L1 - Montpellier s'écroule face à Reims (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Montpellier s'écroule face à Reims (analyse et notes)
Reims a pris le meilleur sur Montpellier. 26E JOURNéE L1

Quatre jours après sa lourde défaite à Paris (5-1), Montpellier a subi un nouveau cuisant revers à domicile face à Reims (2-4). Les Champenois en profitent pour faire une belle opération dans la course à l'Europe, au détriment du MHSC.

Ligue 1 - 26ème journée
Montpellier HSC - Stade de Reims : 2-4 (1-1)
Buts : Congré (6ème) et Laborde (55ème) pour le MHSC ; Oudin (27ème et 69ème), Zeneli sp (47ème) et Chavarria (88ème) pour Reims.

LE FAIT DU MATCH

La blessure de Ruben Aguilar. On joue la 27ème minute quand le latéral droit Montpelliérain, en tentant de perforer le premier rideau défensif adverse depuis son couloir, stoppe soudainement sa course, s'écroule sur la pelouse de la Mosson et demande le changement. Au-delà de coûter le but de l'égalisation au MHSC, ce coup dur a semblé enrayer la machine héraultaise. Mathias Suarez, qui a remplacé l'ancien Auxerrois, a beaucoup moins apporté offensivement et s'est troué sur le troisième but rémois.

LES BUTS

1-0 (6ème) : suite à un corner mal dégagé, Gaëtan Laborde récupère le ballon à l'angle de la surface et le remet dans la boîte. Hilton, au deuxième poteau, remise en retrait pour Daniel Congré, qui vient placer son pied droit pour ouvrir le score.

1-1 (27ème) : alors que Ruben Aguilar vient de se blesser, personne ne couvre son couloir droit et Zeneli, après avoir dribblé Skhiri, en profite pour y servir Rémi Oudin. Le jeune attaquant Rémois (22 ans) ne se pose pas de question et allume Lecomte à son premier poteau. Reims égalise.

1-2 (47ème) : dès le retour des vestiaires, Hilton rate un contrôle anodin et se fait prendre de vitesse par Boulaye Dia, qui dribble ensuite Congré avant de se faire crocheter la jambe par Benjamin Lecomte. L'arbitre Mr.Delajod désigne logiquement le point de pénalty. Arbër Zeleni le transforme d'un tir croisé, malgré la bonne inspiration d'un Lecomte parti du bon côté.

2-2 (55ème) : après un débordement côté droit, Mathias Suarez trouve plein axe Andy Delort, dont la passe par-dessus la défense profite à Gaëtan Laborde. En se retournant, sans contrôle, l'ancien Bordelais réussit un tir croisé du droit (son mauvais pied) qui vient se loger dans le petit filet d'Edouard Mendy.

2-3 (69ème) : sur une longue passe en profondeur de Chavalerin, c'est cette fois au tour de Mathias Suarez de se trouer. L'international uruguayen laisse Oudin partir seul au but et s'offrir un doublé après un nouveau duel remporté avec Lecomte.

2-4 (88ème) : Montpellier donne tout pour égaliser et laisse des espaces derrière. Entré quelques minutes plus tôt, Moussa Doumbia en profite et son débordement côté droit aboutit sur un centre dont Pablo Chavarria, autre entrant côté Rémois, profite pour faire le break. Reims tient sa victoire !

L'HOMME DU MATCH

Rémi Oudin : auteur de son deuxième doublé cette saison, l'attaquant Rémois a porté à huit son total de buts en Ligue 1. Au-delà de son adresse face au but montpelliérain, il a apporté par son activité dans le couloir gauche de l'attaque. Même si la sortie de Ruben Aguilar l'a libéré d'un poids dans les tâches défensives.

LES NOTES

MHSC : Lecomte (4) - Congré (5), Hilton (3), Cozza (4) - Aguilar (non noté) puis M.Suarez (3), Skhiri (6), Le Tallec (5) - Mollet (5) - Delort (6), Laborde (6).

Reims : E.Mendy (5) - Foket (5), Engels (5), Abdelhamid (6), Baba Rahman (4) - Chavalerin (6), Romao (5) - Zeneli (7), Dingomé (6), Oudin (8) - Dia (6).

LES CONSEQUENCES

Chassé-croisé entre Reims et Montpellier. Aux abords du top 5 depuis le début de la saison ou presque, Montpellier recule à la 7e place, voire à la 8e si Rennes vient à l'emporter contre Marseille ce dimanche. La formation de David Guion est elle entrée dans le top 5 avec ce dixième match d'affilée sans défaite en championnat. "On est dans la cour des grands", a réagi l'entraîneur Champenois, conscient qu'il sera difficile de prétendre jusqu'au mois de mai aux places européennes. "Dans le top 10, il y a du lourd et il reste un tiers de championnat. On verra après la trêve du mois de mars."

Photos associées