à la une
Mercredi 25 Novembre

LDC (F) - L'OL conserve son titre au bout du suspens !

Commentaire(s)
Les joueuses du PSG ont fini par s'incliner à l'issue de la séance des tirs au but, jeudi, face à l'OL
Les joueuses du PSG ont fini par s'incliner à l'issue de la séance des tirs au but, jeudi, face à l'OL

Comme lors de la Coupe de France il y a deux semaines, l'Olympique Lyonnais est venu à bout du Paris Saint-Germain à l'issue de la séance des tirs au but, jeudi soir, en finale de la Ligue des Champions féminine. L'OL conserve donc son titre et décroche la quatrième C1 de son histoire.

Ligue des Champions (F) - Finale
Olympique Lyonnais - Paris Saint-Germain : 0-0 (7-6 aux t.a.b.)

Tirs au but marqués : Majri, Renard, Mbock Bathy Nka, Kumagai, Marozsan, Abily, Bouhaddi pour l'OL ; Cristiane, Delannoy, Delie, Formiga, Boquete, Lawrence pour le PSG

Tirs au but manqués : Le Sommer pour l'OL ; Geyoro, Kiedrzynek pour le PSG

Quel dénouement dans cette rencontre ! Pour cette première finale 100% française en Ligue des Champions féminine, il aura fallu attendre l'issue d'une séance de tirs au but interminable pour connaître le nom du vainqueur de la compétition. Et comme en 2011, 2012 et 2016, c'est encore l'Olympique Lyonnais qui a fini par graver son nom sur le trophée de cette C1. Un dénouement à nouveau cruel pour les joueuses du PSG.

Un remake de la Coupe de France

Il y a deux semaines, les Parisiennes avaient déjà vu la Coupe de France leur échapper d'un rien. Elles avaient, en effet, cédé au terme de la séance fatidique des tirs au but. Une séance à laquelle elles ont encore eu droit sur la pelouse de Cardiff, au Pays de Galles. Elles croyaient même avoir fait le plus dur lorsque Le Sommer a vu sa tentative repoussée par Kiedrzynek. Mais Geyoro n'a pas eu plus de réussite dans la foulée. Et ce sont finalement les gardiennes qui ont forcé la décision dans cette finale. Kiedrzynek a d'abord complètement manqué sa tentative devant Bouhaddi. La portière lyonnaise n'a, elle, pas tremblé pour convertir sa balle de match.

Avant cela, les deux équipes s'étaient neutralisées au cours d'une rencontre marquée par de nombreuses imprécisions. Notamment face aux buts avec différentes occasions franches vendangées de part et d'autre. Autre fait marquant, la rechute d'Alex Morgan, sortie sur blessure dès la 23e minute. Au final, c'est bien l'expérience de l'OL qui a fait la différence. Wendie Renard peut ainsi soulever le trophée pour célébrer le sacre des filles de Jean-Michel Aulas. A l'inverse, Nasser Al-Khelaifi, également présent, et ses protégées peuvent avoir des regrets. D'autant qu'ils ne disputeront pas la C1 l'an prochain après leur troisième place en championnat.