L1 - Nîmes triomphe des Rennais et grappille une place au classement (analyse)

Commentaire(s)
L1 - Nîmes triomphe des Rennais et grappille une place au classement (analyse)
Le Croco a marqué un superbe but pour donner l'avantage aux siens. 27E JOURNéE L1

Au terme d'une rencontre complètement folle, Nîmes est venu à bout du Stade Rennais (3-1) au Stade des Costières pour ce match en retard de la 27ème journée de Ligue 1. Les deux équipes, toutes deux pénalisées par un carton rouge se sont livrées une farouche bataille, finalement remporté par les Crocos.

Ligue 1 - 27e journée (match en retard)
Nîmes - Rennes : 3-1 (1-1)
Buts : Ripart (24e), Bouanga (55e), Bobichon (73e) pour Nîmes, Lybohy csc (40e) pour Rennes.

LE FAIT DU MATCH

Dans le temps additionnel de la première mi-temps, Clément Turpin sort le rouge par deux fois. En retard sur une percée de Ben Arfa, Anthony Briançon ne contrôle pas son intervention et fauche l'attaquant rennais par derrière. L'homme au sifflet attend le verdict de l'assistance vidéo et finit par expulser le défenseur des Rouge et Noir (45+1). Trois minutes plus tard, c'est cette fois un rennais qui quitte ses partenaires. Benjamin André enregistre un deuxième carton jaune (sévère) pour une charge sur Hervé Lybohy. A égalité au score (1-1) les deux équipes se retrouvent à 10 contre 10 pour la seconde période.

LES BUTS

1-0 (24e) : Nîmes ouvre le score ! Sur un coup-franc placé côté gauche, Téji Savanier dépose le ballon dans la boîte. Renaud Ripart s'élève dans la surface et coupe au second poteau pour placer une tête qui se loge dans les buts de Tomas Koubek ! Le joueur de 26 ans inscrit là son troisième but de la saison en Ligue 1.

1-1 (40e) : Les Rennais réagissent ! Grâce à un bon mouvement initié sur le côté gauche par Benjamin Bourigeaud, Romain Del Castillo se retrouve libre de tout marquage et centre à ras de terre devant les buts. Seul Breton dans la surface, Adrien Hunou se jette au premier poteau, mais au duel, le défenseur nîmois Hervé Lybohy pousse le ballon dans ses propres filets ! Coup de malchance pour le vétéran Ivoirien de 35 ans.

2-1 (55e) : Denis Bouanga redonne l'avantage aux Crocos ! Sur une perte de balle de Ben Arfa à l'entrée de la surface, l'international Gabonais (11 sélections) décoche une demi-volée surpuissante en première intention qui vient se loger dans la lucarne du but rennais. Le nîmois récidive après son but libérateur samedi dernier face à Caen, sixième réalisation de la saison en Ligue 1 pour l'ailier de 24 ans.

3-1 (73e) : Quelle inspiration d'Anthony Bobichon ! Servi aux 25 mètres, le Crocodile expédie une frappe en pleine lucarne. Impuissant, le gardien des Bretons ne peut rien faire. Pour son sixième but de la saison, le milieu de terrain enfonce le clou.

L'HOMME DU MATCH

A nouveau, Denis Bouanga a délivré les siens après son but en fin de match samedi dernier face à Caen. Omniprésent sur le front de l'attaque, le Gabonais a animé les actions offensives des siens et s'est montré dangereux tout le long de la partie. Au retour de la mi-temps, il s'est même offert un but splendide pour donner l'avantage aux Crocos qui aura permis aux hommes de Bernard Blaquart de ne plus jamais être repris.

LES CONSÉQUENCES

Excellente opération pour les Nîmois. En empochant les trois points face à Rennes, les pensionnaires du Stade des Costières prennent la place des Bretons au classement de Ligue 1 et pointent désormais à la dixième place (43 points). Les Crocodiles ont servi un magnifique spectacle et s'assurent quasiment leur maintien dans le championnat d'élite français avec 19 points d'avance sur Dijon (18ème).

Alors que le Stade Rennais ne s'est plus imposé en Ligue 1 depuis le 10 mars dernier (face à Caen), les Bretons poursuivent leur série négative. Les hommes de Julien Stéphan pointent désormais à la 11ème place du championnat (42 points) et n'ont presque plus aucun espoir de se qualifier à l'Europe par le biais du championnat. Ils miseront donc toutes leurs chances sur le rendez-vous décisif face au Paris Saint-Germain, en finale de la Coupe de France (27 avril).