L1 - Saint-Etienne fait tomber Monaco (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Saint-Etienne fait tomber Monaco (résumé et notes)
Bouanga a offert la victoire aux Verts. 12E JOURNéE L1

Grâce à un excellent Denis Bouanga, l'AS Saint-Etienne est venue à bout de l'AS Monaco (1-0) en clôture de la 12ème journée de Ligue 1. Avec ce succès, les Verts intègrent la première partie de tableau.

Ligue 1 - 12e Journée

Saint-Etienne
1 - 00 - 0 Monaco
D. Bouanga 59'

A Geoffroy-Guichard, Claude Puel retrouvait l'équipe de ses débuts avec la réception de l'AS Monaco dans un Chaudron bien vide en raison d'une sanction de la LFP liée à l'usage d'engins pyrotechniques. Dans une ambiance de cathédrale, les deux entraîneurs ont opté pour une défense à trois mais avec un plan de jeu bien différent. Dès l'entame de match, ce sont les Monégasques qui ont pris les choses en main et le contrôle du ballon. Ruffier a d'ailleurs été sollicité rapidement avec une frappe d'Henrichs suite à une perte de balle de Cabaye devant sa surface de réparation (2e). Gênés par l'explosivité des milieux asémistes, les Verts ont multiplié les fautes dans des zones à risque durant le premier quart d'heure, avant que la défense ne prenne petit à petit l'ascendant sur les attaquants adverses.

A l'exception d'un tir de Ben Yedder passé à côté après un très bon une-deux avec Henrichs avant la pause (45e), l'ASM, sans Slimani, a buté sur une solide défense stéphanoise. Face à l'homogénéité de la ligne défensive, Silva a pris sa chance de loin mais sa frappe pure est passée à quelques centimètres du cadre (27e). L'ASSE s'est quant à elle trop précipitée durant le premier acte au cours duquel elle a perdu Cabaye sur blessure (30e). En difficulté pour trouver des circuits de passes, les Verts s'en sont remis aux erreurs adverses dont Bouanga, notamment, n'a pas su profiter. L'international gabonais s'est d'abord trop excentré pour frapper après avoir récupéré un ballon dans la surface sur lequel Martins s'était troué (7e). L'attaquant stéphanois a ensuite profité d'une mauvaise passe de Baldé dans l'axe pour se procurer une occasion. Après avoir éliminé Jemerson sur un crochet, son tir enroulé est passé au dessus (25e). Enfin, il n'a pu ajuster sa frappe après avoir effectué un contrôle parfait sur une longue transversale millimétrée de Debuchy (41e).

Bouanga récompensé

A la pause, Claude Puel a effectué un réajustement avec les repositionnements de Boudebouz dans l'axe et de Hamouma sur le côté. A cela se sont ajoutées les velléités offensives plus importantes de Debuchy, un ensemble qui a permis aux Verts d'enfin construire leurs actions. Pourtant, la première grosse alerte a été sur le but de Ruffier. Après un bon décalage de Dias sur Golovin, le Russe a centré fort sur la tête de Baldé qui a vu sa tentative frôler la barre (49e). Enhardis, les Stéphanois ont peu à peu grappillé des mètres grâce à une plus forte intensité physique. Henrichs a d'ailleurs été surpris par l'impact mis par les Verts et plus particulièrement Aholou. A la récupération dans le rond central, le milieu ivoirien a lancé l'offensive de son équipe. Sur le côté gauche, Hamouma a pris le dessus sur Jemerson avant de voir son tir détourné par Lecomte. Derrière, Bouanga a bien suivi et a conclu dans le but vide pour ouvrir le score (59e, 1-0).

La dynamique a clairement changé depuis le retour des vestiaires et dans la foulée, les hommes de Claude Puel ont poussé pour enfoncer le clou. Hamouma n'est pas passé loin d'y parvenir en reprenant un centre enroulé de Bouanga, mais Lecomte a réalisé la parade (64e). Toutefois, Jardim a rapidement réagi en lançant Augustin à la place d'un Baldé décevant (65e). Quelques minutes après son entrée en jeu, l'attaquant français a surpris l'arrière garde verte d'un appel croisé dans le dos des défenseurs. En retard dans son intervention, Fofana a commis la faute et Jérôme Brisard a sorti le carton rouge... avant de l'annuler puisque la VAR a révélé une très légère position de hors-jeu d'Augustin au départ de l'action (74e). Les minutes passant, le milieu monégasque a repris du poil de la bête et s'est de nouveau imposé dans les duels pour tenter d'aller chercher l'égalisation.

Aguilar expulsé

Bien entré dans son match, Ruben Aguilar a lui aussi contribué au regain de forme des Monégasques. D'un centre tendu, il a offert une vraie occasion de but à Golovin mais le Russe n'a pas réussi à trouver le cadre de la tête (78e). Quelques minutes plus tard, bien lancé en profondeur, Aholou a doublé la mise d'un ballon piqué mais sa réalisation a été annulée pour une position de hors-jeu évidente (81e). Plus exposée aux contres, l'AS Monaco a été surprise par l'accélération de Bouanga plein axe. Fautif en accrochant le virevoltant Gabonais qui filait au but, Aguilar a été expulsé dans le temps additionnel (90e+2). Sur le coup franc qui a suivi cette faute, Lecomte s'est illustré en détournant le tir de Boudebouz qui prenait le chemin de la lucarne. Grâce à un engagement physique plus important et davantage de justesse technique dans les derniers mètres, les Verts ont réussi une bien meilleure deuxième période pour venir mettre un terme à la bonne dynamique de Monaco (FT, 1-0). Ce succès permet à l'équipe de Claude Puel de se glisser dans la première partie de tableau, à la huitième place, tandis que l'ASM reste bloquée à la 15ème place.

Photos associées