L1 - Un match dingue mais pas de vainqueur entre l'ASSE et le TFC (résumé et notes)

Commentaire(s)
L1 - Un match dingue mais pas de vainqueur entre l'ASSE et le TFC (résumé et notes)
L'AS Saint-Etienne et le Toulouse FC se sont quittés dos à dos (2-2), ce dimanche après-midi en Ligue 1. 5E JOURNéE L1

Après deux défaites consécutives, les Verts de l'AS Saint-Etienne ont flirté avec un troisième revers de rang. Menés de deux buts après 25 minutes de jeu, les Foréziens sont parvenus à recoller au Toulouse Football Club pour arracher le nul (2-2), ce dimanche après-midi lors de la 5ème journée de Ligue 1. Un résultat de parité qui conclut un match riche en rebondissements.

Ligue 1 - 5e Journée

Saint-Etienne
2 - 21 - 2 Toulouse
R. Hamouma 45'
R. Hamouma 56'
15' M. Gradel (P.)
24' A. Leya

Dans un Chaudron bouillant, qui retrouvait son bruyant Kop Nord, les Ligériens réalisaient la meilleure entame. D'une demi-volée du pied droit qui flirtait avec le montant de Baptiste Reynet, Yohan Cabaye, pour sa première titularisation avec les Verts, donnait au Peuple Vert ses premiers frissons d'une après-midi qui sera riche en émotions (3ème). Maîtres du jeu, les protégés de Ghislain Printant dominaient les débats mais avaient globalement du mal à se montrer réellement menaçants. Complètement asphyxiés, les Violets sortaient finalement de leur camp et, sur leur première incursion en zone adverse, obtenaient un penalty pour une charge de Timothée Kolodziejczak dans le dos du remuant Aaron Leya Iseka (13ème). D'un plat du pied droit parfait, Max-Alain Gradel se chargeait de le transformer mais retenait sa joie dans son ancien jardin (0-1, 15ème). Malgré ce coup sur la tête, les Verts continuaient leur domination et Yohan Cabaye, sur une nouvelle tentative lointaine, obligeait Baptiste Reynet à un magnifique arrêt main opposée (21ème).

Une parade déterminante puisque les Violets, après la pause fraîcheur, surprenaient les locaux sur un contre supersonique initié par Ibrahim Sangaré, relayé par Wesley Saïd et terminé subtilement d'un plat du pied droit par Aaron Leya Iseka (0-2, 25ème). Deux occasions et deux buts, le TFC réalisait le coup parfait. L'ASSE, elle, basculait dans la fébrilité, à l'image d'une faute grossière sur Aaron Leya Iseka (34ème), non sifflée par l'arbitre central mais qui semblait mériter un nouveau penalty... Stéphane Ruffier sauvait ensuite les siens, par deux fois, dont une fois avec l'aide de son poteau, face à un Wesley Saïd en jambes (38ème, 40ème). Les joueurs stéphanois s'en sortaient plutôt très bien et Romain Hamouma, avec un but dont il a le secret, marqué d'un plat du pied droit limpide à la suite d'un contrôle orienté de toute beauté, réduisait le score quelques secondes avant la pause (1-2, 45ème).

L'arbitrage, humain et vidéo, en question...

Après la reprise, les émotions repartaient de plus belle et regagnaient rapidement le Chaudron lorsque Max-Alain Gradel, en pleine surface, chargeait Yohan Cabaye (52ème). Ardemment réclamé par les Verts, le penalty n'était, là encore, pas donné par le corps arbitral... Un coup du sort qui n'entamait pas le moral de l'ASSE, qui finissait finalement par recoller. Sur un centre parfait du plat du pied gauche déployé par Denis Bouanga, Romain Hamouma s'offrait le doublé à bout portant du pied droit pour faire chavirer de bonheur les supporters ligériens (2-2, 57ème). Revenus à égalité au tableau d'affichage, les coéquipiers de Loïc Perrin baissaient ensuite de pied, de manière assez étonnante. Les visiteurs sautaient alors sur l'occasion pour reprendre des initiatives. Ainsi, d'une frappe en force du pied droit, Aaron Leya Iseka contraignait Stéphane Ruffier à la parade (64ème).

Puis, quelques instants plus tard, le rentrant Efthymios Koulouris se voyait refuser un but, inscrit sur son tout premier ballon (69ème), pour un hors-jeu très litigieux. Les deux équipes, fatiguées, tentaient ensuite de forcer la décision. D'une frappe lointaine, Wahbi Khazri obligeait Baptiste Reynet à la parade (86ème). Puis Robert Beric, d'une reprise de volée somptueuse du pied gauche envoyée en pleine lucarne, faisait trembler les filets toulousains (87ème). Un but rapidement refusé par le corps arbitral... qui remettait le couvert quelques minutes plus tard à la suite d'une déviation malheureuse d'Issiaga Sylla dans son propre but (90ème+2). Cette réalisation, consécutive à une tête smashée de Robert Beric sur le montant, était elle aussi annulée par l'assistance vidéo pour un nouveau hors-jeu de position... Stéphanois et Toulousains se quittaient finalement sur un score de parité, au terme d'un match qui fera à coup sûr parler. Au classement, l'ASSE pointe à une décevante quinzième place (5 points). Le TFC, de son côté, est neuvième (8 points).

Photos associées