à la une
Vendredi 10 Avril

LDC - Comment Garcia et l'OL comptent rivaliser avec une Juventus "sans point faible"...

Commentaire(s)
LDC - Comment Garcia et l'OL comptent rivaliser avec une Juventus 'sans point faible'...
Rudi Garcia (OL), ici aux côtés de son groupe. 8ES LDC

Dans un entretien accordé pour Breaking Foot ce lundi soir sur RMC, Rudi Garcia, l'entraîneur de l'OL, a évoqué l'immense défi qui attend ses joueurs lors des 8èmes de finale de la Ligue des Champions.

Ce mercredi soir (21 heures), dans son Groupama Stadium, l'Olympique Lyonnais aura fort à faire face à la Juventus Turin. En tête de la Serie A (19 victoires, 3 nuls et 3 défaites en 25 rencontres), la formation piémontaise est décrite comme une équipe "complète", qui "n'a pas véritablement de point faible" selon Rudi Garcia, l'entraîneur rhodanien. "J’ai eu leur gardien Wojciech Szczęsny à l’AS Rome. De tout temps, ils ont eu une défense de qualité, même si Chiellini revient petit à petit après sa blessure. Ils sont solides derrière. Ils ont des grands talents aussi au milieu, à commencer par Miralem Pjanic que je connais bien aussi pour l'avoir eu à Rome, sans oublier les Français Rabiot et Matuidi. Devant, ils sont très dangereux", a poursuivi l'entraîneur des Gones chez nos confrères de RMC Sport.

À lire aussi : Garcia dévoile son plan pour motiver ses troupes

Malgré ce portrait très élogieux, le technicien français espère bien pouvoir rivaliser face à cette Vieille Dame encore très en forme. L'exploit reste même possible selon lui, mais il faudra, pour cela, réaliser un match parfait, ou presque. "Cela va se jouer sur des détails, par exemple de couper les relations entre les joueurs. Mais il faudra aussi bien utiliser le ballon, on ne pourra pas que défendre et subir contre une équipe comme celle-là", a estimé l'ancien entraîneur de l'OM, et d'en appeler au peuple lyonnais : "Il faut qu’on se serve du Groupama Stadium pour peser sur les adversaires et les éléments. On va s’inspirer du très peu d’équipes qui les ont battus cette année. Il y en a quelques-unes comme la Lazio, Naples ou Hellas Vérone. Il faudra surtout très bien défendre et être très bien structuré".