L1 - Saint-Etienne gagne un match hors norme contre Angers (analyse et notes)


L'ASSE vient à bout d'Angers
L1 - Saint-Etienne gagne un match hors norme contre Angers (analyse et notes)

Un match extraordinaire ! Dans une véritable partie de ping-pong, Saint-Etienne et Angers se sont rendu coup pour coup... et l'ASSE l'emporte sur le SCO (4-3) en cette douzième journée de Ligue 1 !

Ligue 1 - 12ème journée
AS Saint-Etienne - Angers SCO : 4-3 (2-2)
Buts :
Diony (26ème), Debuchy (45ème+1) Manceau (csc. 73ème) et Hamouma (89ème) pour l'ASSE ; Pavlovic (24ème), Tait (45ème+4) et Bahoken (71ème).

LE FAIT DU MATCH

L'ASSE passe à l'offensive. Avec Nordin, Khazri, Cabella et Diony au coup d'envoi, Jean-Louis Gasset avait annoncé la couleur : l'ASSE va attaquer plus que défendre. Au final, il n'y aura pas eu beaucoup d'occasions angevines. Deux énormes arrêts de Stéphane Ruffier face à Stéphane Bahoken (49ème) et Flavien Tait (50ème), un but refusé pour un hors jeu logique à Bahoken (42ème)... Mais à chaque attaque, Kolodziejczak et Debuchy sont montés, laissant des trous béants au SCO. Conséquence, trois buts encaissés... mais Yannis Salibur, Romain Hamouma et Kevin Monntet-Paquet sont entrés pour rajouter des lames offensives : avec sept attaquants en tout alignés lors ce cette rencontre, l'ASSE a décidé de régaler le Chaudron et d'aller chercher la victoire. C'est réussi.

LES BUTS

0-1 (24ème) : Angers refroidit le Chaudron ! Après une belle incursion de Jeff Reine-Adélaïde côté gauche, le ballon est sorti en corner par Neven Subotic. Botté par Flavien Tait, le coup de pied de coin est manqué de peu par Romain Thomas au premier poteau... le cuir rebondit sur Loïc Perrin qui met son propre gardien à contribution. Stéphane Ruffier ne peut que repousser sur Mateo Pavlovic qui pousse la balle au fond.

1-1 (26ème) : Nouveau corner, et égalisation ! Vincent Manceau ne s'embarrasse pas d'un centre de Mathieu Debuchy et l'expédie derrière ses buts. Wahbi Khazri frappe depuis son côté droit jusqu'au second poteau où, seul, Loïc Perrin remet à l'opposé. Couvert par Cheikh N'Doye, Loïs Diony passe derrière la défense pour terminer de près. Tous les Angevins s'étaient arrêtés de jouer. À tort.

2-1 (45+1ème) : L'ASSE prend le dessus ! Sur une touche, Rémy Cabella se trouve en position de centre mais se fait reprendre de manière musclée par Jeff Reine-Adélaïde. Timothée Kolodziejzak contrôle, centre du droit vers le second poteau où Mathieu Debuchy vient placer une tête assez molle mais parfaitement croisée qui termine dans le petit filet de Ludovic Butelle.

2-2 (45ème+4) : Angers recolle ! Sur une longue touche de Vincent Manceau, le ballon est mal repoussé sur Stéphane Bahoken qui reprend d'une lourde frappe. La barre tremble mais revoie le cuir sur Mateo Pavlovic qui décale Flavien Tait. L'ailier enchaîne un contrôle et un timide tir du gauche, légèrement dévié par Mathieu Debuchy : Stéphane Ruffier est pris sur sa droite.

2-3 (71ème) : Le SCO, encore ! Côté gauche, les Angevins remontent le ballon jusqu'à Flavien Tait. L'ailier lève la tête, et voit des défenseurs ligériens trop loin les uns des autres : seul Stéphane Bahoken est disponible. L'attaquant démarre dans le dos de Neven Subotic, il est servi d'un petit piqué. Tout en vitesse, ils s'en va battre Stéphane Ruffier.

3-3 (73ème) : Saint-Etienne répond encore ! Côté droit, Mathieu Debuchy n'est pas attaqué, il s'en va fixer avant de servir Rémy Cabella d'un piqué par dessus. Le milieu offensif stéphanois accélère, mais pousse un peu trop son ballon : il se retrouve sur la ligne des six mètres d'où il envoie un centre lourd pour Loïs Diony au second poteau. Entre deux, Vincent Manceau intervient mais détourne dans son propre but.

4-3 (89ème) : Hamouma offre la victoire à l'ASSE ! Angers recule. Trop pour espérer l'emporter... et laisse la porte ouverte aux entrants stéphanois. Une touche côté droit et Kevin Monnet-Paquet peut s'enfoncer. L'ailier n'est pas attaqué, il remet à Rémy Cabella qui décale immédiatement Romain Hamouma. La frappe de l'ailier est contrée, Ludovic Butelle ne peut rien faire.

L'HOMME DU MATCH

Rémy Cabella. Quelle constance ! Dans un match complètement dingue, les 21 autres acteurs ont connu des passages à vide, des difficultés à avancer... mais pas Rémy Cabella. Ses dribbles, ses passes et ses inspirations ont constamment dérouté l'arrière-garde angevine. Impliqué sur trois des quatre buts stéphanois, l'ancien Marseillais s'est réaffirmé comme un véritable leader, capable de remettre tout le monde en ordre de marche. L'ASSE aura bien besoin de lui.

LES NOTES

ASSE : Ruffier (6) - Debuchy (7), Perrin (4), Subotic (3), Kolodziejczak (5) - Selnaes (5), M'Vila (6) - Nordin (6), Cabella (8), Diony (7) - Khazri (5).

SCO : Butelle (5.5) - Manceau (4), Pavlovic (5), Thomas (4), Ab.Bamba (5) - N'Doye (6), Santamaria (5), Capelle (7) - Reine-Adélaïde (7), Bahoken (6), Tait (7).

LES CONSÉQUENCES

L'audace a payé ! Le pari du début de rencontre était clair, aligner des attaquants, marquer, gagner... c'est une belle réussite pour Jean-Louis Gasset. Téméraire, le coach s'est permis de sortir Mathieu Debuchy pour rentrer Kevin Monnet-Paquet à quelques minutes du terme. Un choix payant, puisque l'ailier est impliqué sur le quatrième but... un véritable symbole pour une belle révolte offensive des Verts. La prestation défensive serait presque oubliable, même si prendre trois buts contre Angers à domicile n'est pas monnaie courante. Il en reste que l'ASSE est cinquième de Ligue 1 et vient d'offrir l'un des plus beaux matches de la saison.

Angers a tenté le tout pour le tout. Malgré les nombreuses carences offensives affichées depuis le début de saison, les Scoïstes ont montré leur talent balle au pied. Dans une défense portes ouvertes, les joueurs d'Anjou comme Tait ou Reine-Adélaïde s'en sont donné à coeur joie. Conséquence, une performance offensive aboutie... mais une énorme déception finale. Dans un match qu'ils pouvaient gagner, les joueurs de Stéphane Moulin n'ont pas pris un point. Sans doute à cause de la débauche énorme d'énergie concédée tout au long de la rencontre... à cause, également, des relâchements coupables qui ont coûté deux égalisations, mais surtout un dernier but encaissé sans opposition. Dommage.

Ligue 1

Saint-Etienne

Angers SCO

Rémy Cabella

ASSE Angers 12e journée L1

Photos associées