à la une
Mercredi 30 Septembre

PSG - Le héros Choupo-Moting raconte sa soirée de rêve

Commentaire(s)
1/4 LDC VIDEOS FOOT

Entré en jeu en fin de match, Eric Choupo-Moting a permis au PSG de renverser l'Atalanta et de prendre le premier ticket pour le dernier carré de la Champions League.


Un héros inattendu. Eric Choupo-Moting a sauvé Paris d'un nouveau désastre en Ligue des Champions, mercredi soir, en étant à l'origine de l'égalisation de Marquinhos (90e), puis en inscrivant le but victorieux des champions de France dans les arrêts de jeu (93e), le tout en à peine un quart d'heure (il était entré en jeu à la 79e). Vainqueur (2-1) et qualifié pour le dernier carré, le PSG lui doit un grand coup de chapeau.

"C'est une histoire parfaite, 50 ans de Paris aujourd'hui et on est en demi-finale. Dans le passé, il y avait des matchs où dans les dernières minutes c'était le contraire. Mais aujourd'hui j'ai senti qu'on n'avait pas perdu la confiance ni l'espoir", a devisé l'attaquant camerounais (31 ans) après la rencontre, au micro de RMC Sport. "Tout est possible dans le football, en deux, trois minutes on peut marquer. On a été efficace."

Choupo-Moting : "Tous ensemble, on peut aller loin"

Le numéro 17 du PSG, ajouté au dernier moment par Thomas Tuchel à la liste des joueurs qualifiés pour la C1, est également revenu sur son but libérateur, à la conclusion d'un mouvement de Neymar et Mbappé dans la surface bergamasque. "Ce but, je me suis dit qu'on ne pouvait pas rentrer comme ça à Paris, avec cette équipe. Depuis le stage, j'ai tout donné, je suis très content que ça ait marché. J'ai vu Kylian, avec sa vitesse, et il m'a vu heureusement."

En fin de contrat à l'issue de la saison, Choupo-Moting espère conclure en beauté son aventure parisienne à Lisbonne. "Depuis deux mois on est vraiment ensemble, on passe des moments sur les terrains et en dehors. On a montré ça aujourd'hui. Tous ensemble, on peut aller loin", a-t-il prévenu. "La plupart disaient que c'était un désavantage qu'on ne joue pas, on a fait une très bonne préparation, c'est le plus important. Le Final 8 ? C'est comme un tournoi, tout le monde aime la Coupe du Monde et c'est ce système. Le football a ses histoires, et aujourd'hui c'était une histoire."