L1 - Paris finit sa saison sur un match (vraiment) nul à Caen (analyse et notes)

Commentaire(s)
L1 - Paris finit sa saison sur un match (vraiment) nul à Caen (analyse et notes)
Paris n'a pas brillé PSG CAEN 38E JOURNéE L1

En roue libre depuis le titre acquis face à Monaco au mois d'avril, Paris termine sa saison par un décevant match nul face au Stade Malherbe de Caen. Un point qui arrange les Normands, qui se sauvent in-extremis.

Ligue 1 - 38ème journée
SM Caen - Paris SG : 0-0 (0-0)

LE FAIT DU MATCH

Unai Emery offre le titre à Adli et Rimane. Alors que certains supporters réclamaient une apparition d'Hatem Ben Arfa avant la fin de saison pour lui offrir le titre de champion de France, Unai Emery a décidé d'offrir 10 minutes de temps de jeu aux jeunes Rimane et Adli. Les deux pensionnaires de l'équipe réserve, pas encore apparus cette saison en L1, ont été récompensés de leur travail tout au long de l'année, et deviennent donc officiellement Champions de France.

L'HOMME DU MATCH

Alphonse Areola (PSG). Malgré une possession largement en sa faveur lors des 45 premières minutes (70%), le PSG s'est fait peur en étant surpris par les contres caennais. Et le portier parisien, sauvé par sa barre à la 15ème minute sur un centre tir d'Adama Mbengue, a réalisé deux beaux arrêts. Il a d'abord repoussé une lourde frappe de l'extérieur du pied de Genevois à la 43ème, avant de faire une belle sortie devant Santini (45e). Mais excepté ces deux grosses occasions, le SMC n'a pas montré grand chose et il a passé une soirée plutôt tranquille...

LES NOTES

SMC : Samba (5) - Guilbert (5,5), Da Silva (5), Genevois (6), Djiku (5), Mbengue (5) - Ait Bennasser (6), Feret (5), Deminguet (4) - Rodelin (3), Santini (6).

PSG : Areola (6,5) - Meunier (5), Marquinhos (4,5), Kimpembe (4,5), Yuri (5) - Motta (6), Diarra (5), Rabiot (5) - Pastore (5), Weah (3,5), Nkunku (4,5).

LES CONSÉQUENCES

Caen a joué avec le feu ce samedi soir. Conscients qu'ils avaient besoin d'un point pour arracher leur maintien, les Normands n'ont pas forcément pris beaucoup de risques face à des Parisiens déjà en vacances. La victoire du TFC face à Guingamp a tout de même offert son lot de pression puisque la fin de match était plus que tendue. En effet, en cas de défaite, Caen aurait terminé barragiste.

Côté parisien, enfin la fin de saison ! Avec une équipe largement remaniée en attaque, les Franciliens n'ont pas montré grand chose, si ce n'est leur habituelle possession de balle. Les hommes d'Unai Emery n'ont pas su offrir un dernier succès à leur entraîneur, qui part ce soir pour de nouvelles aventures.

Photos associées