L1 - Reims fait tomber Nantes (analyse)

Commentaire(s)
L1 - Reims fait tomber Nantes (analyse)
Le Stade de Reims a pris la mesure du FC Nantes (1-0), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 29E JOURNéE L1

Après trois succès de rang, le Football Club de Nantes a logiquement chuté en Champagne, sur la pelouse du Stade de Reims (1-0), ce dimanche après-midi lors de la 29ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 29ème journée
Stade de Reims - FC Nantes : 1-0 (0-0)
But : R.Oudin (59ème) pour le SDR.

LE FAIT DU MATCH

Le Stade de Reims concrétise son temps fort. Gênés par la bonne organisation nantaise en première mi-temps, les hommes de David Guion sont revenus des vestiaires plus entreprenants et ont profité de la légère baisse de régime des Canaris pour faire la différence sur un exploit personnel après plusieurs situations intéressantes.

LE BUT

1-0 (59ème) : Reims prend les devants ! Trouvé sur l'aile gauche à la suite d'une belle transversale de Björn Engels, Rémi Oudin se défait de Charles Traoré via un beau dribble, entre dans la surface puis décoche une frappe puissante du pied droit qui va se loger dans lucarne opposée de Maxime Dupé. Magnifique ! C'est le neuvième but inscrit cette saison en Ligue 1 par le numéro 18 des Rouge-et-Blanc.

L'HOMME DU MATCH

Rémi Oudin (Stade de Reims). L'attaquant champenois a inscrit l'un des buts de l'année en Ligue 1, d'une frappe limpide - de son mauvais pied - en pleine lucarne. Outre cette réalisation capitale dans la course à l'Europe, le natif de Châlons-en-Champagne a livré un match solide (2 tirs, 2 dribbles, 1 tacle) malgré un déchet inhabituel sur le plan technique (seulement 59% de passes réussies).

LES CONSÉQUENCES

Les Rémois ont dû s'employer pour percer une solide équipe nantaise, mais la victoire finale est plutôt logique. Avec ce succès arraché de haute lutte, les pensionnaires du Stade Auguste-Delaune, invaincus depuis treize rencontres (6 victoires, 7 nuls, meilleure série en cours en Ligue 1), confortent leur belle sixième place au classement (46 points) et peuvent légitimement rêver d'Europe.

Les Canaris n'ont pas démérité en Champagne mais, peu inspirés offensivement (une seule grosse occasion de Pallois à la 35ème), ne pouvaient guère espérer mieux qu'un partage des points. Au final, cette défaite étriquée, concédée sur un coup de génie de Rémi Oudin, n'est pas imméritée. Au classement, les hommes de Vahid Halilhodzic, qui ont terminé la partie à dix suite à l'exclusion d'Andrei Girotto pour deux cartons jaunes (78ème, 89ème), pointent au quinzième rang (31 points).