L1 - Monaco coule à Metz (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Monaco coule à Metz (analyse et notes)
Monaco a coulé à Metz (3-0). 2E JOURNéE L1

Sous la pluie lorraine, l'AS Monaco a coulé face au FC Metz (3-0) lors de la 2e journée de Ligue 1. De nouveau réduits à dix après une demi-heure de jeu, les Monégasques se sont écroulés face à des Grenats sûrs de leur force collective.

Ligue 1 - 2e Journée

Metz
3 - 01 - 0 Monaco
H. Diallo (P.) 11'
H. Diallo 53'
R. Cohade 66'

LE FAIT DU MATCH

Aguilar plombe les efforts monégasques. Après l'ouverture du score, les Monégasques se rebiffent et décident de faire monter leur bloc. Ce choix tactique paye puisque l'ASM se montre plus dangereuse et prend le contrôle du match. Mais peu après la demi-heure de jeu, alors que Boulaya s'apprête à recevoir le ballon aux abords du rond central, Aguilar arrive par derrière avec les deux pieds décollés sur son adversaire. Monsieur Wattellier n'hésite pas et sort le carton rouge. Comme la semaine passée face à l'OL, l'équipe de Leonardo Jardim doit évoluer pendant près d'une heure en infériorité numérique alors qu'elle est déjà menée au score. Les hommes de Jardim peuvent avoir d'autant plus de regrets puisque sur l'action qui précède, ils auraient dû bénéficier d'un penalty pour une faute de Sunzu sur Onyekuru.

LES BUTS

1-0 (11e) : Diallo ouvre le score sur penalty ! Sur un corner, le ballon revient dans les pieds de Diallo. L'attaquant messin frappe en pivot et voit son tir stoppé par la main de Glik qui s'était jeté. Après consultation de la VAR, l'arbitre désigne logiquement le point de penalty. Diallo le frappe en plein milieu avec de la réussite, puisque Lecomte avait touché, insuffisamment, le ballon du pied.

2-0 (53e) : Diallo voit double ! Suite à une faute de Glik, Metz obtient un coup franc dans l'axe. Le ballon de Cohade arrive sur une tête monégasque mais il reste devant les cages de Lecomte. Les défenseurs asémistes sont passifs et Diallo est le plus prompt pour reprendre le cuir et l'envoyer au fond d'une frappe à bout portant au ras du sol.

3-0 (66e) : Cohade porte le coup de grâce ! Depuis le côté gauche, Metz initie une action collective de grande classe. Après plusieurs transmissions rapides, le jeu bascule côté droit. Centonze tente de centrer mais Badiashile repousse le ballon. Il revient dans les pieds de Cohade à l'entrée de la surface, lequel prend sa chance sans contrôle et trouve le petit filet opposé de Lecomte !

L'HOMME DU MATCH

Habib Diallo (Metz). Déjà buteur le weekend passé, l'attaquant sénégalais s'est montré d'une efficacité redoutable face à Monaco (3 tirs cadrés, 2 buts). S'il s'est retrouvé par deux fois à la conclusion des actions messines, il s'est également mis en évidence par sa qualité dans les transmissions et sa mobilité sur le front de l'attaque.

LES CONSÉQUENCES

Le stade Saint-Symphorien a vibré pour ses retrouvailles avec la Ligue 1. Face à Monaco, les Messins ont livré une prestation dans la continuité de ce qu'ils avaient montré lors de la deuxième période face à Strasbourg le weekend passé. Dangereux dès le début de rencontre grâce à la vitesse de leurs attaquants, les Grenats ont profité de l'exclusion d'Aguilar pour creuser l'écart et s'offrir un succès de prestige. A l'image de l'action menant au troisième but, les hommes de Vincent Hognon, de part leur mouvements constants et leur abnégation, ont obtenu une victoire logique.

A Monaco, la sonnette d'alarme peut déjà être tirée. Déjà dominés dans tous les domaines face à l'OL le weekend passé, les Monégasques ont de nouveau souffert chez le promu. Si l'ombre d'une réaction est apparue après l'ouverture du score, Aguilar a plombé les siens en se rendant coupable d'une faute absurde loin de ses buts. Face aux promus, les Rouge-Et-Blanc n'y arrivent pas et enchaînent un cinquième match sans victoire (3 défaites, 2 nuls). Surtout, ils ont encaissé six buts et n'en ont pas marqué en deux rencontres. Les démons de la saison dernière sont visiblement toujours présents.

Photos associées