à la une
Mercredi 25 Novembre

L1 - Treize clubs de Ligue 1 sont en déficit !

Commentaire(s)
L1 - Treize clubs de Ligue 1 sont en déficit !
L'OM et l'OL ont terminé la saison dernière en déficit

En attendant la publication du rapport annuel de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), le quotidien L'Equipe publie, ce samedi, une partie de ce document attestant de l'état des finances des clubs de Ligue 1. Et une fois encore, il n'est pas bon.

102 millions d'euros. Tel est le montant des pertes des vingt clubs présents parmi l'élite lors de la saison 2013-2014. Ce samedi, L'Equipe tire la sonnette d'alarme en ajoutant que ces résultats négatifs s'étaient arrêtés à 18 millions d'euros de pertes sur la saison 2012-2013. Avec 115 millions d'euros d'abandon de créances, les actionnaires des clubs de Ligue 1 ont même empêché une véritable catastrophe pour le football français.

Parmi les mauvais élèves, l'Olympique Lyonnais fait figure de cancre. Avec plus de 26 millions d'euros de pertes, le club du président Aulas termine un cinquième exercice consécutif en déficit. Juste devant, Sochaux, désormais relégué en Ligue 2. Pourtant bénéficiaire l'année précédente, le club doubiste a bouclé la saison 2013-2014 avec près de 18 millions d'euros de perdus. Lille complète ensuite ce triste podium avec plus de 16 millions d'euros de perte.

Les droits télés pour se sauver?

En revanche, quelques bons élèves complètent ce bilan bien maussade. Toulouse présente ainsi un résultat positif avec près de 5 millions remportés au cours de la saison. Autres clubs qui échappent à la morosité ambiante, Reims (+2,72M d'euros), Guingamp (17,71M d'euros) ou encore l'AS Saint-Etienne (1,45M d'euros). Le club stéphanois souvent salué pour sa gestion financière, notamment au niveau de sa politique salariale.

Avec treize clubs déficitaires, la Ligue 1 s'enfonce donc dans un marasme financier. Parmi les causes évoquées par le quotidien sportif, figure notamment la hausse des charges imposées aux clubs. Celles concernant les frais de police ou encore cette fameuse taxe à 75% sur les haut-revenus. Cette dernière aurait coûté quelques 40 millions d'euros, la saison dernière, au football français. Un motif d'espoir cependant, il concerne les droits télés avec une augmentation à venir lors de la saison 2016-2017.