L1 - Nantes rebondit enfin et enfonce Toulouse (résumé)

Commentaire(s)
L1 - Nantes rebondit enfin et enfonce Toulouse (résumé)
Le FC Nantes a dominé le Toulouse FC (2-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 15E JOURNéE L1

Ce dimanche après-midi, après cinq matches de rang sans victoire en Ligue 1 (4 défaites et 1 nul), les Canaris de Nantes ont renoué avec le succès en disposant logiquement du Toulouse Football Club (2-1), lors de la 15ème journée de championnat. Les Violets continuent de plonger avec ce cinquième revers consécutif.

Ligue 1 - 15e Journée

Nantes
2 - 11 - 0 Toulouse
A. Touré (P.) 43'
L. Blas 53'
90' +6 A. Leya (P.)

Dans un Stade de la Beaujoire privé de son principal poumon, les Nantais prenaient le meilleur départ et flirtaient rapidement avec l'ouverture du score. Sur une offrande de Ludovic Blas, Andrei Girotto était ainsi tout proche de reprendre le cuir mais un retour salvateur d'Issiaga Sylla l'en empêchait (10ème). À peine quelques petites minutes plus tard, sur un centre au cordeau déployé par Charles Traoré, Baptiste Reynet ne pouvait que repousser momentanément le danger. Kalifa Coulibaly, très bien placé, en profitait et plaçait un plat du pied droit qui prenait la direction des filets. Mais Issiaga Sylla, encore lui, de la jambe, parvenait à sauver in extremis son équipe (16ème). Malmenés et sur le reculoir, les Violets voyaient leur tâche se compliquer un peu plus avec l’expulsion - sévère - du jeune Kouadio Koné pour deux cartons jaunes (8ème, 22ème), dont un second assez incompréhensible. En infériorité numérique, le Téfécé passait alors dans un schéma tactique en 4-4-1 et tentait tant bien que mal de tenir ce score nul et vierge jusqu'à la pause. Mais à force de concéder des occasions, les Violets se faisaient logiquement punir sur un penalty obtenu par Kader Bamba, pour une main du malheureux Issiaga Sylla, transformé avec sang-froid par Abdoulaye Touré d'un plat du pied droit à ras de terre (1-0, 43ème).

Après la pause, les Jaune-et-Vert reprenaient la maîtrise du cuir et du jeu. Sans trop tarder, ils s'offraient même le break au tableau d'affichage. Sur un nouveau bon débordement de Moses Simon, très remuant en cette après-midi, Ludovic Blas reprenait le cuir et trompait Baptiste Reynet avec l’aide de la barre transversale (2-0, 53ème). Sonné, le TFC n'abdiquait pas et passait tout proche de relancer la partie moins de 120 secondes plus tard. Mais la chance et la réussite n'étaient clairement pas du côté des Violets puisque le coup-franc magnifique de Max-Alain Gradel venait s'écraser sur la transversale d'Alban Lafont (55ème). Suite à ce sérieux avertissement, le FCN se reprenait et Kalifa Coulibaly, sur une une nouvelle offrande de Moses Simon, pensait mettre fin à tout suspense en catapultant le cuir dans les filets d'une tête à bout portant. Mais cette réalisation était finalement et logiquement refusée pour un hors-jeu de position (88ème). Le penalty concédée par Mehdi Abeid et transformé par Aaron Leya Iseka s'avérait ensuite anecdotique (2-1, 90ème+6). Il n'empêchait pas les Canaris de renouer avec la victoire après deux mois de disette. Un succès qui permet au FCN de grimper à la sixième place du classement (23 points). Le TFC, de son côté, ne gardera pas un bon souvenir de ce déplacement sur les bords de l'Erdre. Les hommes d'Antoine Kombouaré sont derniers (12 points).

L'HOMME DU MATCH

Ludovic Blas : Le milieu de terrain des Jaune-et-Vert a été l'auteur d'une partie de grande qualité face aux Pitchouns. À l'aise techniquement (91% de passes réussies), influent dans le jeu (56 ballons touchés, 2 passes clés) et décisif avec le but du break, il a été l'homme le plus en vue dans une rencontre globalement assez terne. Remplacé à la 76ème minute, sous l'ovation de la Beaujoire, par Samuel Moutoussamy.