à la une
Jeudi 22 Octobre

L1 - Saint-Etienne met fin à la malédiction du Vélodrome ! (résume et notes OM-ASSE)

Commentaire(s)
L1 - Saint-Etienne met fin à la malédiction du Vélodrome ! (résume et notes OM-ASSE)
L'AS Saint-Etienne s'est imposée sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (0-2), ce jeudi soir en Ligue 1. 1E JOURNéE L1

La malédiction stéphanoise au Vélodrome a pris fin ce jeudi soir. En match en retard de la 1ère journée de Ligue 1, l'AS Saint-Etienne a dominé l'Olympique de Marseille (0-2) grâce à des réalisations signées Romain Hamouma et Denis Bouanga. La première victoire des Verts en terre phocéenne depuis août 1979 !

Ligue 1 - 1e Journée

Marseille
0 - 20 - 1 Saint-Etienne
6' R. Hamouma
75' D. Bouanga

Son exploit d'il y a quatre jours au Parc des Princes a-t-il pesé dans les jambes et dans les têtes ? Difficile de le dire, vraiment, mais toujours est-il que l'Olympique de Marseille a eu du mal à entrer dans sa partie face aux Verts. Pire, les Phocéens ont même cédé sur la première grosse occasion ligérienne. Lancé dans le couloir gauche, Yvann Maçon s'est fendu d'un centre parfait, repris du gauche, d'une manière chirurgicale, par Romain Hamouma, qui a trompé Steve Mandanda au ras de son poteau droit (0-1, 6ème). Cueillis à froid par des Verts tranchants, les Ciel-et-Blanc ont flirté avec la correctionnelle à peine deux petites minutes plus tard. En effet, bien décalé par Charles Abi, Mathieu Debuchy a déployé un centre menaçant qu'Adil Aouchiche n'est pas parvenu à reprendre (8ème). Inspirée, l'ASSE a ensuite connu un coup dur avec, à la 9ème minute de jeu, la sortie sur blessure de son latéral droit et capitaine, Mathieu Debuchy, remplacé par l'étonnant Aimen Moueffek.

Wesley Fofana s'interpose devant Florian Thauvin !

Le club phocéen a alors profité de cette légère période de flottement côté ligérien pour réagir, sans trop de réussite, via Florian Thauvin (11ème). Les Verts, peu enclins à se laisser malmener, ont répondu rapidement, avec une énorme opportunité pour Adil Aouchiche, malheureusement gêné... par Denis Bouanga, son propre coéquipier (17ème). Intéressant à suivre, ce premier acte a ensuite été marqué par de nombreuses imprécisions techniques, qui n'ont pas vraiment permis aux joueurs d'exploiter de la meilleure des manières les gros espaces présents dans le dos des deux défenses respectives. Il fallait ainsi attendre les dernières minutes de cette première période pour frissonner à nouveau, côté marseillais tout du moins. Problème, ni Florian Thauvin, qui a profité d'une énorme erreur de relance de Timothée Kolodziejczak mais qui s'est heurté au retour salvateur de Wesley Fofana au moment de décocher une frappe croisée du droit (40ème), ni Leonardo Balerdi, de la tête, sur le corner qui a suivi (41ème), ne sont parvenus à concrétiser des occasions nettes dans la surface.

À voir aussi : Le film de Marseille - Saint-Etienne

A la reprise, l'OM a opéré deux changements : Bouna Sarr et Marley Aké ont suppléé les très décevants Leonardo Balerdi et Maxime Lopez. Deux entrées qui ont permis au club phocéen de montrer un bien meilleur visage. Revenus avec de meilleures intentions et plus de mordant, les pensionnaires du Vélodrome ont malheureusement manqué de justesse dans la finition. Sur un très bon service de Florian Thauvin, Marley Aké a eu le premier ballon de l'égalisation mais a expédié sa tentative, du pied droit, en se jetant, sur la barre transversale de Jessy Moulin (53ème). Puis, moins de 120 secondes plus tard, après un joli numéro personnel de Dimitri Payet, Morgan Sanson puis Florian Thauvin ont de manière assez incompréhensible raté le ballon et la cible stéphanoise (55ème). L'OM avait laissé passer sa chance... Sous pression, les Verts, admirables de courage et de solidarité, ont su tenir bon derrière durant ce gros temps fort olympien. L'orage passé, les hommes de Claude sont ensuite repartis à l'attaque, déterminés à faire le break, le signe d'une confiance certaine en leurs moyens.

Denis Bouanga vient à bout de Steve Mandanda

Denis Bouanga, sur une tête consécutive à un bon centre déployé par Arnaud Nordin, a alors mis Steve Mandanda à contribution dans ce qui sera le premier des trois duels entre les deux hommes au cours de cette fin de match (68ème). Sur le deuxième, l'attaquant gabonais a encore subi la loi du dernier rempart phocéen, qui est parfaitement intervenu sur sa frappe décochée du plat du pied gauche (70ème). Finalement, la troisième chance a été la bonne pour le numéro 20 des Verts. À la suite d'un magnifique double contact, Arnaud Nordin a déposé Duje Caleta-Car avant de servir le meilleur buteur stéphanois du précédent exercice. L'ancien joueur nîmois, après s'être recentré, a alors décoché, depuis l'entrée de la surface, un missile du droit qui a laissé le portier international français sans réaction (0-2, 75ème). Le sort du match était scellé et la malédiction stéphanoise au Vélodrome pouvait voler en éclats ! Séduisants, les Verts s'offrent une victoire de prestige sur la Canebière, une grande première depuis le 10 août 1979. Mieux, avec ce troisième succès de rang en championnat, le troisième sur le score de 2-0, ils s'installent sur le trône de la Ligue 1 (9 points). L'OM, de son côté, tombe pour la première fois de la saison au terme d'une prestation globalement insuffisante et recule au huitième rang (6 points).

Photos associées