à la une
Jeudi 22 Octobre

L1 - Rennes renverse Monaco et s'offre la tête (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Rennes renverse Monaco et s'offre la tête (résumé et notes)
Le Stade Rennais FC s'est imposé face à l'AS Monaco (2-1), ce samedi soir en Ligue 1. 4E JOURNéE L1

Ce samedi soir, au Roazhon Park, à l'occasion de la 4ème journée de Ligue 1, le Stade Rennais accueillait l'AS Monaco. Au sortir d'une partie intense et riche en occasions, les Rouge-et-Noir ont renversé le club du Rocher (2-1).

Ligue 1 - 4e Journée

Rennes
2 - 10 - 1 Monaco
S. N'Zonzi 81'
A. Truffert 91'
28' W. Ben Yedder

Disposés en 4-3-3, les Rouge-et-Noir de Julien Stéphan ont connu une entame de partie plutôt décevante dans leur antre fétiche. Les Bretons ont pourtant eu la première occasion de cette rencontre entre deux équipes aux bilans identiques au coup d'envoi (2 victoires, 1 nul, 7 points). Elle a été à mettre au crédit de Martin Terrier, qui n'a pas attrapé le cadre de Benjamin Lecomte sur sa tête (3ème). Monaco, pour sa part très bien entré dans sa partie, a rapidement répondu à la première banderille bretonne, sur corner, via Axel Disasi, dont la tête a contraint Romain Salin à une parade plutôt tranquille (8ème). Moins de 120 secondes plus tard, toujours sur corner, toujours de la tête, Wissam Ben Yedder s'est essayé à son tour. Sans plus de réussite que son coéquipier de la défense centrale puisque la tentative du petit international français a fui le but du dernier rempart breton (10ème). Maître de ce premier quart d'heure de jeu et adroit techniquement, le club du Rocher a affiché un visage particulièrement séduisant, avant de légèrement baisser de pied. Le Stade Rennais en a alors profité, retrouvant peu à peu ses esprits et obtenant plusieurs corners consécutifs.

Wissam Ben Yedder fait mouche

S'ils n'ont finalement rien donné, cela n'a pas été le cas de celui obtenu quelques petites secondes plus tard par l'AS Monaco, à la suite d'une frappe décochée par Aurélien Tchouaméni et contrée par Nayef Aguerd. En effet, Wissam Ben Yedder a alors profité d'une grosse mésentente entre Damien Da Silva et Steven Nzonzi pour allumer Romain Salin de près, expédiant le cuir sous la barre transversale et débloquant enfin son compteur but (0-1, 28ème). Désormais menés au tableau d'affichage, les Rennais ont ensuite connu un autre coup dur avec la sortie sur blessure, à la cheville, de Faitout Maouassa (41ème), contraint de jeter l'éponge et de regagner les vestiaires après un gros contact avec Ruben Aguilar (36ème). Pour suppléer l'ancien joueur du Nîmes Olympique, Julien Stéphan a choisi de lancer Adrien Truffert dans la bataille. Pour ses grands débuts dans l'élite, le jeune joueur breton n'a pas vraiment eu le temps de tergiverser, le premier acte se terminant à vive allure. Ainsi, sur une belle pénétration dans la surface asémiste, Martin Terrier, au contact avec Benoît Badiashile, s'est écroulé. Mais l'arbitre central n'a absolument pas bronché (42ème). Youssouf Fofana, en force du pied droit (45ème+2), puis Benjamin Bourigeaud, également du droit (45ème+3), ont ensuite offert les derniers frissons de ce premier acte rythmé et plaisant, soldé par un avantage mérité pour les visiteurs.

À voir aussi : Le film de Rennes - Monaco

Au retour des vestiaires, Rennes a encore tiré le premier. Encore par Martin Terrier, qui s'est essayé du pied gauche, sans grande réussite (50ème). Mais, comme lors du premier acte, Monaco a très vite répliqué. Également sur corner. Après un premier où Raphinha et Sehrou Guirassy ont flirté avec le c.s.c., Wissam Ben Yedder est passé tout près du break sur le second. Parfaitement servi dans le dos de la défense par une magnifique inspiration de Djibril Sidibé, l'international tricolore a placé une sublime reprise du pied gauche qui est venue s'écraser sur la barre transversale de Romain Salin (57ème). Malchanceux, les hommes de la Principauté ont ensuite retrouvé de la réussite sur un pétard lointain décoché par Benjamin Bourigeaud. Battu, Benjamin Lecomte a alors été miraculeusement sauvé par son montant droit (65ème). Poussé par son public, revigoré par ce temps fort, le Stade Rennais a continué de mettre la pression sur le but asémiste. De la tête, Sehrou Guirassy s'est même vu égaliser mais la tentative de l'ancien amiénois a finalement filé hors cadre (79ème).

Les débuts rêvés d'Adrien Truffert

À force de plier, les hommes de Niko Kovac ont rompu, logiquement. L'égalisation est venue d'un autre international français, Steven Nzonzi, qui, après un très gros effort personnel et un service idéal d'Adrien Truffert, a catapulté le cuir dans les filets de la tête (1-1, 81ème). Transcendés par ce retour au score, le SRFC a continué sur sa lancée et a même fini par arracher le succès grâce... à Adrien Truffert. Passeur décisif sur le premier but de son équipe, le latéral, qui se souviendra très longtemps de ses débuts dans l'élite, ne s'est pas posé de question sur une remise de Martin Terrier, se fendant d'une reprise du gauche limpide et décisive (2-1, 90ème+2). Les supporters du Roazhon Park pouvaient alors chavirer de bonheur : au sortir d'une fin de seconde mi-temps impressionnante, leurs favoris ont renversé l'AS Monaco pour s'offrir un troisième succès en quatre sorties et, accessoirement, la tête de la Ligue 1 (10 points). Le club du Rocher, lui, connaît son premier revers de l'exercice et recule au cinquième rang (7 points).

Photos associées