L1 - Marseille bute sur Montpellier (résumé et notes OM-MHSC)

Commentaire(s)
L1 - Marseille bute sur Montpellier (résumé et notes OM-MHSC)
L'OM et le MHSC se sont quittés sur un score de parité (1-1), ce samedi après-midi en Ligue 1. 6E JOURNéE L1

Après trois victoires de rang, l'Olympique de Marseille a marqué le pas en butant sur le Montpellier Hérault Sport Club (1-1), ce samedi après-midi dans le cadre de la 6ème journée de Ligue 1. Une partie engagée que les Phocéens ont terminée à neuf, les Pailladins à dix.

Ligue 1 - 6e Journée

Marseille
1 - 10 - 1 Montpellier
V. Germain 74'
17' B. Sarr (CSC)

Sous une pluie orageuse, les Olympiens prenaient le meilleur départ. Décalé par Dimitri Payet, Maxime Lopez, d'un tir puissant du pied droit, chauffait les gants de Geronimo Rulli (3ème). Quelques secondes plus tard, sur une sortie hasardeuse de Steve Mandanda, Alvaro Gonzalez était percuté par son propre coéquipier. Incapable de reprendre la rencontre, l'axial espagnol était contraint de quitter ses partenaires de manière précoce, remplacé par Duje Caleta-Car (7ème). Un coup dur pour les Phocéens, qui n'étaient malgré tout pas trop déstabilisés par la sortie de l'ancien joueur du Villarreal CF puisqu'ils se montraient à nouveau menaçants sur une tentative sans contrôle du gauche de Valère Germain, consécutive à un nouveau bon travail de Dimitri Payet, brillamment détournée par un Geronimo Rulli bouillant (9ème). Dans un gros temps fort, les protégés d'André Villas-Boas se faisaient finalement surprendre sur la première offensive pailladine, concrétisée par une tête plongeante et décroisée signée Andy Delort (11ème). Une réalisation rapidement annulée pour une position de hors-jeu de l'attaquant montpelliérain.

Un premier avertissement pour les Ciel-et-Blanc, qui concédaient finalement l'ouverture du score quelques minutes plus tard. Sur un ballon gratté à Jordan Amavi dans le couloir, Florent Mollet déployait un bon centre du droit, à destination des six mètres. Boubacar Kamara se montrait alors trop court pour dégager le cuir, qui finissait sa course dans les jambes de Bouna Sarr. Au marquage d'Andy Delort, le joueur de couloir était malheureux, voyant la sphère taper dans ses pieds, prendre la direction des filets et tromper Steve Mandanda (0-1, 17ème). Sonné par ce but inscrit contre le cours du jeu, l'Olympique de Marseille mettait quelques minutes à relever la tête mais repartait assez vite à l'assaut du but héraultais. D'une frappe du pied droit, près de la surface, Valère Germain n'attrapait pas le cadre (23ème). Pas plus de réussite quelques instants plus tard, sur une frappe de Morgan Sanson détournée au-dessus de la transversale par un retour salvateur de Pedro Mendes (28ème). Sur le reculoir, le MHSC était proche de craquer mais pouvait compter sur un Geronimo Rulli très inspiré. Sur une tentative en première intention de Dario Benedetto, du gauche, le portier pailladin sortait une claquette déterminante (36ème). Privés de ballon, les hommes de Michel Der Zakarian parvenaient toutefois à tenir bon et flirtaient même avec le break peu avant la pause, sur une tentative du gauche d'Andy Delort, contrée in extremis par Jordan Amavi, qui chatouillait finalement le montant de Steve Mandanda (39ème).

Marseille finit par recoller... puis par disjoncter !

Au retour des vestiaires, l'Olympique de Marseille repartait très vite à l'offensive. Après un beau travail, Maxime Lopez venait percuter Nicolas Cozza dans la surface pailladine mais l'arbitre central ne bronchait pas malgré les protestations marseillaises (47ème). Les Olympiens, en colère contre l'arbitrage, pouvaient lui dire merci quelques minutes plus tard sur un second but refusé à Andy Delort, marqué d'une belle frappe enroulée du droit au sol, pour un hors-jeu très limite (52ème). Passé proche de la correctionnelle, l'OM n'était pas perturbé par cet avertissement, affichant un visage très conquérant. Appliqués, solidaires et justes techniquement, les hommes d'André Villas-Boas étouffaient de plus en plus les visiteurs. Une débauche d'énergie qui finissait logiquement par payer. Idéalement servi par Nemanja Radonjic après un bon décalage de Dimitri Payet, Valère Germain remettait les deux équipes à égalité d’un plat du pied droit limpide (1-1, 75ème).

Poussé par leurs fidèles et bruyants supporters, les Olympiens ne s'arrêtaient pas en si bon chemin, déterminés à aller chercher une quatrième victoire de rang, ce qui constituerait une première depuis plus de deux ans. D'une frappe rasante du pied droit, Dimitri Payet était tout près de faire chavirer de bonheur le Vélodrome mais Geronimo Rulli se détendait parfaitement pour repousser le cuir en corner (81ème). Le portier pailladin voyait ensuite la reprise de volée de Valentin Rongier flirter avec son montant droit (82ème) puis la tentative du droit de Boubacar Kamara lécher son poteau gauche (85ème). Frustrés par ce manque de réussite flagrant, les Marseillais perdaient ensuite leurs nerfs... Sur une altercation entre Nemanja Radonjic et Jordan Ferri, Boubacar Kamara venait s'en mêler et voyait rouge, au même titre que le milieu de terrain du MHSC (90ème+2). Puis Dimitri Payet, en mauvais capitaine, subissait le même sort quelques grosses secondes plus tard pour deux jaunes reçus coup sur coup (90ème+3, tacle sur Vitorino Hilton puis contestation). Avec ce score de parité, l'OM rate la tête mais grimpe provisoirement à la deuxième place du classement (11 points), tandis que le MHSC retrouve la première partie de tableau, au dixième rang (8 points).

Photos associées