L1 - Match (très) nul entre Dijon et Bordeaux (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Match (très) nul entre Dijon et Bordeaux (analyse et notes)
Bordeaux bute sur Dijon GIRONDINS DIJON 14E JOURNéE L1

Dijon n'y arrive pas, Bordeaux non plus ! Dans un match difficile, tant techniquement que tactiquement, les deux clubs se séparent sur un nul (0-0) en cette quatorzième journée de Ligue 1. La VAR a eu un effet déterminant.

Ligue 1 - 14ème journée
Dijon FCO - Girondins de Bordeaux : 0-0 (0-0)

LE FAIT DU MATCH

Le VAR complique la tâche de Bordeaux. Quelle soirée pour les Girondins. En grande difficulté face au bloc dijonnais, les Bordelais trouvent la faille. Deux fois. Mais après une double-erreur de Valentin Rongier, le but de tête de François Kamano sur un centre parfait de Jaroslav Plasil est logiquement refusé (23ème). Deuxième tête, cette fois de Younousse Sankharé (64ème). Cette fois, arrêt d'Alex Runarsson et reprise de Yann Karamoh... mais la frappe de Sakharé était hors-jeu : deuxième refus. Après deux fausses joies et quatre minutes d'interruption, les joueurs du duo Ricardo - Bedouet ne repartent qu'avec un point. Frustrant.

L'HOMME DU MATCH

LE KK. Ils étaient deux. Deux "Monsieur +", côté girondin. François Kamano et Yann Karamoh ont tous deux marqué un but hors-jeu, tous deux semblé capables de créer des différences sur des passes intelligentes, sur des inspirations techniques... mais non. Trop empruntés, pas assez concernés ou concentrés, les deux K n'ont pas su apporter le danger comme ils auraient dû. La faute à des tentatives personnelles trop nombreuses, au manque de synergie autour d'eux... et également à la défense bourguignonne regroupée. Une longue soirée.

LES NOTES

DFCO : Runarsson (6) - Haddadi (5), Aguerd (5), Yambéré (4), Rosier (4) - Lautoa (5), Amalfitano (5), Abeid (4), Sliti (5) - Said (4), Tavares (5).

FCGB : Costil (5) - Sabaly (6), Pablo (5), Koundé (6), Poundjé (6) - Otavio (5), Sankharé (5), Plasil (5) - Karamoh (5), Briand (4), Kamano (6).

LES CONSÉQUENCES

Le DFCO a pris ce qu'il est venu chercher. Après six défaites lors de leurs sept dernières rencontres en Ligue 1, les Bourguignons engrangent une unité supplémentaire. Les voilà à douze points... seulement trois de plus qu'au soir de la troisième journée. Faute de s'abandonner au jeu comme il le fait depuis plusieurs saisons, le groupe dijonnais a fait bloc pour conserver le score. L'aide bienvenue (et justifiée) du VAR a fait le reste. Un petit regain de confiance avant un déplacement compliqué, dimanche prochain (15 heures) pour un duel de mal classés avec Toulouse.

Bordeaux, la frustration est immense. Face à un bloc bourguignon bien regroupé, les Girondins ont tenté de jouer. Mais les fautes techniques ont été nombreuses, et les occasions très rares. Une passe, un contrôle, une transversale... chaque geste technique a semblé compliqué pour les joueurs du FCGB, pas vraiment inspirés. Mais lorsque les talentueux techniciens aquitains se réveillent, les occasions sont là. L'arbitre également. Conséquence, deux buts refusés avec l'appui de la vidéo et une vraie déception : celle d'avoir eu l'impression de pouvoir gagner à la moindre accélération. Mais de n'avoir jamais accéléré.

Photos associées