L1 - Paris a tangué mais s'offre Brest à l'arrachée (résumé et notes SB29-PSG)

Commentaire(s)
L1 - Paris a tangué mais s'offre Brest à l'arrachée (résumé et notes SB29-PSG)
Le Paris Saint-Germain s'est imposé sur la pelouse du Stade Brestois 29 (1-2), ce samedi après-midi en Ligue 1. 13E JOURNéE L1

Au sortir d'une rencontre disputée et équilibrée, le Paris Saint-Germain a finalement pris la mesure du Stade Brestois 29 (1-2), ce samedi après-midi lors de la 13ème journée de Ligue 1. Mauro Icardi, en fin de match, a offert la victoire et les trois points aux hommes de Thomas Tuchel.

Ligue 1 - 13e Journée

Brest
1 - 20 - 1 Paris
S. Grandsir 72'
39' A. Di María
85' M. Icardi

Privé de Keylor Navas, touché à l'échauffement et remplacé par Sergio Rico, le Paris Saint-Germain se fendait de la meilleure entame. Angel Di Maria, d'une frappe du gauche décochée des 25 mètres, dégainait la première banderille du match (5ème). Pablo Sarabia s'essayait quelques minutes plus tard, en force mais sans plus de réussite (13ème). Globalement maître de son sujet, le club de la Capitale peinait à véritablement inquiéter Gautier Larsonneur. Son homologue dans le but parisien, Sergio Rico, devait lui s'employer sur une belle frappe lointaine signée Mathias Autret, consécutive à une mauvaise relance de Marco Verratti (15ème). Suite à ce petit frisson, les Rouge-et-Bleu reprenaient leur domination, mais manquaient de lucidité dans la zone de vérité.

Ainsi, Angel Di Maria, pourtant idéalement trouvé dans la surface, n'attrapait pas le cadre sur sa volée du pied droit (19ème). Puis Pablo Sarabia, sur une frappe enroulée du gauche, se heurtait à Gautier Larsonneur (21ème). Les Bretons tentaient également de faire la différence. D'abord via Yoann Court, dont la tentative venait flirter avec le montant de Sergio Rico (25ème). Puis sur un centre fuyant signé Romain Perraud, qui obligeait le dernier rempart parisien à se montrer vigilant (35ème). Finalement, peu avant la pause, Angel Di Maria, parfaitement lancé dans la profondeur par Julian Draxler, ouvrait le score d'un subtil piqué du gauche (0-1, 39ème). Menés mais pas sonnés, les hommes d'Olivier Dall'Oglio réagissaient du tac au tac et Mathias Autret, sur une lourde frappe du droit, contraignait Thiago Silva à se sacrifier sur la dernière occasion d'un premier acte très vivant (43ème).

Paris maîtrise, se fait rejoindre, mais l'emporte sur le fil

Au retour des vestiaires, le Stade Brestois repartait de l’avant et se montrait menaçant. Mais Abdou Diallo et Thiago Silva étaient dans un très bon jour et jouaient les pompiers de service pour s'interposer successivement. Passé ce petit coup de chaud, le Paris Saint-Germain reprenait la maîtrise du cuir et s'enhardissait à nouveau. Sur un bon service d'Angel Di Maria, Layvin Kurzawa s'essayait de loin, du gauche, mais trouvait Gautier Larsonneur sur sa route (61ème). Quelques secondes plus tard, Edinson Cavani, sur un nouveau très bon ballon distillé par "El Fideo, avait le ballon du break mais se montrait maladroit devant le but, glissant et expédiant une reprise bien trop molle pour finir au fond des filets (62ème). Le Stade Brestois, qui avait flirté avec la correctionnelle, repartait à l'assaut du but de Sergio Rico et Romain Perraud, d'une lourde frappe du gauche des 25 mètres, mettait alors le portier parisien à contribution (63ème). Plein de courage, les joueurs bretons finissaient par recoller par l'intermédiaire de Samuel Grandsir, dont la tentative puissante et rasante du gauche ne laissait aucune chance au dernier rempart du PSG (1-1, 72ème).

Une nouvelle fois rattrapés au score, les Rouge-et-Bleu se dirigeaient tout droit vers une nouvelle et embêtante contre-performance en Ligue 1. Mais Mauro Icardi, entré à la 80ème minute de jeu, en décidait autrement et enfilait son costume de sauveur. À la suite d'un centre décoché par Eric-Maxim Choupo-Moting, l'Argentin, après un bon contrôle, faisait mouche de l'extérieur du droit sur son tout premier ballon (1-2, 85ème). Paris avait ensuite l'occasion d'enfoncer le clou, mais la frappe enroulée du droit par Julian Draxler fuyait le cadre (88ème). Quelques instants après, le corps arbitral se montrait clément sur une faute commise sur Julien Faussurier, qui aurait pu (dû ?) obtenir un penalty (89ème)... Sérieusement malmené, le Paris Saint-Germain parvenait finalement à conserver son court avantage jusqu'au coup de sifflet final pour s'offrir son dixième succès de l'exercice. Crédités de 30 points au compteur, les Rouge-et-Bleu comptent provisoirement dix unités d'avance sur le SCO Angers, deuxième (20 points). Le Stade Brestois, de son côté, concède une défaite rageante et reste au neuvième rang (17 points).

Photos associées