L1 - OM-PSG : Marquinhos et Strootman racontent leur accrochage


Marquinhos juge qu'il y a faute
L1 - OM-PSG : Marquinhos et Strootman racontent leur accrochage

Kevin Strootman et Marquinhos sont revenus, en zone-mixte, sur leur "accrochage" annulant l'égalisation de l'Olympique de Marseille face au PSG (match perdu 2-0 par l'OM). Les deux hommes restent campés sur leur position : il n'y a pas faute pour le Marseillais, obstruction pour le Parisien.

Si l'Olympique de Marseille s'est incliné 2-0 sur sa pelouse face au Paris Saint-Germain, les Phocéens auraient pu inverser la vapeur à la 86ème lorsqu'ils égalisent sur coup-franc (il y avait alors 1-0 pour le PSG). Cependant, l'arbitre de la rencontre, M.Bastien, a stoppé l'action pour une faute de Kevin Strootman sur Marquinhos. Si les esprits se sont échauffés, notamment en raison de l'utilisation -ou non- de la VAR, l'homme en jaune n'est pas revenu sur sa décision, même si l'action reste très discutable après visionnage des ralentis. Passé par la zone-mixte de l'Orange Vélodrome, l'Hollandais est revenu sur LE tournant de la rencontre.

"Je pense que la vidéo parle d'elle-même. Il y a le VAR et il faut l'utiliser. La vidéo montre que je ne fais pas de faute. Sur des rencontres comme ça, ce sont des décisions qui changent un match. Ce n'était pas à notre avantage aujourd'hui. On s'est battus et on a fait tout ce qu'on pouvait pour aller chercher un point. Il faut qu'on continue comme ça" explique Strootman, un brin énervé.

De son côté, Marquinhos, l'autre protagoniste de l'histoire, affirme, tant bien que mal, qu'il y a une faute sur lui. "Une exagération ? Tout le monde a vu ce qui s'est passé. Il ne peut pas faire ça. Pour moi, il y a une faute (de Strootman). Il me bloque. C'est ce qu'a dit l'arbitre, il avait dit avant 'pas de bloc', il l'a fait. C'est faute. Sur le match, il y a eu beaucoup de pression, mais on a fait le match qu'il fallait".

PSG OM MARQUINHOS 11E JOURNéE L1 STROOTMAN VIDEOS FOOT

Ligue 1

Paris SG

Marseille

Kevin Strootman

Marcos Aoás Correa Marquinhos