L1 - Quels clubs ont fait recette sur le mercato ?

Commentaire(s)
L1 - Quels clubs ont fait recette sur le mercato ?
MERCATO

En Ligue 1, plusieurs clubs ont profité du mercato pour faire recette et dans ce domaine, l'OM et le LOSC ont régné en maîtres. A contrario, d'autres écuries de notre championnat ont choisi de prendre des risques et affichent une balance négative.

L'histoire se répète et celle du mercato, dans l'Hexagone, n'échappe pas à la règle. Une fois de plus, notre championnat s'est affaibli au fil de l'été, et ce phénomène s'explique par deux facteurs. D'abord par sa tendance à vendre ses meilleurs éléments (Boufal, Batshuayi, David Luiz, Umtiti, Digne, Ben Yedder), confirmée par ce chiffre de 325 millions de revenus sur la période estivale. Ensuite, et surtout, pour la réticence, voire l'incapacité de ses clubs à sortir leurs chéquiers pour renforcer leurs effectifs avec des joueurs expérimentés et, par conséquent, plus chers. Le fait que la Ligue 1 (192 M€) ait moins dépensé que la Championship (247 M€), deuxième division anglaise, permet de mieux nous en rendre compte. Même si ce n'est pas nouveau...

S'il fallait retenir un motif de satisfaction de ce marché des transferts en France, c'est l'audace de certains clubs, qui n'ont pas hésité à prendre des risques financiers en espérant qu'ils s'avèrent payants sur le plan sportif. Sept pensionnaires de L1 affichent ainsi une balance négative à l'issue du mercato : Caen, St-Etienne, Nantes, Angers, Bordeaux, le PSG et surtout Monaco. Le club de la Principauté a dépensé pas moins de 42 M€ en transferts, contre "seulement" 11,7 M€ de ventes, et affiche donc une balance négative de plus de 30 millions. A titre de comparaison, l'OL, qui avait pourtant davantage de latitude du fait de sa qualification directe pour la lucrative Champions League, n'a quasiment rien dépensé - seulement trois recrues, dont deux joueurs libres - malgré la vente de Samuel Umtiti au Barça.

Pendant ce temps, les dirigeants Marseillais et Lillois, qui affichaient des comptes dans le rouge avant leurs passages respectifs devant la DNCG (direction nationale de contrôle de gestion), fin juin, ont profité de l'été pour renflouer leurs caisses : 37,5 M€ sont tombés dans celles du LOSC, grâce aux départs de Boufal, Sidibé, Guirassy ou encore Pavard, contre 68,9M€ à l'OM, qui s'est séparé de Nkoudou, Batshuayi, Mandanda et Mendy, tout en recrutant des joueurs libres ou en prêts. Comme l'an dernier. L'arrivée de Frank McCourt changera-t-elle la donne lors des prochaines périodes de transferts ?


Les balances de transferts des clubs de L1 (mercato d'été 2016)

1. Marseille : +68,9M€
2. Lille : +37,5M€
3. Lorient : +23,6M€
4. Lyon : +19,8M€
5. Rennes : +16,2M€
6. Montpellier : +7,0M€
7. Nancy : +5,2M€
8. Bastia : +4,3M€
9. Toulouse : +3M€
10. Guingamp : +2,5M€
11. Nice : +2,1M€
12. Metz : +0,8M€
13. Dijon : +0,6M€
14. Caen : -1,3M€ (*)
15. St-Etienne : -1,8M€
16. Nantes : -3,6M€
17. Angers : -3,7M€
18. Bordeaux : -6,0M€
19. Paris SG : -12,1M€
20. Monaco : -30,3M€

(*) ce classement, établi par Transfermarkt.com, ne prend pas en compte la vente d'Andy Delort aux Tigres de Monterrey, réalisée cette nuit et estimée à 8 millions d'euros.