à la une
Vendredi 30 Octobre

L1 - Nîmes réalise la passe de trois à Nice

Commentaire(s)
L1 - Nîmes réalise la passe de trois à Nice
L'OGC Nice a été dominé par le Nîmes Olympique (1-3), ce samedi soir en Ligue 1. 24E JOURNéE L1

Ce samedi soir, les Aiglons de Nice ont été renversés par les Crocodiles du Nîmes Olympique (1-3), lors de la 24ème journée de Ligue 1. Un succès mérité pour des Gardois séduisants, qui raflent leur troisième victoire de rang en championnat.

Ligue 1 - 24e Journée

Nice
1 - 31 - 1 Nîmes
A. Claude Maurice 6'
43' L. Landre
53' R. Philippoteaux
92' M. Koné

Dans une Allianz Riviera clairsemée, le Gym passait tout proche de la correctionnelle sur la première incursion nîmoise de la partie. En effet, il fallait un Walter Benitez inspiré, sur sa ligne, pour détourner la tentative menaçante décochée par Romain Philippoteaux (1ère). En difficulté, les Aiglons ouvraient alors la marque, contre le cours du jeu, sur un exploit personnel signé Alexis Claude Maurice, buteur d'une frappe placée du droit (1-0, 6ème). Revigorés par cette ouverture du score, les Azuréens flirtaient ensuite avec le break mais Paul Bernardoni se fendait d'une intervention exceptionnelle et décisive sur une tête smashée par Hicham Boudaoui (23ème). Le portier nîmois était ensuite vigilant sur une frappe du droit de Kasper Dolberg (27ème). Il voyait, dix grosses minutes plus tard, le retourné acrobatique de Nolan Roux chatouiller le montant de son homologue niçois (38ème). Finalement, et fort logiquement, avant la pause, les Crocos parvenaient à recoller sur une tête surpuissante de Loïck Landre, consécutive à un bon corner botté par Yassine Benrahou (1-1, 43ème). Dans un vrai temps fort, le Nîmes Olympique pensait même prendre l'avantage quelques secondes plus tard mais le but de Romain Philippoteaux, marqué d'un belle frappe du gauche, était finalement annulé, après visionnage des images, en raison d'une faute de main de Yassine Benrahou au début de l'action (44ème).

Au retour des vestiaires, les Nîmois décidaient de poser une réserve par rapport à cette décision arbitrale. Le jeu reprenait ensuite, et Hicham Boudaoui était rapidement expulsé pour un tacle très dangereux sur la cheville de Romain Philippoteaux (49ème). Touché, l'ailier gardois serrait les dents et s'offrait enfin son but, au courage, d'une frappe du pied droit suite à un coup-franc mal renvoyé par la défense azuréenne (1-2, 53ème). En infériorité numérique et menés, les Aiglons mettaient des grosses minutes à sortir la tête de l'eau. Ils flirtaient cependant avec l'égalisation sur une tête contre son propre camp de Nolan Roux, qui contraignait Paul Bernardoni à une claquette décisive (67ème). Les Crocos, moins fringants, se regroupaient alors en défense pour conserver leur avantage, provoquant la colère de leur entraîneur. Ce dernier retrouvait finalement le sourire lorsque Moussa Koné, dans les dernières secondes, profitait d'une petite erreur de Pierre Lees-Melou pour aller tromper Walter Benitez du droit (1-3, 90ème+2) et mettre fin à tout suspense. Grâce à ce troisième succès de rang, le premier à l'extérieur, les Gardois confortent leur place de barragiste (24 points) et reviennent à un point du DFCO. Les hommes de Patrick Vieira, eux, sont bloqués au 11ème rang (33 points).

L'HOMME DU MATCH

Loïck Landre : En défense centrale, l'ancien joueur du RC Lens a livré un match très intéressant. Globalement peu mis en danger par les attaquants niçois, il a été solide mais s'est surtout signalé en égalisant pour son équipe d'une tête rageuse (43ème). Mention spéciale, également, à Romain Philippoteaux, auteur d'une partie de qualité et du deuxième but des siens (53ème) alors qu'il était blessé à la cheville.