L1 - Nantes renversé par Nîmes (résumé)

Commentaire(s)
L1 - Nantes renversé par Nîmes (résumé)
Le FC Nantes s'est incliné face au Nîmes Olympique (2-4), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 24E JOURNéE L1

Dans une rencontre chargée en émotions, marquée par un vibrant hommage à Emiliano Sala avant le coup d'envoi, le Football Club de Nantes a été renversé par le Nîmes Olympique (2-4), ce dimanche après-midi à la Beaujoire, dans le cadre de la 24ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 24ème journée
FC Nantes - Nîmes Olympique : 2-4 (2-0)
Buts : K.Coulibaly (15ème), A.Waris (38ème s.p.) pour le FCN ; B.Guillaume (47ème), A.Bobichon (69ème), J.Ferri (85ème), S.Thioub (89ème) pour le NO.

Après un magnifique hommage à Emiliano Sala et une très émouvante minute d'applaudissements pour l'ancien canonnier des Canaris, la partie débutait assez logiquement sur un rythme peu élevé. Les hommes de Vahid Halilhodzic, le temps avançant, rentraient pleinement dans leur match et s'enhardissaient. D'une superbe demi-volée, Majeed Waris contraignait Paul Bernardoni à la parade. L'action se poursuivait, le ballon revenait dans les pieds de Valentin Rongier qui, d'un très bon centre, déposait le cuir sur la tête de Kalifa Coulibaly. L'avant-centre du FCN n'avait plus qu'à conclure, la Beaujoire pouvait chavirer de bonheur (1-0, 15ème). Dans un temps fort, les Canaris ne s'arrêtaient pas en si bon chemin et se montraient dangereux à plusieurs reprises (28ème, 29ème, 30ème). Finalement, et fort logiquement, ils parvenaient à faire le break peu avant la pause. Hervé Lybohy concédait un penalty indiscutable pour une faute sur Coulibaly (35ème). En force, plein axe, Waris se chargeait de le transformer (2-0, 38ème). Nicolas Pallois, moins de 120 secondes plus tard, pensait offrir un large avantage à son équipe mais sa réalisation de la tête était justement refusée pour un hors-jeu (40ème). Les Crocos avaient eu chaud...

Auteurs d'un premier acte très décevant, les Gardois revenaient transfigurés sur le billard de la Beaujoire après la reprise. Très rapidement, Baptiste Guillaume réduisait l'écart, bien servi dans la surface par Téji Savanier (2-1, 47ème). Quelques minutes plus tard, Denis Bouanga, parfaitement lancé dans la profondeur par Jordan Ferri, avait le ballon de l'égalisation mais n'attrapait pas le cadre de sa tentative du droit (54ème). Désormais maîtres du match, les hommes de Bernard Blaquart recollaient finalement un gros quart d'heure plus tard, sur une merveille de frappe lobée signée Antonin Bobichon (2-2, 69ème). Une joie qui s'avérait de courte durée pour le promu gardois, qui concédait un penalty pour une main dans sa surface de Loïck Landre (70ème). Un penalty finalement annulé par Monsieur Clément Turpin, après de longues minutes de tergiversation et l'utilisation de la VAR (74ème). Déterminés à aller chercher le succès, les joueurs du FCN se remettaient à pousser. En vain... Pire, ils se faisaient surprendre par Jordan Ferri, buteur en deux temps (2-3, 85ème). Dans les derniers instants du match, Sada Thioub mettait fin à tout suspense d'une belle frappe enroulée (2-4, 89ème), assurant ainsi la belle victoire du Nîmes Olympique, bien installé à la 11ème place du classement (33 points). À l'inverse, il s'agit d'une défaite cruelle pour le FCN, bloqué à la 15ème place (24 points), mais l'essentiel était ailleurs...

L'HOMME DU MATCH

Jordan Ferri : Le milieu de terrain relayeur, prêté par l'Olympique Lyonnais, a réalisé un très gros match face aux Canaris. Buteur (2 tirs tentés) et impliqué dans tous les bons coups de son équipe, il a rayonné dans l'entrejeu gardois (80% de passes réussies, 3 dribbles, 1 duel aérien remporté).