L1 - Toulouse enfonce Bordeaux (analyse et notes)


Toulouse l'emporte sur Bordeaux !
L1 - Toulouse enfonce Bordeaux (analyse et notes)

Toulouse remporte le derby de la Garonne ! Face à des Bordelais fatigués et désorganisés, le Téfécé s'impose avec panache (2-1) en cette deuxième journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 2ème journée
Toulouse FC - FC Girondins de Bordeaux : 2-1 (1-0)
Buts :
Leya-Iseka (44ème) et Dossevi (67ème) pour Toulouse ; Kamano (51ème) pour Bordeaux.

LE FAIT DU MATCH

Bordeaux l'a bien cherché. Dans un fauteuil, les Girondins ont tenté de faire tourner le ballon pour tenir un point à l'extérieur et s'économiser, après les efforts fournis jeudi, et avant les efforts à fournir jeudi prochain. Pour autant, François Kamano n'est pas Malcom, il ne pourra pas tout faire tout seul. Entouré d'un Kalu souvent volontaire, parfois maladroit, d'un De Préville transparent, d'un Sankharé plus énervé qu'inspiré et d'un Briand pas encore au niveau, le Guinéen s'est souvent retrouvé seul. Trop seul pour espérer quelque chose. Et encore, Mathieu Dossevi et Jimmy Durmaz ont touché les montants de Costil... Bordeaux va devoir retrouver un plan de jeu, et des automatismes.

LES BUTS

1-0 (44ème) : Toulouse passe devant sur un bijou ! Le ballon flotte aux trente mètres de Bordeaux, John Bostock exerce une pression musclée sur Younousse Sankharé, récupère et transmet à Ibrahim Sangaré. Le milieu sert Aaron Leya-Iseka aux vingt-cinq mètres. L'attaquant lève la tête, voit Benoît Costil avancé : il enroule un lobe qu'Igor Lewczuk n'arrive pas à contrer. La magnifique frappe flottante termine au fond.

1-1 (51ème) : Kamano remet Bordeaux à hauteur ! Les Girondins reviennent avec de meilleures attentions. Sur une belle remontée, Sergi Palencia donne à Lukas Lerager qui talonne directement pour Jimmy Briand. Le nouvel entrant fixe, décale François Kamano côté gauche. L'ailier perce, fait reculer Kelvin Amian et Christopher Jullien et enroule au second poteau. Cette fois, Baptiste Reynet ne peut rien. Petit filet.

2-1 (67ème) : Dossevi ! Après son énorme manqué de la première période, l'ancien Messin se reprend. Touche de François Moubandje aux quinze mètres côté gauche. La balle est envoyée sur Max-Alain Gradel. L'Ivoirien joue de sa puissance pour donner en retrait à Mathieu Dossevi. Cette fois, l'ailier ne se pose pas de question : contrôle, frappe croisée, but. Toulouse passe devant !

L'HOMME DU MATCH

Max-Alain Gradel. "Nous sommes tous des capitaines". Dans les journaux, ce matin, l'Ivoirien affiche son implication et son humilité... il s'est montré beaucoup plus méchant cet après-midi. Surtout avec Palencia, victime de pas moins de trois petits-ponts. Coups de reins dévastateurs, couverture de balle et passes inspirées, l'ailier montre que Toulouse peut certes posséder onze capitaines. Pour autant, le brassard est à son bras. Il y est bien accroché, et on comprend pourquoi : une passe décisive et une activité débordante, le meneur toulousain, c'est lui.

LES NOTES

Toulouse : Reynet (7) - Amian (5), Jullien (6), Todibo (5.5), Moubandjé (6) - Bostock (5), Sangaré (7) - Dossevi (6.5), M.Garcia (5), Gradel (7.5) - Leya Iseka (6).

Bordeaux : Costil (5) - Palencia (4.5), Koundé (6), Lewczuk (4.5), Poundjé (5) - Lerager (6), Plasil (5.5), Sankharé (3.5) - Kamano (6.5), De Préville (3) puis Briand (4), Kalu (6).

LES CONSÉQUENCES

Toulouse engrange ses trois premiers points ! Dominateurs, inspirés mais parfois brouillons, les Violets se sont montrés plus mordants que leurs adversaires pour remporter le derby de la Garonne. Après la claque reçue contre l'OM (0-4), les joueurs d'Alain Casanova rassurent, tant au niveau du mental qu'au niveau du jeu. Les exploits techniques de Max-Alain Gradel, d'Aaron Leya-Iseka et de Jimmy Durmaz après son entrée ne doivent pas occulter la prestation collective cohérente et enthousiasmante des Haut-Garonnais. À confirmer, samedi prochain (20 heures) contre Nîmes.

Le FCGB est complètement déstabilisé. Sans véritable projet de jeu, les Girondins se sont enfoncés chez le voisin toulousain malgré un bel exploit de François Kamano pour égaliser. Les tares bordelaises sont nombreuses. Gustavo Poyet va partir. Eric Bedouet va jouer les pompiers de service sans savoir pour combien de temps. Le nouvel entraîneur est loin d'être trouvé... et le prochain technicien récupérera un groupe qu'il n'a pas choisi, où un leader semble cruellement manquer. Le tout en jouant un match tous les trois jours, la tâche s'annonce ardue.

Ligue 1

Bordeaux

Toulouse

TFC Girondins 2e journée L1

Photos associées