à la une

L1 - Nantes bute sur Metz (résumé)

Commentaire(s)
Le FC Nantes et le FC Metz se sont quittés dos à dos (1-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1.
Le FC Nantes et le FC Metz se sont quittés dos à dos (1-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 11E JOURNéE L1

Ce dimanche après-midi, à l'occasion de la 11ème journée de Ligue 1, le FC Nantes et le FC Metz se sont quittés dos à dos (1-1). Un résultat de parité qui devrait laisser des regrets aux Canaris, qui ont dominé la rencontre. Les Grenats, solides, enchaînent eux un huitième match de rang sans défaite (4 victoires, 4 nuls), une première depuis 1999.

Ligue 1 - 11e Journée

Nantes
1 - 11 - 1 Metz
R. Kolo 29'
49' A. Leya (P.)

Tombeurs de Lorient avant la trêve internationale (0-2), les Canaris ont pris le meilleur départ dans cette partie disputée sous le soleil de la Beaujoire. La première banderille de cette rencontre a été à mettre au crédit de Ludovic Blas, qui, des vingt mètres, du gauche, n'a pas attrapé le cadre de la cage mosellane (10ème). Dominateurs sur cette entame de match, les coéquipiers d'Alban Lafont ont rapidement obtenu une deuxième occasion mais Randal Kolo Muani, d'une violente frappe en angle fermé, a expédié le cuir au-dessus du but des Grenats (13ème). Décisif avec les Bleuets pendant la trêve, l'avant-centre nantais s'est encore essayé moins de 120 secondes plus tard. Cette fois-ci, il a bel et bien trouvé le cadre du pied gauche mais est tombé sur un Alexandre Oukidja décisif avec un arrêt du bout du pied gauche (15ème). À la peine, le FC Metz a ensuite connu deux coups durs avec les sorties simultanées sur blessures des anciens joueurs de l'AS Saint-Etienne, Habib Maïga et Vincent Pajot (25ème).

Metz perd des plumes, Nantes en profite

Nantes n'a pas mis très longtemps à en profiter et sur un excellent débordement de Sébastien Corchia, terminé par un bon centre en retrait, Randal Kolo Muani est parvenu à ajuster Alexandre Oukidja d’une très lourde frappe du pied gauche sous la barre transversale (1-0, 29ème). Devant au tableau d'affichage et maître de son sujet, le club des bords de l'Erdre ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a rapidement flirté avec le break. Mais le très joli numéro de Ludovic Blas, conclu par une tentative du pied droit, n'a pas trompé la vigilance du portier mosellan, décidément très sollicité en ce premier acte (37ème). Passé près de la correctionnelle, le club à la Croix de Lorraine est finalement parvenu à recoller, contre le cours du jeu. Dans les ultimes instants de la première période, Fabio s'est rendu coupable d'une faute de main dans sa surface à la suite d'une frappe de Lamine Gueye (45ème+2). Après utilisation de la VAR, le point de penalty a été désigné par Monsieur Millot (45ème+3). Du pied droit, avec l'aide du poteau gauche, Aaron Leya Iseka a égalisé (45ème+4) et a permis aux Grenats de rentrer aux vestiaires avec un score de parité très flatteur.

À voir aussi : Le film de Nantes - Metz

Après la pause, les visiteurs ont dégainé les premiers. Excentré à droite dans la surface nantaise, Lamine Gueye a déclenché un tir croisé du pied droit, le premier tir cadré dans le jeu pour les Grenats, qui a contraint Alban Lafont à la parade (59ème). À la suite de ce petit avertissement, les Nantais ont rapidement répliqué. De plus en plus saignant dans son couloir, Abdoul Kader Bamba a réalisé un joli numéro dans la surface puis a a placé une lourde frappe du gauche. Alexandre Oukidja, d'une main ferme, a alors ralenti la course du cuir avant que John Boye ne parvienne à dégager le danger en urgence sur sa ligne de but (61ème). Ce deuxième acte s'est avéré bien plus équilibré que le premier, avec des Messins qui ont fini par trouver leur rythme de croisière. Les protégés de Frédéric Antonetti ont même été tout près de prendre l'avantage sur une frappe de Vagner Dias Gonçalves, décochée du droit des six mètres, mais Alban Lafont a fait front en détournant le ballon des chevilles (70ème). Sauvés par leur portier, les Nantais sont alors repartis de l'avant, déterminés à arracher un deuxième succès consécutif. Malheureusement pour les Canaris, Mehdi Abeid, à deux reprises (74ème, 79ème), a manqué de réussite puis de précision pour forcer la décision. Le FCN devra donc se contenter d'un match nul, qui le laisse englué à la 14ème place du classement (12 points). De son côté, le FC Metz confirme sa solidité et bascule dans la première partie du tableau, au 9ème rang (16 points).

L'HOMME DU MATCH

John Boye : Le défenseur central et capitaine des Grenats a livré un très gros match sur les bords de l'Erdre. Très solide (9 duels gagnés), l'international ghanéen a été l'auteur de plusieurs interventions décisives (9 dégagements, 4 tirs bloqués, 3 interceptions, 5 tacles) et a grandement contribué au bon point ramené par son équipe de ce périple à la Beaujoire.