L1 - Marseille et Monaco se neutralisent (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Marseille et Monaco se neutralisent (résumé et notes)
Les deux formations n'ont pas su se départager OM ASM 23E JOURNéE L1

Marseille et Monaco se sont neutralisés au terme d'une rencontre ouverte, dimanche soir, en clôture de la 23e journée de Ligue 1 (2-2). Malgré sa défaite plus tôt dans la journée, Lyon reste donc dauphin du PSG.

L1 - 23e journée
Olympique de Marseille - AS Monaco : 2-2 (1-1)
Buts : Baldé (4e), Fabinho (51e) pour Monaco, Rami (7e), Germain (47e) pour Marseille

Profiter du faux pas de l'OL. Tel était le but de Marseille et Monaco, dimanche soir, en clôture de la 23e journée de Ligue 1. C'est bien simple, le vainqueur du soir, si vainqueur il devait y avoir, pouvait redevenir dauphin du PSG.

Dix minutes de feu puis une sérieuse accalmie

Dans un stade Vélodrome chauffé à blanc sans être plein, les deux formations se lancent dans la bataille sans round d'observation. Et après seulement quatre minutes de jeu, l'ASM punit déjà une perte de balle de Payet. Sidibé jaillit, combine avec Baldé et retrouve son coéquipier avec un peu de réussite. L'international sénégalais efface Rolando plein axe et ajuste Mandanda d'un ballon piqué pour ouvrir le score. Mais Marseille ne se laisse pas abattre et Rami, revanchard, conclut un cafouillage dans la surface de la tête, après avoir perforé la défense monégasque balle au pied au départ de l'action (7e). Même pas dix minutes de jeu, et le choc est lancé. Alors que les deux équipes sont très agressives sur le premier relanceur adverse, les milieu de terrain sont sevrés de ballon et le rythme retombe quelque peu. Les imprécisions techniques se multiplient alors que les contacts sont rugueux.

Thauvin réveille cependant ses supporters d'un petit festival côté droit. Sur un coup du sombrero, le gaucher mystifie Sidibé, déborde et adresse un bon centre du pied droit au second poteau. Payet en hérite et a le temps d'armer sa frappe, légèrement excentré côté gauche. Mais l'international français voit sa tentative s'envoler (29e). Thauvin est encore à l'origine d'un beau mouvement côté droit dans la foulée, qui abouti sur un centre dangereux de Germain qu'Ocampos ne parvient pas à couper (32e). Marseille prend petit à petit le dessus sur son adversaire et les hommes de Leonardo Jardim sont de plus en plus souvent pris de vitesse défensivement, à l'image d'un Subasic qui doit jouer les pompiers de service quand son arrière-garde est prise de court sur un ballon en cloche de Rami (35e). Monaco, de son côté, ne parvient pas à combiner dans le camp marseillais et a plus simplement du mal à ressortir les ballons proprement. Mais le club de la Principauté tient le coup et les 22 acteurs rejoignent les vestiaires dos à dos.

Bis repetita en seconde période

Dans le second acte, les deux équipes décident de répéter le scénario du début de match... à l'inverse. Après seulement deux minutes de jeu, Payet tire parfaitement un coup-franc depuis le côté droit et trouve Germain au premier poteau. L'ancien Monégasque joue un sale coup à son ancienne formation et donne l'avantage à l'OM. Mais Fabinho ne voit pas les choses de cet oeil et remet les deux équipes à égalité sur un raid solitaire, éliminant Rolando, Luiz Gustavo et Sakai sur son passage (51e). Entre temps, Ocampos, visiblement pris de maux de ventre, est remplacé par Zambo Anguissa (49e). Cette fois-ci, le rythme ne retombe pas dans la foulée et Jemerson croit même redonner l'avantage à ses coéquipiers en reprenant un superbe coup-franc de Ghezzal (57e). Mais le Brésilien est signalé hors-jeu de manière injustifiée même si Touré, hors-jeu de position, fait légèrement action de jeu. Germain bute ensuite sur Subasic avant que Sanson ne rate le cadre de peu à l'entrée de la surface (59e). Le niveau est clairement monté d'un cran alors que Monaco lâche davantage les chevaux.

Les deux formations enchaînent les mini temps forts successifs et les débats sont ouverts. Ghezzal, d'une frappe enroulée, oblige Mandanda à réaliser une belle parade main opposée. L'ancien Lyonnais semble se blesser sur le coup et cède sa place à Rony Lopes (69e). Germain est ensuite tout proche du doublé, sur une reprise de volée successive à un superbe centre de Sanson (79e). Ce dernier tente sa chance à son tour quelques minutes plus tard mais là encore, le cuir passe de peu à côté du but de Subasic. L'OM semble avoir légèrement l'ascendant en fin de rencontre mais le suspense reste entier. Finalement, le score en reste là et personne ne profite de la défaite lyonnaise à Bordeaux (3-1) plus tôt dans la journée. L'OL reste donc deuxième, à égalité de point avec Marseille mais avec une meilleure différence de but. Le tout à un point devant Monaco, bloqué au pied du podium.

LES NOTES

OM : Mandanda (5) - Sarr (6), Rami (6), Rolando (4), Sakai (4) - Sanson (6), Luiz Gustavo (6) - Thauvin (6), Payet (cap) (5), Ocampos (4) - Germain (7)

ASM : Subasic (4) - Touré (4), Glik (5), Jemerson (5), Sidibé (7) - Fabinho (7), Tielemans (4) - Ghezzal (5), Moutinho (6), Baldé (5) - Falcao (cap) (4)

Photos associées