à la une
Vendredi 10 Avril

LDC - Dortmund-Paris : Neymar rejette la faute sur le PSG

Commentaire(s)
LDC - Dortmund-Paris : Neymar rejette la faute sur le PSG
Neymar enrage... 8ES LDC

Passé à côté de son match à Dortmund, Neymar s'en est pris au staff médical du PSG, qui a décidé contre son gré sa mise au repos forcé depuis deux semaines.

Neymar n'était pas dans un bon jour mardi à Dortmund (défaite 2-1) et ce n'est pas son but, certes important en vue du retour, qui pourra faire dire le contraire. Le Brésilien (27 ans) n'a pas aidé le PSG et l'a même enfoncé en zone mixte, en expliquant que sa mise au repos forcé l'a empêché d'arriver à son meilleur niveau pour le retour de la Champions League. "C'est difficile de rester quatre matchs sans jouer", a expliqué Neymar, dans des propos rapportés par RMC.

Le numéro 10 parisien, touché aux côtes contre Montpellier il y a un peu plus de deux semaines, avait ensuite été préservé contre Nantes, Lyon, Dijon et Amiens. "Ce n'est pas mon choix, c'est le club qui a pris la décision, les médecins", balance Neymar. "On a beaucoup parlé. Moi, je n'ai pas aimé. Je voulais jouer, je me sentais bien. Le club a eu peur et ça retombe sur moi."

Neymar : "Si j'étais en meilleur état, j'aurais fait un meilleur match"

Un sacré pavé dans la marre jeté par Neymar, pourtant conscient des craintes que suscite son état de santé après deux premières saisons à Paris marquées par son absence dans les grands rendez-vous du printemps. "Je comprends la crainte dont le club souffre, car en deux ans je me suis retrouvé hors des huitièmes de finale", a-t-il poursuivi. "Je respecte les décisions, mais ça ne peut pas être ainsi, car le joueur finit par souffrir. C'était très difficile de pouvoir jouer un match comme celui-ci, intense, 90 minutes sans s'arrêter. C'est différent. Si j'étais en meilleur état, j'aurais certainement fait un meilleur match."

Il sera maintenant intéressant d'observer comment cette sortie médiatique sera accueillie en interne, et surtout quels enseignements en tireront Tuchel et son staff quant à la gestion du temps de jeu de leur star durant les trois semaines qui nous séparent du match retour, le 11 mars au Parc des Princes. D'ici-là, le PSG sera opposé à Bordeaux (dimanche, L1), Dijon (29 février, L1), Lyon (4 mars, CDF) et Strasbourg (7 mars, L1).