L1 - Montpellier foudroie Nîmes dans un derby électrique (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Montpellier foudroie Nîmes dans un derby électrique (résumé et notes)
Andy Delort et le MHSC ont remporté le derby face à Nîmes. MHSC NîMES DELORT LABORDE OYONGO 8E JOURNéE L1 MOLLET

Montpellier n'a pas fait de détail pour s'adjuger le derby du Sud, en dominant des Nîmois dépassés dans tous les compartiments du jeu. Le MHSC a, du même coup, pris la 2e place de Ligue 1 en attendant le déplacement de Marseille à Lille, ce soir (21h).

Ligue 1 - 8ème journée
Montpellier HSC - Nîmes Olympique : 3-0 (2-0)
Buts : Oyongo (29ème), Delort (45ème+9) et Laborde (79ème) pour le MHSC.

Il y avait une odeur particulière dans le quartier de la Paillade, ce dimanche après-midi. Celle du gazon fraîchement coupé, des fumigènes et autre gaz lacrymogène, mais aussi celle d’un derby que la Ligue 1 n’avait plus connu depuis 1993. Vingt-cinq ans après, Montpellier et Nîmes se sont retrouvés à la Mosson pour conclure une semaine à trois matchs, entamée plus ou moins bien par les deux équipes (victoire contre Nice et nul à Caen pour le MHSC ; nuls à Monaco et contre Guingamp pour le NO). Spectaculaire en tribunes, où les supporters des deux camps (605 supporters Nîmois avaient fait le déplacement pour atteindre une affluence globale de 20 054 spectateurs) se sont échangés des amabilités durant toute la rencontre, le combat annoncé entre Héraultais et Gardois a vite tourné à l’avantage des locaux, sur la pelouse.

Montpellier fait la différence avant la pause

Plus saignants dans les duels, mais aussi plus joueurs, les hommes de Michel Der Zakarian ont été les premiers à se montrer dangereux, d’abord avec une volée d’Ambroise Oyongo repoussée par Anthony Briançon (16ème), puis sur une frappe mal ajustée de Gaëtan Laborde, à la réception du coup-franc d'un Florent Mollet très inspiré (24ème). Asphyxiés, Briançon et ses coéquipiers n’ont pas pu mettre leur jeu en place et ont enchaîné les fautes techniques, à l’image d’une passe complètement ratée du capitaine Nîmois pour Lybohy. Une erreur loin d’être anodine, puisque la touche montpelliéraine qui a suivi a débouché sur l’ouverture du score d’Oyongo, suite à une remise de la tête incompréhensible de Moustapha Diallo dans sa surface (29ème).

Les Crocodiles ont alors flanché, comme la porte retenant les supporters de la Butte Paillade, dont plusieurs d’entre-eux ont été projetés sur la pelouse. Plus de peur que de mal, même si un homme a dû être évacué du stade en boitant. Ajoutez à cela quelques jets de fumigènes et Ruddy Buquet, l’arbitre de la rencontre, a dû accorder neuf minutes de temps additionnel avant de rejoindre les vestiaires. Nîmes a failli en profiter pour égaliser quand Faitout Maouassa s’est présenté seul face à Lecomte, mais le portier tricolore est sorti vainqueur de son duel avec l’ancien Rennais (46ème). En fait, c’est le MHSC qui est parvenu à creuser son avance avant la pause, grâce à un pénalty plein de sang-froid d’Andy Delort suite à une faute de Briançon sur Pedro Mendes (54ème).

Laborde tue le suspense, la Butte explose...

L’entrée en jeu de Théo Valls à la place de Diallo a amené un peu plus de maîtrise dans l’entre-jeu nîmois en seconde période, mais les joueurs de Bernard Blaquart n’ont jamais semblé en mesure de revenir dans le match. Pire, après que Delort et Mollet ont touché la barre, sur une frappe excentrée (69ème) et un coup-franc de trente-huit mètres (72ème), ce sont bien les pensionnaires de la Mosson qui ont définitivement libéré leur public quand une magnifique action de Mollet, à base de une-deux avec Oyongo et Laborde, a abouti sur un centre que l’ex-Bordelais a victorieusement repris de la tête à bout portant (79ème).

Le match était plié, mais il s’est poursuivi en tribunes, quand le parcage visiteurs a brandi une partie de la bâche volée dans le local de la Butte Paillade, le principal groupe de supporters Montpelliérains. Ces derniers ont alors voulu en découdre et une vingtaine d’entre-eux ont franchi les barrières pour pénétrer sur la pelouse, avant l’intervention des CRS et l’interruption de la rencontre, durant près d’une demi-heure. Après un temps d’hésitation, les dix dernières minutes du match ont finalement été jouées. Malgré une belle occasion de Denis Bouanga, encore annihilée par Lecomte (87ème), Nîmes n'est pas parvenu à sauver l'honneur. Le MHSC, qui enchaîne avec un septième match sans défaite (4 victoires pour 3 nuls), conforte sa place sur le podium et prend même la deuxième place provisoire, avec 15 points, en attendant le résultat de Lille et Marseille (13 points chacun) ce soir.

LES NOTES

Montpellier : Lecomte (8) - Congré (7), P.Mendes (7), Cozza (6) - Aguilar (6), Skhiri (6), Le Tallec (6), Oyongo (7) - Mollet (8) - Delort (7), Laborde (7).

Nîmes : Bernardoni (4) - Alakouch (5), Briançon (3), Lyobhy (2), Maouassa (4) - Diallo (2), Bobichon (3) - Bouanga (4), Ripart (4), Guillaume (5), Thioub (3).

Photos associées