L1 - Monaco et Lyon inversent les rôles (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Monaco et Lyon inversent les rôles (résumé et notes)
Rony Lopes a fait le break d'un joli numéro 26E JOURNéE L1

Auteur d'un match indécent, l'Olympique Lyonnais s'est incliné à Monaco (2-0) dimanche soir, en clôture de la 26e journée de Ligue 1. Les Gones ont cinq points de retard sur Lille tandis que l'ASM poursuit sa remontée.

Ligue 1 - 26e journée
AS Monaco - Olympique Lyonnais : 2-0 (2-0)
Buts : Gelson Martins (18e), R.Lopes (27e) pour l'ASM

L'équipe de Monaco qui accueillait Lyon, dimanche soir, n'avait pas grand chose de semblable avec celle qui s'était incliné sans lutter en terre rhodanienne au mois de décembre (3-0). Le retour de Leonardo Jardim sur le banc, et surtout un mercato XXL faisait du club de la Principauté une équipe de haut de tableau sur le papier. Mais un 17e de Ligue 1 dans les faits. En face, un OL sortant d'un nul contre le Barça en Ligue des Champions (0-0) voulait profiter des faux pas de Lille (1-1) et Marseille (1-1), sans laisser l'AS Saint-Etienne s'approcher de trop près.

Mais en première période, les rôles s'inversent. D'un côté, l'ASM affiche un visage d'équipe de haut niveau, positionnant son bloc très haut et se montrant efficace dans les transitions. Le tout agrémenté d'une justesse technique impeccable. De l'autre, une formation qui ne propose rien, ne se montre pas dangereuse et, en prime, offre des buts à son adversaire. Une formation de bas de tableau. C'est ainsi qu'avant même la demi-heure de jeu, Gelson Martins a déjà profité d'une glissade de Ferland Mendy pour frapper sans se poser de question et ouvrir le score (18e), tandis que Rony Lopes s'est offert un numéro de soliste pour faire le break après un ballon rendu par Léo Dubois et une défense bien trop tendre de Marcelo (27e). Ajoutez à cela les sorties sur blessures de Fernando Marçal et Martin Terrier, et la bande à Bruno Genesio vit 45 premières minutes cauchemardesques.

Depay manque l'occasion de relancer Lyon

A l'exception du remuant Memphis Depay, entré en jeu pour remplacer Terrier, les Gones reprennent la deuxième mi-temps sur les mêmes bases : celle du néant. Les Rhodaniens manquent de peu de se faire punir sur un nouveau ballon perdu dans l'entrejeu (57e) puis quand Radamel Falcao frappe le poteau après un ballon offert sur un plateau par... Ferland Mendy (58e). Et quand, enfin, Lyon se créé sa première occasion, Jason Denayer ne cadre pas sa tête sur un corner de Depay, seul aux six mètres (62e). Devant, Bertrand Traoré est volontaire mais imprécis, tandis que Moussa Dembélé est beaucoup trop seul. À force de persévérer, l'ancien buteur du Celtic Glasgow finit par par faire craquer Kamil Glik et obtenir un penalty. Mais l'OL boit le calice jusqu'à la lie et Danijel Subasic stoppe la tentative de Depay (71e), qui n'a désormais plus marqué depuis début novembre.

Monaco est moins souverain mais montre de la maturité dans la gestion de sa fin de match, grâce à ses Cesc Fabregas ou autres Falcao. Le Colombien est d'ailleurs proche de porter le coup de grâce à Marcelo et les siens (87e) alors que Traoré oblige Subasic à un nouvel arrêt (89e). L'essentiel est assuré pour le club du Rocher, qui poursuit sa remontée en s'emparant de la 16e place grâce à une troisième victoire sur ses quatre derniers matchs de Ligue 1. Lyon, de son côté, perd un peu de terrain sur le LOSC, qui compte désormais cinq points d'avance. Et n'a plus que trois unités d'avance sur Saint-Etienne.

LES NOTES

ASM : Subasic (7) - Sidibé (6), Glik (5), Badiashile (6), Ballo-Touré (7) - Silva (6), Fabregas (6) - Martins (6), Golovin (5,5), Lopes (7,5) - Falcao (Cap.) (5,5).

OL : Lopes (5) - Dubois (3), Marcelo (Cap.) (3), Denayer (5), Marçal (non noté) puis Mendy (3) - Ndombele (4), Tousart (4), Aouar (3) - Traoré (5), Dembélé (5,5), Terrier (non noté) puis Depay (4).

Photos associées