11 matchs sans défaite à l'extérieur (7 victoires, 4 nuls).

Enfin, à la Beaujoire, Strasbourg est allé s'imposer sur la plus petite des marges (0-1). Aucune des deux équipes n'a offert beaucoup d'occasions dans le premier acte, mais les débats se sont animés après la pause. Kalifa Coulibaly s'est procuré une double occasion aux 50ème et 52ème minutes, mais c'est Lebo Mothiba qui a ouvert le score six minutes plus tard (58ème) en transformant un pénalty qu'il avait lui-même provoqué après avoir débordé Nicolas Pallois. Walongwa (73ème) et Coulibaly (86ème), encore lui, ont ensuite manqué de ramener à hauteur les Canaris, qui restaient sur 7 matchs sans défaite (5 victoires pour 2 nuls).