L1 - Nice se casse les dents sur Larsonneur et le Stade Brestois

Commentaire(s)
L1 - Nice se casse les dents sur Larsonneur et le Stade Brestois
Le Stade Brestois 29 et l'OGC Nice se sont neutralisés (0-0), ce samedi soir en Ligue 1. 18E JOURNéE L1

À l'issue d'une partie riche en occasions, le Stade Brestois et l'OGC Nice se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0), ce samedi soir dans le cadre de la 18ème journée de Ligue 1. Les Bretons ont raté un penalty et trouvé les montants. Les Niçois, eux, n'ont jamais trompé la vigilance d'un Gautier Larsonneur une nouvelle fois impressionnant dans son but.

Ligue 1 - 18e Journée

Brest
0 - 00 - 0 Nice

Sous un temps très "breton", les Niçois ne mettaient que très peu de temps à rentrer dans leur partie. À la suite d'un coup-franc repoussé par le mur brestois, Wylan Cyprien décochait la première banderille d'une sublime demi-volée et obligeait Gautier Larsonneur à une magnifique horizontale pour détourner sa tentative puissante (3ème). Les hommes d'Olivier Dall'Oglio répliquaient rapidement et Alexandre Mendy, sur un service de Paul Lasne, ratait le cadre sur sa reprise du droit (9ème). Irvin Cardona, d'une reprise puissante après un bon travail dos au but de ce même Mendy, trouvait ensuite Walter Benitez sur sa route (23ème). Dans un temps fort, les Bretons obtenaient un penalty quelques minutes plus tard, pour une faute de Dante sur Gaëtan Charbonnier (33ème). L'avant-centre brestois tentait alors de se faire justice lui-même mais expédiait sa frappe sur le haut de la transversale du portier argentin (35ème). Ce dernier se montrait ensuite solide devant une nouvelle tentative d'Irvin Cardona en angle fermé (41ème). Son homologue brestois l'imitait quelques secondes avant la pause en intervenant parfaitement devant Kasper Dolberg (45ème+1).

Après la pause, le show Gautier Larsonneur ne tardait pas à reprendre. D'une claquette main opposée, le portier brestois détournait d'abord une frappe enroulée du droit signée Alexis Claude-Maurice qui prenait la direction de la lucarne (52ème). Puis, il s'interposait avec brio sur une reprise de volée du droit décochée par Pierre Lees-Melou (54ème). Dans un gros temps fort, le Gym manquait de réussite mais aussi de précision, à l'image de Claude-Maurice, qui, sur une nouvelle frappe enroulée, voyait le cadre se dérober pour quelques centimètres (56ème). Déterminés à concrétiser leur nette domination, les Aiglons continuaient leur travail de sape et il fallait un nouvel arrêt déterminant de Larsonneur, du bout des doigts, pour empêcher Lees-Melou d'ouvrir la marque sur une frappe rasante (65ème). Infranchissable, le portier breton remettait le couvert à peine cinq minutes plus tard en se fendant d'un double arrêt devant Adam Ounas puis Alexis Claude-Maurice (70ème). Tout proche de céder, le Stade Brestois réussissait paradoxalement la meilleure fin de match. Yoann Court, d'un tir enroulé du gauche, flirtait d'abord avec le cadre (85ème), avant que Denys Bain, sur un corner, n'envoie sa tête rageuse sur la barre de Walter Benitez (90ème+4). Au final, un score nul et vierge qui ne reflète pas du tout la physionomie de cette partie très agréable à suivre et qui ne fait les affaires de personne. Le Stade Brestois est 14ème au classement (22 points), l'OGC Nice un rang devant, au 13ème (24 points).

L'HOMME DU MATCH

Gautier Larsonneur : Auteur de sept arrêts, le dernier rempart du Stade Brestois a rendu une copie parfaite face aux Aiglons, multipliant les interventions de classe et de qualité.