L1 - Lyon se réveille contre Nantes (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Lyon se réveille contre Nantes (analyse et notes)
L'OL a pris le meilleur sur le FC Nantes (3-2), ce dimanche après-midi. OL NANTES 36E JOURNéE L1

L'OL a mis du temps à se réveiller, mais l'OL a réussi à s'imposer face à de valeureux Nantais (3-2) en cette 36ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 36ème journée
Olympique Lyonnais - FC Nantes : 1-1 (0-1)
Buts :
Fekir (s.p 65ème) et Cornet (70ème, 80ème) pour l'OL ; Rongier (20ème) et Gillet (75ème) pour Nantes.

LE FAIT DU MATCH

La sortie d'Alexandre Lacazette. Il fallait que le meilleur buteur lyonnais retrouve les terrains avant la demi-finale d'Europa League contre l'Ajax Amsterdam, c'est fait. Moyennement inspiré, l'attaquant n'a pas suffisamment pesé sur la défense... Et c'est même à sa sortie que l'OL a retrouvé de l'allant, sous l'impulsion d'un Maxwel Cornet plus disponible et plus vif.

LES BUTS

0-1 (20ème) : Valentin Rongier assomme le Parc OL ! Les Lyonnais dominent, les Nantais évoluent en contre... Et partent côté gauche. La balle arrive dans les pieds d'Amine Harit qui remet sur Valentin Rongier d'une passe un peu trop appuyée. Le contrôle du milieu de terrain lui reste dans les pieds, mais le joueur de 22 ans est très inspiré : il ose une demi-volée du gauche à ras de terre. Masqué par Nicolas Nkoulou, Anthony Lopes ne peut empêcher le ballon de rentrer au ras de son poteau gauche.

1-1 (ème) : Penalty pour Lyon ! Nabil Fekir s'enfonce dans la surface. Laissé seul par ses partenaires, l'international français résiste à trois Nantais sur la gauche de la surface avant d'être déstabilisé par Koffi Djidji. Alexandre Lacazette vient de sortir du terrain, c'est donc à Nabil Fekir de se faire justice. Tout en calme, le gaucher ouvre son pied et bat un Maxime Dupé, pourtant parti du bon côté.

2-1 (70ème) : L'OL passe devant ! Une jolie frappe enroulée de Nabil Fekir détournée par Koffi Djidji manque de tromper Maxime Dupé, corner. Le coup de pied de coin est frappé par Memphis dans un no man's land au coeur de la surface. La balle rebondit, Maxwel Cornet se contente de le toucher de la tête pour tromper des Canaris apathiques.

2-2 (75ème) : Nantes revient à son tour ! Les Canaris sont piqués au vif par l'égalisation rhodanienne et repartent de l'avant. Emiliano Sala est à la conclusion d'un joli mouvement collectif, il obtient un corner. Lucas Lima le frappe fort à un mètre du sol, Guillaume Gillet se jette et reprend la balle d'une superbe tête plongeante décroisée sur laquelle toute la défense lyonnaise est surprise.

3-2 (80ème) : L'OL reprend l'avantage, quel match ! Mathieu Valbuena tente une frappe aux seize mètres après un coup franc de Nabil Fekir, le ballon s'élève dans les airs après l'intervention de Diego Carlos... Memphis s'impose pour le transmettre à Maxwel Cornet qui envoie la balle au fond d'une volée du droit. Deuxième passe décisive pour Depay, deuxième but pour Cornet : les deux hommes viennent de sauver l'OL !

L'HOMME DU MATCH

Maxwel Cornet. Alors que les Lyonnais connaissaient de graves difficultés collectives, l'attaquant rhodanien est rentré et a tout dynamité. Vif, disponible et efficace, le remplaçant d'Alexandre Lacazette a réussi à déstabiliser une défense nantaise friable mais trop rarement mise en difficulté par les offensifs de l'OL. Un doublé en moins de vingt minutes qui rapporte trois points, le joueur montre qu'il est présent et précieux.

LES NOTES

OL : A.Lopes (5.5) - Rafael (5), Nkoulou (4.5), Mammana (6), Morel (5) - Tousart (6), Gonalons (5.5) - Ghezzal (5.5), Fekir (6.5), Depay (7) - Lacazette (4.5).

Nantes : Dupé (5) - Dubois (5.5), Djidji (3.5), Diego Carlos (4), Lima (5) - Thomasson (4.5), Rongier (6), Gillet (6), Harit (5.5) - Sala (5), Nakoulma (4.5).

LES CONSÉQUENCES

Lyon a eu du mal, mais Lyon est prêt pour passer l'Ajax ! En grande difficulté en première période, les Rhodaniens se sont réveillés sous l'impulsion des changements de Bruno Genesio. Il s'agit désormais de marquer autant de buts, mais d'éviter les erreurs défensives et autres désolidarisations qui auraient pu coûter cher en cette 36ème journée... Malgré tout, les trois points sont acquis, la quatrième place ne devrait plus échapper à Lyon.

Nantes aura des regrets. Après une première mi-temps parfaite dans l'organisation et dans la vivacité, notamment en contre, les Canaris se sont laissés endormir en seconde période. La défense centrale a paru trop friable pour résister à la vitesse des Cornet, Depay et autre Fekir, qui ont passé la seconde en fin de match. Les hommes de Conceiçao conservent leur huitième place, il faudra tout de même faire preuve de bien plus de solidité pour battre Guingamp, dimanche prochain.

Photos associées