L1 - Rennes renverse Amiens (résumé)

Commentaire(s)
L1 - Rennes renverse Amiens (résumé)
Le Stade Rennais s'est imposé face à l'Amiens SC (3-1), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 13E JOURNéE L1

Ce dimanche après-midi, le Stade Rennais a glané une deuxième victoire de rang en Ligue 1 en s'offrant le scalp de l'Amiens SC (3-1), lors de la 13ème journée.

Ligue 1 - 13e Journée

Rennes
3 - 11 - 1 Amiens
A. Hunou 39'
Mbaye Niang 62'
Raphael (P.) 79'
35' S. Guirassy

Officiellement éliminés de la Ligue Europa jeudi soir, les Rouge-et-Noir retrouvaient le Roazhon Park et leurs supporters avec la ferme intention de se faire pardonner. Dès le coup d'envoi de la partie, les protégés de Julien Stéphan affichaient de belles intentions et se montraient menaçants via Adrien Hunou, dont la tentative enroulée du pied droit n'attrapait pas le cadre (2ème). Mais c'était à peu près tout ce qu'il y avait à se mettre sous la dent durant la première demi-heure... En effet, sérieusement bousculés par des joueurs picards agressifs et mordants, les coéquipiers d'Édouard Mendy peinaient à développer leur football en ce premier acte. Les visiteurs n'étaient pas plus en vue et la rencontre, particulièrement hachée par les fautes, se muait en une féroce bataille dans l'entrejeu. Mais, sur un éclair de génie de Serhou Guirassy, subtilement servi par une talonnade de Gaël Kakuta, l'ASC prenait la tête au tableau d'affichage grâce à une frappe limpide du droit décochée au premier poteau (0-1, 35ème). Un avantage qui s'avérait de courte durée puisque les Bretons recollaient rapidement. Adrien Hunou, tel un renard des surfaces, s'y reprenait à deux fois, du droit, pour envoyer le cuir dans les filets à la suite d'une tête de Jérémy Morel repoussée par l'arrière garde picarde (1-1, 39ème).

Au retour des vestiaires, les visiteurs se montraient rapidement dangereux. D'abord via Steven Mendoza, qui manquait d'adresse dans le dernier geste (47ème). Puis par l'intermédiaire de Gaël Kakuta, dont la tête était sauvée in extremis sur la ligne par Damien Da Silva (50ème). Le Stade Rennais, passé tout proche de la correctionnelle, réagissait sur une belle frappe de M'Baye Niang, bien détournée par Régis Gurtner (52ème). Quelques minutes plus tard, l'attaquant sénégalais se montrait décisif en reprenant d’une Madjer un centre à ras de terre déployé par Romain Del Castillo (2-1, 62ème). Devant au tableau d'affichage, les Rouge-et-Noir ne s'arrêtaient pas en si bon chemin et Raphinha était tout proche de plier le match, mais sa lourde frappe, à la suite d'un contre éclair, terminait sur la barre du but picard (65ème). Dans un gros temps fort, le Stade Rennais parvenait finalement à prendre le large. M'Baye Niang, encore lui, contraignait Aurélien Chedjou à la faute. Après l’intervention de la VAR, le point de penalty était désigné et Raphinha, d'un plat du pied gauche, prenait Régis Gurtner à contre-pied (3-1, 79ème). Le Roazhon Park pouvait exulter : ses favoris, avec ce deuxième succès d'affilée en championnat, grimpent à la huitième place du classement (18 points, un match en moins), à seulement trois petits points du deuxième rang. L'ASC, de son côté, stagne à la quinzième position (16 points). Après la trêve, Rennes visera la passe de trois à Dijon (samedi 23 novembre à 20 heures), tandis que les Picards, dans le même temps, chercheront le rebond à la maison, face à Strasbourg.

L'HOMME DU MATCH

M'Baye Niang : Aligné en pointe de l'attaque rennaise aux côtés d'Adrien Hunou, le numéro 11 des Rouge-et-Noir a rendu une très belle copie. Après avoir donné l'avantage aux siens d'une magnifique "Madjer" (62ème), il a obtenu le penalty du break, qu'il a laissé à Raphinha (74ème). Décisif, donc, et très important dans le jeu (39 ballons touchés, 75% de passes réussies, 1 passe clé, 10 duels remportés). Remplacé sous l'ovation du Roazhon Park, à la 90ème, par Jordan Siebatcheu.